in ,

Le procès de l’assassinat du père Hamel s’est ouvert à Paris

Près de six ans après avoir péri sous la lame de la barbarie terroriste, le 26 juillet 2016, au beau milieu de la messe qu’il célébrait dans sa petite église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Seine-Maritime, le procès de l’assassinat du père Jacques Hamel s’est ouvert à Paris, ce lundi 14 février.

Favorisera-t-il la “compréhension” de son meurtre atroce qui a horrifié la France, et particulièrement la communauté musulmane qui l’a unanimement et vigoureusement condamné ?

C’est ce qu’espèrent les victimes de cet attentat et leurs proches, en dépit de l’absence de ses deux jeunes auteurs : Adel Kermiche et Abdel-Malik Petitjean, âgés de 19 ans au moment de leur passage à l’acte sous l’étendard du groupe État islamique. Tous deux furent abattus par la police sur le parvis de l’église ensanglantée.

Publicité

Seuls trois hommes, proches des assassins du père Hamel, seront assis sur le banc des accusés : il s’agit de Jean-Philippe Jean Louis, Farid Khelil et Yassine Sebaihia, lesquels comparaissent pour “association de malfaiteurs terroriste” et encourent trente ans de réclusion criminelle. Ils sont, en effet, soupçonnés d’avoir été au courant de leurs projets, d’avoir partagé leur idéologie ou tenté de rejoindre la Syrie.

A l’occasion de ce procès très éprouvant à la fois pour les paroissiens qui ont survécu à cet acte ignoble, leur famille, et notamment celle du père Jacques Hamel, nous rediffusons notre vidéo lui rendant hommage, non sans rappeler avec force à quel point le Coran sacralise la vie humaine, et combien ceux qui s’en réclament pour commettre l’innommable dévoient l’islam gravement.

Publicité
Publicité

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. “son meurtre atroce qui a horrifié la France, et particulièrement la communauté musulmane qui l’a unanimement et vigoureusement condamné ?”

    Savez-vous que chaque fois que des meurtres sont commis au nom de l’islam, on pourrait s’attendre à des condamnations fermes chez nous, mettons au moins des marches blanches, qui feraient peur aux islamistes.

    Depuis les meurtres commis par Mohamed Merrah en 2012, nous en sommes à près de 300 morts, ce qui prouve que la société française est très tolérante (ou désorientée). Car si des chrétiens commettaient de tels crimes en terre musulmane, comment réagiraient les populations musulmanes chez elles ??

    Soit on est un peu trop tolérant, soit on est vraiment con.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Convergences entre l’islam et la laïcité française

Pour Alain Minc, Zemmour est la “martingale d’une bourgeoisie vichiste” qui trouve là un juif pour taper sur les arabes”