in

Les autorités marocaines veulent détruire une maison, mais c’est celle d’Abdelaziz Bouteflika…

Devant l’état de délabrement d’une maison construite dans la vieille ville d’Oudja, à 20 kilomètres de la frontière algérienne, et restée inhabitée depuis plusieurs années, les autorités marocaines, craignant qu’elle ne s’effondre, avaient fini par sceller son sort en 2017. Mais un peu trop hâtivement au goût de son propriétaire insoupçonné…

La bâtisse tombée en ruines, qui présente des risques pour la sécurité des habitants vivant dans son proche périmètre, aurait dû être démolie, s’il n’y avait eu ce sursaut inattendu de celui qui y a grandi et y conserve encore, derrière ses murs lézardés et malgré sa longue absence, ses souvenirs d’enfance : le président algérien, Abdelaziz Bouteflika.

Interviewé samedi par Al-Jazeera, le maire d’Oujda, Omar Hajira, a justifié l’ordre de démolition validé par ses soins, au cours de l’année écoulée. C’était sans compter les « sensibilités politiques » algériennes qui allaient contrarier son ordre, après s’être senties heurtées par la perspective de détruire la demeure, certes rongée par l’érosion du temps mais chargée d’histoire, à laquelle leur dirigeant est attaché de manière affective.

Un an plus tard, alors que la maison d’enfance d’Abdelaziz Bouteflika a révélé tous ses secrets et menace toujours de s’écrouler, une association locale est montée au créneau pour se plaindre qu’elle soit devenue une décharge et le lieu de débauche de squatters qui y consomment de l’alcool plus que de raison.

Alors, comment résoudre cette situation inextricable sans créer un incident diplomatique ? L’édile d’Oudja a confié avoir rencontré récemment le Consul général d’Algérie pour discuter de l’épineuse question, lequel lui aurait promis d’établir une communication directe avec la famille du président algérien.

Pour la petite histoire qui a fait la Grande Histoire, Abdelaziz Bouteflika, 81 ans, est né en 1937 à Oujda, au cœur d’une cité marocaine qui avait la particularité, à l’époque, d’abriter plus d’Algériens que de Marocains. Son père, Ahmed, avait quitté son Tlemcen natal, au milieu des années 1930, poussé à l’exil par des raisons économiques. A l’âge de 19 ans, le jeune Bouteflika qui était tiraillé entre les deux choix qui s’offraient à lui – poursuivre des études supérieures ou se lancer dans la vie active – répondit finalement à l’appel du maquis algérien, plus irrésistible, lancé par le Front de libération nationale (FLN).

Un groupe Facebook à Oujda a diffusé une vidéo montrant l’état de la maison d’enfance de Bouteflika, cette nouvelle pomme de discorde…

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Votre titre est trompeur : la maison est une Propriété de l’État algérien c’est au consulat d’Algérie à Oujda de szn occuper
    Pour info , la famille Bouteflika dispose d’une autre maison à Oujda qui est parfaitement entretenue
    alors véhiculer l’idee sur le Maroc qui voudraif détruire une maison et non seulement Un mensonge mais une désinformation qu’il appartient à votre rédaction de rectifier
    Vu le climat suffisamment ombrageux entre les deux pays ( ce qui est profondément regrettable ) il conviens e ne pas jeter de l’huile sur le feu.

  2. Ya pas de quoi,en faire tout un tabac!!ce ne sont que de vieilles ruines,bonnes à etre jetées,et en plus,c’est un problème typiquement Marocain,pourquoi,l’Algérie devrait_elle s’insurger,dans un aspect d’insalubrité publique ,concernant son voisin????
    Saurait été un grand ryad,ou un palais,je dis pas,mais là,c’est ridicule!!!!

    • Je suis algerien et je m’en tape de son gourbi à Bouteflika. Si la maison est insalubre il faut la détruire. Je ne vois pas en quoi c’est un problème diplomatique.

  3. Quelle histoire peut laisser bouteflika celle d’avoir aidé boumediene a assassiné des centaines de moujahidines algeriens à oujda, berguent, figuig et Ouled sidi abdehakem (tous ces ossements que la FLN reterres comme étant des moujahidienes ont étés tués sur le frond c’est boum et bouf qui les ont assassiné pour avoir le commandement de l’AFN. VOULA DE BONS SOUVENIRS.

  4. Si la famille de Boutef n’entretient même pas sa maison avec les milliards qu’ils volent au peuple algérien, je pense que les marocains sont dans leur droit et à leur place je la raserai aussi.
    On ne va pas déclencher une guerre pour ça 😉

  5. Cette maison est en ruine car elle a été abandonnée par la famille Bouteflika en espérant faire oublier qu’il était né au Maroc. D’ailleurs Bouteflika dans ses biographies inscrit toujours qu’il est né à tlemcen ce qui est faux. Tout comme ben Bella dont les parents étaient marocains et qui laissait un blanc devant sa nationalité

  6. Mais qu’ils la détruisent, ce ne sont que des vieilles pierres insalubres, ce n’est pas comme si c’était la maison d’un grand écrivain, pas de quoi en faire un musée.
    D’autant plus que son propriétaire s’est déjà commandé un immense bâtiment d’une valeur de vingt hôpitaux destiné à perpétuer sa mémoire pour les siècles des siècles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redoine Faïd a été arrêté cette nuit, trois mois après son évasion

Dons, pèlerinage, viande halal : comment collecter l’argent pour financer l’islam de France?