in

Le black-out de la cathédrale de Cologne pour protester contre les islamophobes

Plongée dans le noir en signe de sa protestation contre les coups de boutoir du Pegida, le ramassis de hooligans entrés en guerre contre « l’islamisation et l’immigration » Outre-Rhin, la cathédrale de Cologne procédera à une extinction inédite des feux, lundi soir, alors qu’une énième manifestation islamophobe et xénophobe fera trembler les pavés du multiculturalisme au bruit sec de milliers de rangers.

Imperméables aux sérieuses mises en garde de leur chancelière, Angela Merkel, et gonflés à bloc par les récents rassemblements fracassants de Dresde qui ont fait perdre leurs épines aux sapins de Noël, les brutes épaisses du Pegida préparent  leur invasion nocturne de Cologne en représailles à la contre-manifestation anti-raciste et anti-fasciste qui fera entendre, le même jour, un autre son de cloche bien plus harmonieux et pleinement agréé par l’archevêché de la capitale plurielle du land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Bien que n’étant pas en odeur de sainteté en Allemagne, les "Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident" n'en finissent pas de faire sonner le glas du vivre-ensemble, se déchaînant contre les musulmans et les demandeurs d’asile à grand renfort de slogans injurieux et de provocations violentes, dont personne, dans le saint des saints du pouvoir, ne sait jusqu’où ils culmineront.

Dans cette expectative, triste et inquiétante, la majestueuse cathédrale de Cologne, joyau du patrimoine local, a décidé de passer de la lumière de la tolérance religieuse à l’ombre des ténèbres, en ce lundi 5 janvier qui verra la haine défiler, au crépuscule, devant ses portes hermétiquement closes, marquant ainsi sa vive réprobation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Suédois manifestent contre l’islamophobie (vidéo)

Les femmes et les hommes bientôt séparés sur les vols de Saoudi Airlines?