in

Le président de la Tunisie appelle de ses vœux le renforcement de l’Union du Maghreb Arabe

Dans le palais de Carthage où il a pris ses quartiers, Kaïs Saïed, le président fraîchement intronisé de la Tunisie, a reçu ses premiers hôtes de marque, parmi lesquels figuraient deux éminents ambassadeurs du Maroc : le Président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki, et celui de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach.

A leur message de félicitations se sont ajoutés les voeux de succès formés pour le quinquennat tunisien qui commence, ainsi que pour le nouvel homme fort du pays vers lequel tous les yeux sont rivés, tant sa présidence cristallise de grands espoirs : en premier lieu, ceux de son peuple, mais aussi des pays voisins.

A l’issue de cette entrevue, Habib El Malki a indiqué avoir transmis un message du roi Mohammed VI au président tunisien. « Le Maroc », a-t-il déclaré, « tenait à rappeler la profondeur des relations historiques, la grande qualité des relations bilatérales depuis des décennies et aussi combien il tient à préserver d’excellents rapports avec l’ensemble des pays de la région maghrébine. Dans un contexte mondialisé marqué par des turbulences économiques et commerciales très importantes, la création d’un ensemble régional maghrébin devient un impératif de survie ».

Le chef de l’Etat tunisien, après avoir adressé ses remerciements au roi Mohammed VI pour l’envoi d’une délégation à la cérémonie de son investiture, a présenté ses vœux de bonne santé et de prospérité au peuple marocain.

Publicité

Kaïs Saïed a également insisté sur la « profondeur et la force des liens historiques entre les deux pays », tout en réaffirmant la volonté de la Tunisie de renforcer ses relations avec le royaume de l’Atlas, à travers de nouvelles formes coopération et la création de synergies fructueuses dans tous les domaines.

L’avenir commun des peuples du Maghreb est au cœur des priorités du nouveau président de la Tunisie, et c’est pour qu’il soit placé sous les meilleurs auspices qu’il appelle de ses vœux le renforcement et la promotion de l’Union du Maghreb Arabe.

Publicité
Publicité

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ah mon frère c le souhait de tous les maghrébins sauf nos gouvernants qui cherchent que leurs propres intérêts étroits et que l’égocentrisme et la fausse fierté ne leurs éclairent pas le chemin qui rendrera le Maghreb plus important que toute l’europe

  2. Faut qu’on supprime les frontières, récupérer la Mauritanie. Faire une seule ID, une seule monnaie. Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, représentant une population de plus de 80 millions, des sous sol, riches en minerais, minéraux, faussile, agriculture, aquaculture, les plus grandes nappes phréatiques du monde. Nous avons la même civilisation amazigh, nous sommes de la même confessions, musulmans sunnite malekite, nous sommes un seule peuples, ne voyez vous pas, que ce qu’ils veulent notre pertes sont les même qui ont créé ces frontières.

    • Si les frontières sont ouvertes, qui va aller s’installer chez l’autre ? Les Algériens chez les Marocains, les Marocains chez les Algériens ? Il y a trop de nationalisme dans la région.
      Commencez d’abord par commercer entre vous. Après vous verrez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Déconstruisons les préjugés sur l’islam : « Tous les non-musulmans iront en Enfer »

Liban: une chaîne humaine contre la classe politique