in

Le prétendu mythe d’Al-Andalus

Lors d’une conférence délivrée au Carrefour de l’horloge et publiée sur youtube il y a une année, le professeur Rémi Brague, philosophe et historien de la philosophie médiévale arabe et juive, affirme qu’il y a un « mythe d’al-Andalus». Ce nouveau paradigme est repris dans d’autres sites qui propagent une « nouvelle histoire » sur la contribution de la civilisation islamique dans le monde au profit de l’Occident et d’un prétendu « esprit moderne ». J’ai écrit un autre article qui s’attaque à la thèse de  Gougenheim selon laquelle les Occidentaux ont accédé directement aux ouvrages grecs en les traduisant du grec au latin et que l’Orient musulman n’a joué aucun rôle dans la renaissance de l’Europe. C’est dans l’air du temps, que certains auteurs occidentaux développent des théories nouvelles pour gagner la bataille spirituelle et intellectuelle en faveur d’une civilisation (occidentale) et au dépend d’une autre (islamique).
Je vais donc critiquer la thèse de M. Rémi Brague en parcourant les principaux arguments soulevés. Il convient juste de rappeler que Rémi Brague a préfacé l’ouvrage de Dario Fernandez-Morera, Chrétiens, juifs et musulmans dans al-Andalus : mythes et réalités de l’Espagne islamique (Paris, Jean-Cyrille Godefroy, 2018). Les arguments de M.Brague sont repris en grande partie de cet ouvrage.
Depuis que les Berbères musulmans ont conquis la péninsule ibérique en 711, l’esprit de tolérance des conquérants musulmans à l’égard de la population locale chrétienne s’imposait, selon cet auteur, pour des raisons objectives (l’écrasante majorité de la population n’était pas destructible d’autant plus qu’elle fut la population active) et non humanistes (esprit de tolérance), a-t-il affirmé. Or, Tarik ibn Ziyad et Moussa Ibn Noçaïr qui étaient les commandants en chef de l’armée musulmane n’ont pas vraiment commis de massacres contre les populations comme il était d’usage chez les chrétiens dans d’autres régions du monde comme par exemple lors de la prise de Jérusalem par les Croisés en 1099.
Ils ont même laissé en paix les Basques jadis très opprimés par  les wisigoths. Depuis cette date, les Basques sont restés reconnaissants aux Musulmans au point où ils se sont attaqués à l’armée de Charlemagne qui venait envahir al-Andalus. Les nouveaux arrivants ont vraiment manifesté un esprit de tolérance vis-à-vis des populations locales (chrétienne et juive). Celles-ci ne se sont jamais révoltées contre la présence islamique, ce qui explique sa longévité.
Concernant les avantages offerts par les Juifs aux Musulmans en jouant le rôle d’auxiliaires pour garder les villes prises par les Berbères durant la conquête furent bien réels. Toutefois, les Juifs qui étaient persécutés par les Wisigoths ont vite remarqué que l’Islam leur donnait un statut bien meilleur que celui des Wisigoths, le statut de Dhimi (les Chrétiens et les Juifs pouvaient garder et pratiquer leur religion tout en payant un impôt pour leur protection).  Ce statut reflète donc une certaine tolérance religieuse.
Ce professeur parle également de quelque chose d’étrange. Il affirme que les Musulmans ne reconnaissent pas dans un pays conquis  l’ancien héritage, c’est-à-dire ce qu’il y avait avant la conquête en faisant référence à la Djahilia (ignorance) que les Musulmans auraient toujours évoquée au grand dam de leurs adversaires.
Or, la conquête d’al-Andalus ne s’est pas faite en ignorant la cause des Wisigoths. Le roi wisigoth que Tarek ibn Ziyad affrontait à la bataille de Guadalete en 711 était en fait un usurpateur qui avait écarté du pouvoir les fils du roi Witiza. Un jour, ce dernier agresse la fille du gouverneur wisigoth de Ceuta qui venait effectuer un séjour dans le palais royal à Tolède selon les vieilles coutumes aristocratiques wisigothiques.  Son père fou de colère propose alors aux Berbères d’Afrique du Nord d’envahir le royaume wisigothique en les informons de la situation difficile du pays qui était selon lui prêt à accueillir de nouveaux chefs. Les enfants déchus de l’ancien roi ont d’ailleurs participé à la bataille contre le roi Rodrigue aux côtés de Tarek ibn Ziyad.
Brague n’évoque pas également le métissage entre les conquérants et les conquis et aussi l’apparition d’une génération de Musulmans issus de mères chrétiennes, comme ce fut le cas au Moyen- Orient à l’époque du Khalifat abbasside. Les Chrétiens qui se convertissaient à l’Islam étaient exemptés d’impôts et jouissait des mêmes droits que les autres Musulmans. Ils devenaient les clients (mawali) des dignitaires arabes. De plus, les conquérants ne réduisaient pas en esclavage les Chrétiens convertis à l’Islam comme le faisait les Francs ou les Germains à cette époque pour les captifs chrétiens de la guerre.
Brague remet en cause l’appellation « système d’irrigation islamique » en affirmant que les techniques et les sciences ne peuvent être qualifiées par des noms religieux ou ethniques. Elles sont selon lui plutôt universelles. En réalité, il ne parle pas vraiment des raisons qui font que les historiens utilisent une telle appellation. Les systèmes d’irrigation d’al-Andalus ont été importés de Syrie et d’autres régions du Moyen-Orient et ont été développés par les Musulmans de cette région, d’où cette appellation méritée avant qu’ils ne soient adoptés par al-Andalus. A cette époque, à al-Andalus, des cultures nouvelles ont été introduites grâce à ce système d’irrigation comme les oranges, les grenades, les citrons, les aubergines, les artichauts, le coton, les amandes, le riz, les raisins, les abricots et les pêches ainsi que les épices.
Ce professeur ajoute que la réputation d’al-Andalus provient d’une certaine attractivité de l’Espagne pour les légendes et les mythes en utilisant des informations sur le goût des Européens au Dix-neuvième siècle pour des voyages dans de telles contrées réputées selon lui pour leur exotisme.
Cette affirmation ne résiste pas devant les faits. Comme il n’y a jamais eu de fumée sans feu, la civilisation islamique en Espagne connaissait un rayonnement tel que sa réputation et son prestige était acquis en Europe et dans le reste du monde. Ce fut également le cas du Khalifat abbasside en Orient et dans une moindre mesure de la Sicile Aghlabide laquelle a tant fasciné l’Empereur du Saint-Empire Germanique, Frédéric de Hohenstaufen que différentes techniques, des systèmes fiscaux et d’irrigation ont été importées en Europe à partir de cette contrée, ce qui prouve l’existence d’une grande civilisation et non d’une légende.
A Cordoue durant le règne du Khalife omeyyade Abderrahmane II, il y avait un demi-million d’habitants, 113 000 maisons, 300 bains publics et 700 mosquées. Il y avait à al-Andalus du papier inconnu en Europe, des librairies et des universités. La seule bibliothèque de Cordoue contenait 600 000 manuscrits. Se sont des faits rapportés par les orientalistes occidentaux eux-mêmes.
Al-Andalus était également réputée pour l’essor de ses sciences mais surtout pour sa médecine et sa chirurgie. Je ne vais pas citer tous les médecins et chirurgiens andalous. Un seul exemple suffit à montrer que dans le domaine médical, l’Espagne islamique était une destination privilégiée pour les étudiants chrétiens.
Mais avant de cela, je tiens à citer un élément important : Rémi Brague a affirmé que même si les Musulmans possédaient les sciences et les techniques, il n’en demeure pas moins que leur diffusion en Europe dépendait du destinataire qui en prenait possession et non du propriétaire. Mais là, il y a un problème, si les Occidentaux se sont appropriés les techniques et les sciences musulmanes, c’est parce que les Musulmans offraient leur savoir au monde entier sans aucune contrainte comme c’est le cas aujourd’hui.
Par exemple, al-Zahrawi (Albucassis) (936-1013) qui fut le grand chirurgien de son époque, a écrit une encyclopédie de 1500 pages et 30 tomes, « Al-Tasrif liman Aegiza an al-Ta’lif », sans protéger ses inventions qui comprenaient les instruments de chirurgie dans les modèles existent aujourd’hui malgré le progrès technologique. Cette encyclopédie a été traduite en latin par Gérard de Crémone et a été éditée plus de vingt fois dans toute l’Europe. Elle est restée la référence en médecine et en chirurgie jusqu’au dix-huitième siècle.
Brague affirme « que les sciences et les techniques sont pris et non donnés ». Or, Al-Zahrawi a donné son savoir. Il a publié son encyclopédie gratuitement au profit des étudiants qui venaient nombreux à Cordoue. Ensuite, celle-ci a été traduite en Occident. Cette phrase de M. Brague n’est pas très claire. On peut reconnaître une dette envers al-Andalus du fait de l’immense savoir récupéré de ce pays gratuitement.  C’est donc l’attractivité d’une civilisation qui fut à l’œuvre dans la réputation d’al-Andalus et non la diffusion d’une légende exotique
Brague parle de la civilisation islamique en Espagne comme étant dédiée à une élite et non à la population hispanique entière en arguant qu’il n’a trouvé aucune trace d’une littérature sur la paysannerie qui était la population majoritaire dans al-Andalus contrairement à celle relative aux savants et hommes de science comme Ibn Rũshd pour donner un exemple illustre. Mais depuis quand on entend parler d’une littérature sur la paysannerie durant le Moyen Age féodal et seigneuriale ? En vérité, les paysans n’ont jamais parlé d’eux-mêmes étant donné leur condition difficile.
En revanche, il est étonnant d’entendre des affirmations du genre « les monuments, les mosquées, les bains, c’est une culture d’élite ». Or, la mosquée n’a jamais été dans l’histoire de l’Islam une institution d’élite.
Brague parle aussi de la poésie arabe d’al-Andalus dont les acteurs sont toujours un maître et une esclave. Une telle relation reflète, selon lui, un rapport de force. Or, c’est par la qualité des vers, des rimes et leur sens profond qu’une poésie peut être évaluée et non par les rapports de force qui se dessinent entre les acteurs de cette poésie. De ce côté-là, on n’a jamais critiqué la poésie arabe d’al-Andalus.    Il faut rappeler aussi qu’al-Andalus a été constamment menacée par les royaumes chrétiens. L’esprit de tolérance a certes décliné en raison de la pression militaire exercée par les Chrétiens de la Reconquista soutenus par les Européens. Qui devrions-nous blâmer ? Pas les Musulmans eux-mêmes, mais plutôt les envahisseurs chrétiens. L’arrivée des Almoravides et des Almohades en Espagne de moins en moins tolérants s’explique d’ailleurs par la pression militaire chrétienne. A cette époque, la civilisation andalouse commençait à manifester des signes de déclin. L’orthodoxie religieuse prenait le dessus sur la philosophie d’Ibn Rũshd. Mais de là, généraliser ce constat à l’époque omeyyade, c’est aller vite en besogne.
Brague n’a manifestement pas réussi à démontrer qu’il y a véritablement un mythe d’al-Andalus. Il n’a fait qu’interpréter négativement et à sa façon des faits historiques qui ne font que confirmer la grandeur de la civilisation islamique en Espagne.
Rafik Hiahemzizou
Références
Conférence de M.Rémi Brague au carrefour de l’Horloge (lien internet : https://www.youtube.com/watch?v=Cj43XHT4VD4).
Pierre Guichard, Al-Andalus, 711-1492 : Une histoire de l’Espagne musulmane, Hachette Littératures, coll. « Pluriel », 2000.
Evariste Lévi-Provençal, Histoire de l’Espagne musulmane, Paris, Maisonneuve et Larose, 1967.
Darío Fernández-Morera (trad. Julien Funnaro, préf. Rémi Brague), Chrétiens, Juifs et Musulmans dans al-Andalus  mythes et réalités de l’Espagne islamique, Paris, Jean Cyrille Godefroy, 2018.
Sigrid Hunke (trad.Solange et Georges de Lalène), Le Soleil d’Allah brille sur l’Occident : notre héritage arabe, Paris, 1963.
 
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Supergroumpf,
    Merci pour votre dernier post.
    les différences ne constituent en aucun cas un motif de fracture ou d’animosité.Le monde tournerait mieux si tout un chacun respectait les différences de l’autre et souhaitait aux autres ce qu’il souhaiterait pour lui même…
    cordialement.

  2. Chère Nacera,
    Je ne m’attendais pas à votre post ( tardif!)
    Je suis un jeune grand père,revenu lors de sa retraite,après une carrière passée à l’étranger ,sur le terroir de ses ancêtres paysans dont on peut remonter les baptêmes sur Les registres paroissiaux ( épargnés par la Révolution !) jusqu’au début du 17 eme siècle.
    À la tête,avec mon épouse d’une  » tribu » de 5 enfants et quatre ( et demi!) petits enfants…..
    Profondément croyant moi aussi,mais catholique.
    Et souhaitant que,malgré nos différences Dieu vous bénisse,ainsi que les vôtres à jamais…..

  3. @ Supergroumpf,
    Mon respecté supergroumpf,
    votre post,me reprochant personnellement de cracher dans la soupe occidentale ou de mordre la main qui vous nourrit,laissez-moi,à mon tours, remettre à l’endroit vos à priori. Sachez mon bon monsieur,que je ne crache jamais dans la soupe quelle quelle soit, occidentale ou autre,c’est très mal élevé de le faire.Le bon sens serait de prendre de la soupe ce qui vous convient ou mieux encore , de concocter sa propre soupe même si elle est copiée;avec de la pratique et du savoir faire ,on finira bien par fabriquer sa propre soupe avec ses propres ingrédients,conforme à ses goûts et à ses tendances.
    Quant à la main qui m’a nourrie,sachez qu’elle a été d’bord celle de mes ancêtres,sur la terre ancestrale qu’ils n’ont jamais quitté,où j’ai été mise au monde ,où,j’ai vécu , où je vis encore et où je mourrai probablement.Mes enfants y vivent aussi et probablement mes petits enfants y vivront aussi.Voyez-vous pour moi et pour les miens il n’y a qu’un poids et une mesure…
    Et vous d’où venez-vous…

  4. Kalim,
    C’est vrai que synagogues et mosquée sont particulièrement détruites et incendiées par les catholiques régulièrement partout dans le monde et spécialement en France où cela fait Les gros titres des journaux au quotidien!
    Quand à mes préférences je crois qu’en effet je vais préférer  » Maurice Martin » à Kalim à partir de maintenant au vu de l’accumulation de bêtises que raconte Kalim ,qui n’aime ni son pays ni ses compatriotes,ni peut peut-être lui même……
     » multikulti un échec….. » disait Angela Merkel….
    Je confirme…..Merci à vous de le démontrer dans vos posts chaque jour un peu plus…..
    Bon courage dans votre cheminement spirituel Kalim.Encore quelques efforts…..

    • Ben jusqu’à preuve du contraire, l’empire qui a posé ses bottes militaires partout dans le monde et qui détruit pas uniquement des mosquées, synagogues ou églises mais plutôt des pays voire des régions entières ne se revendique pas de la religion de Mohammed sws mais plutôt du messianisme christique et sioniste en haïssant la religion de paix.
      Bref, j’espère pour vous que Maurice Martin n’est pas un spécialiste de la laïcité et de la république qui donne des cours d’histoire en université. Vous risqueriez de le confondre avec Kalim et de vous sentir un peu seul.
      J’espère qu’un jour vous pourrez avoir une spiritualité et un véritable cheminement de paix et d’amour de l’humanité.
      « multiculture … un véritable atout » disait Macron. « il faut plus de migrants … au moins 1 millions » disait Merkel.
      Quand on vous lit, on comprend pourquoi. Ils ont parfaitement raison. Vive l’Europe.

  5. Dites Kalim,
    Ça ne doit pas être agréable d’être votre voisin de palier quand on s’appelle  » Maurice Martin » et qu’on va à la messe le dimanche!
    Et ce pauvre Martin qui est là depuis s
    i longtemps,vous lui demandez de dégager le plancher s’il n’est pas content de la société multiculturelle en France?
    Mais vous faites quoi vous,pour la faire accepter,la faire aimer cette société là?!!!!!
    Vous ne faites que taper sur la France à bras raccourcis!
    Son histoire se résume pour vous à la colonisation française en Algérie,Et à l’esclavagisme !
    On doit tout aux arabes,même le Christ était musulman….L’Occident est un mythe,l’Europe une construction,la France on n’ose même pas se demander ce que vous en pensez alors que vous y vivez,Et êtes un de ses citoyens !
    Et vous osez taxer les autres de bêtise,d’intolérance…..
    Alors la critique oui,mais appliquée à soi même aussi….
    La discussion oui,mais avec des vrais arguments,et le respect de l’opinion contraire à la vôtre….
    Vous vous plaignez de l’islamophobie , mais vous détestez le catholicisme qui est aux racines même de ce pays….Ça s’appelle de la cathophobie et c’est grave aussi
    Vous creusez le fossé entre les gens,vous attisez les tensions,vous êtes le contraire de ce que la religion devrait faire du croyant,quelqu’un d’animé avant tout par l’amour de l’autre……
    Effectivement on a du souci à se faire avec la société multiculturelle que vous nous proposez…..
    Si elle est avant tout fracture entre les gens ,alors son existence n’a aucun intérêt.

    • @Tralalère
      On ne parle pas opinion mais science. Mais cela doit vous être étranger.
      Et vous, vous faites quoi pour Martin Maurice ? Il n’y a que lui ou est-ce que Jacob Cohen et Mohamed Ahmed vous importent également ? La France ne se résume pas aux églises très cher. Il y a des synagogues et des mosquées. Et ceci depuis très longtemps. Bon, il est vrai que beaucoup de synaguogues et de mosquées ont disparus, rasées par des catholiques. On appelle cela, la religion de l’amour de soi. On comprend tout de suite votre conclusion n’est-ce pas. Vous êtes anti-républicain et anti-laïcité ? Je comprends.
      Petite énigme : En Chine, en Russie, en Inde, bref en Asie et en Orient + Europe très à l’Est, même quand les musulmans perdent le pouvoir et/ou l’hégémonie, les habitants musulmans sont restés de manière continue alors que des guerres féroces ont éclaté. Sauf en Europe de l’Ouest où juifs et musulmans ont subi les pires crimes de l’humanité. C’est quoi la différence ? La catholicisme de l’amour de soi et le racisme gary. Et ça ce n’est pas une opinion mais la réalité historique et scientifique.

  6. Kalim,
    La société multiculturelle ne fait pas envie avec vous .
    Qu’apportez vous,sinon méchanceté et intolérance envers l’opinion et la religion d’autrui?Quand Ce n’est pas descendre en flèche son histoire,sa culture,toujours avec agressivité,rancune,aigreur ….
    Dieu merci,tout le monde n’est pas comme vous sinon les rapports seraient en effet invivables.

    • @pas si belle
      C’est vous qui citez un auteur d’extrême droite et c’est moi le méchant intolérant ? Ça va la cervelle ? Il y a encore des neurones là-dedans ou c’est la nécrose complète ? Ne vous attendez pas à être aimée avec votre esprit inquisiteur de la haine hypocrite.
      On ne parle pas opinion croyante et aveugle mais science, du coup cela ne vous concerne pas parce qu’il faut raisonner. Ce qui est formellement interdit par vos maîtres hommes évêques de Rome. Je ne fais que vous rappeler votre religion : il est interdit de raisonner la catholicisme, ceci est réservé à vos maîtres qui pensent pour vous, c’est cela votre dogme, assumez. Accessoirement, en raisonnant ce dogme, on est à la limite de la secte.
      Ceci dit, il y a des catholiques qui raisonnent malgré tout. Ils ne lisent juste pas valeurs actuelles moyen-âgeuses et font de la science. Bravo à eux et je les invite à continuer. Sans quoi, le retour du moyen-âge sous les applaudissements de massiabelle serait déjà de retour. Et vu ce qui s’est passé en Vendée, je vous invite à réfléchir à deux fois à votre opinion. La République est là et elle ne compte pas diparaître de si tôt. Elle a même des affiliés nouveaux qui spiritualisent tous les jours la laïcité.
      À chacun sa religion ma belle, ce n’est pas la Sainte Bible qui le dit mais le Noble Coran et également la République Française une et indivisible. Vous êtes anti-républicaine et royaliste ? Je comprends. Vous ne devez pas être trop heureuse mais rassurez-vous, on aime bien le patrimoine Français. Je suis sûr que ce que j’en pense vous plairais. Vu que l’Andalousie a permis la renaissance en Europe et que cela a permis de faire raisonner les chrétiens pour aboutir à la laïcité et au mutliculturalisme. En plus, vous devez énormément remercier les juifs qui, formés par les arabomusulmans, ont fortement participé à la renaissance européenne.
      Que du bonheur ! Non ?

  7. @Supergroumpf
    Il faut tout vous apprendre. L’occident, ce n’est pas l’Europe. Qu’est-ce que l’occident ? Cette notion est aussi vague que les mythes grecs. Par ailleurs, c’est à vous de partir ailleurs si vous n’êtes pas capable de vivre multiculturellement. À l’évidence, vous semblez malheureux dans la France contemporaine. Il y a des Européens musulmans depuis 14 siècles et ce n’est pas demain la veille qu’il n’y en n’aura plus. Même si nous savons que les personnes de votre genre rêvent inquisition toutes les nuits.
    @croissant de lune
    Tout à fait ! Sans chiffres, on se demande bien comment pythagore ou thalès calculaient. Surtout qu’ils ne connaissaient même pas la virgule. Si si, les nombres décimaux ont été inventé par les arabomusulmans. Ils ne savaient même pas écrire 3,14.
    L’auteur a raison de dire qu’ils n’ont jamais cessé de pratiquer la science grecque directement, c’est ce qui est également responsable du moyen-âge. Beaucoup de greco-chrétiens croient encore en la terre plate. Ils sont 30% aux USA à y croire. C’est comme @Didier Lestage et @Massiabelle (la gourde très lourde), dès qu’on parle de chrisitianisme, hope, plus de raison, ils récitent avec ferveur les historiens mythologues fervents tout en fermant les yeux et en répétant : j’y crois, j’y crois, j’y crois, j’y crois … mais pas vraiment.
    Bref, à chacun sa religion.

    • Kalim : Si Massiabelle , est (la gourde très lourde), dès qu’on parle de christianisme, je ne raconte même pas la citerne vide, que tu peux être, quand on parle d’ islam, lol
      Ton insolence, et ton orgueil, et ton inculture, nous montre que tu ne doit pas avoir besoin d’ un bien grand tapis de prières, lol

  8. Chère Nacéra,
    Ma réaction d’hier soir n’est pas passée,aussi vais je la résumer en quelques phrases,Et excusez moi Si l’ancienne réaction est finalement publiée et fait doublon avec celle ci.
    L’Occident s’éteint en effet probablement,mais n’imaginez pas un seul instant pouvoir reprendre le flambeau dans l’état actuel des choses……Quelques progrès restent à faire dans beaucoup de domaines que je n’ai pas le temps de développer ici.
    Curieusement c’est vers l’Occident qu’on converge si on estime être en danger chez soi,ou tout simplement ne pas y avoir d’avenir.Que peut il avoir encore de désirable en Occident ? Il est permis de se le demander.
    Et enfin pourquoi supporter de rester dans un endroit que l’on n’aime pas ,que l’on critique sans arrêt ,Que l’on rend responsable de tous les maux de la terre?
    Un article paru il y a un certain temps dans ces mêmes colonnes faisait état de gens ayant radicalement changé de vie en quittant la France….
    Je les admire,et je les approuve car je suis ennemi de l’incohérence et de la demi mesure.J’estime en effet qu’il est plus facile de critiquer que de construire,plus facile de cultiver rancune et rancœurs que d’avancer ensemble ,pour le bien de tous.
    Bien cordialement.

  9. L’Occident est en effet une lampe qui s’éteint Nacéra,mais une chose est certaine : Ce n’est pas vous qui serez capable de reprendre le flambeau et d’apporter les progrès techniques,médicaux,et autres, nécessaires à l’évolution des sociétés……Trop de retards….En tout….. Il faut en effet un certain courage de l’accepter,sans en accuser un peu trop facilement la terre entière….
    À quoi sert encore l’Occident? Point je ne sais….
    Mais je sais une chose,on s’y précipite pour s’y réfugier du monde entier dès qu’on estime être en danger quelque part…….Ou n’y avoir aucun avenir….L’Occident représente encore un but,un rêve parfois,cela interpelle……Sauf si on part du principe inconvenant qu’on y vient aussi dans l’espoir d’y profiter des aides qui y sont plus généreuses qu’ailleurs…..
    Alors je vais vous dire quelques chose,il faut être honnête avec soi même,faire le point, aller jusqu’ au bout de ses convictions,si on pense y être malheureux ,on n’y vient pas,(en Europe )
    Si on y est si malheureux que ça et qu’en plus on ne l’aime pas,qu’on lui reproche tout,qu’elle est responsable de tout, on s’arrangera alors pour prendre un virage radical, envisager un vrai changement de vie …..Et repartir contribuer au progrès et au développement de son  » vrai » pays,pays de son coeur… Beaucoup l’ont fait,cela a fait du reste l’objet d’un article dans ces mêmes pages il y a déjà un certain temps……Cela demande un grand courage,que j’admire,n’aimant pas les demi mesures.
    Bien fraternellement à vous Nacéra.

  10. Quel est la différence entre le catholicisme et l’islam quand ils règnent de manière officielle et stable ? L’un (le catholicisme) pratique l’inquisition et le génocide, l’autre (l’islam) pratique le multiculturalisme et le droit de pratiquer sa haine du musulman en paix.
    Les musulmans d’Europe ont une histoire européenne millénaire mais il faut rappeler que le catholicisme a toujours aimé haïr avec la plus grande détestation les juifs et les musulmans. Hitler n’a aucun égal dans toute l’histoire de l’humanité. Isabelle la catholique non plus.

  11. Ah ,El Andalous,le petit paradis mi- oriental,mi -occidental,musulman,si raffiné,civilisé,beau qui reste en travers de la gorge de ceux qui y ont puisé jusqu’à la moelle pour bâtir leur propre civilisation et qui y fantasment toujours tout en s’enfermant dans le déni schizophrénique de l’origine arabo- musulmane d’une civilisation qui fait toujours parler d’elle…

      • Et bien,vous devriez vous rendre en Andalousie pour constater concrètement ce qu’était ce petit paradis du sud de l’Europe et si vous étés féru d’histoire ,les nombreuses bibliothèques de la région regorgent d’archives…

        • habitant le sud de la France, j’ai la chance d’y être aller plusieurs fois. Ce que je voulais dire (je me suis mal exprimer), ce n’est surtout pas de nié l’apport de l’Andalousie arabe, il suffit de se balader à l’Alambra de Grenade ou à la mosquée/cathédrale de Cordou, pour comprendre la finesse de cette époque (sans parler des richesse immatériel : music, médecine…etc). Mon propos tenez plus de la nuance, tout n’étais pas parfait, la tolérance ne fut pas toujours de mise, et non, ce n’était pas le « paradis ». Il ne faut pas voir les choses en tout blanc ou tout noir, les nuance doivent faire parti de notre jugement.
          « tout ce qui est excessif est insignifiant » -Talleyrand
          En espérant m’être mieux fait comprendre.

          • Bien sûr que tout n’était pas parfait.S’il l’eut été,la civilisation andalouse et la civilisation musulmane n’auraient pas déclinées.La civilisation arabo-musulmane a suivi le cycle naturel de toute civilisation humaine:Apogée et déclin.Aucune civilisation n’a été parfaite…

  12. Assalamou ‘alaïkoum, oui, du révisionisme historique dont se nourrit la fâchosphère et qu’elle cite quand elle se fait pédante. Pas étonnant en un temps où on bidonne des études scientifiques et médicales comme récemment la pourtant coûteuse étude falsifiée publiée sur le Britannique The Lancet, c’est du même tonneau.
    Louange à Allah, les faussaires et leurs oeuvres fausses apparaissent maintenant au grand jour, on dirait du dévoilement.
    Croissant de lune.

  13. 9 siècles d’existence en Espagne.
    Les musulmans sont parti, sans laisser un seul homme pour appeler à la prière, c’est un premier événement dans toute l’histoire de l’humanité.
    C’est un événement, l’interprétation diffère, on dit que c’est à cause de la purification et la conversion par la force que les chrétiens de l’époque ont fait.
    Ceci est vrai, mais ce n’est pas une interprétation, c’est plutôt un autre événement.
    Quand au domaine scientifique, la plupart des médecins étaient juifs,ou de secte non musulmanes en Andalousie et aussi au moyen orient.
    L’islam ne faisait pas de ségrégation en science, et savoir faire.

  14. Kalim,
    Excusez moi d’être blessant mais Les pays Musulmans sont loin d’être actuellement des phares pour l’humanité ..On ne peut pas être et avoir été visiblement ……
    Nous savons avec Paul Valéry que les civilisations sont mortelles et les brillantes civilisations islamiques ne sont plus…. Et ne reviendront plus,pas plus que Les pharaons en Egypte ou les Tang en Chine….
    Relire à ce sujet l’article de Kamel Daoud sur AFAlgérie Focus en date du 23 Septembre 2012
    Un titre très dur,mais une analyse,et une opinion intéressantes :
     » En quoi les Musulmans sont ils utiles à l’humanité ? »
    Cela permet aussi de déplacer l’angle de vision sur un problème donné et de se poser quelques bonnes questions…..Même si certaines réponses dérangent…..
    Cordialement.

    • C’est vrai, et c’est valable pour tout le monde. on part pour ne plus revenir, y compris la civilisation moderne. Le présent sera forcement un passé, Il n y a pas d’exception à cette affaire.
      Quand on rêve, on est seul.

    • vous avez une boule de cristal pour pretendre qu une civilisation ne revient pas et kamel daoud c est qui? c est le mec qui crache sur tout ce qui est musulman peut etre que le renouveau ne vient pas des pays arabes mais les pays islamique ne sont pas tous arabe
      .le declin est propre a toute l humanite combien de civilisations sont partis vite remplace par d autre . sunatou allah fi khalkih.mais l islam demeure et demeura N en deplaise a certains c est ca qui derange

    • Supergroumpf,
      Pensez-vous que la civilisation occidentale actuelle est un phare pour l’humanité?Et en quoi les occidentaux sont-ils utiles à l’humanité? Pouvez -vous répondre à ces questions?
      Les civilisations passées ont été des phares pour leur époque.Les musulmans de l’époque actuelle sont à la marge de la civilisation mais bizarrement on focalise quant-même sur eux.A dire que l’on veuille les dépouiller de tout:de leur religion,de leurs racines,de leur histoire,de leurs terres d,de leurs richesses…Ces musulmans récalcitrants,indomptables,que ne croient qu’en ALLAH…

      • -conquête de l’espace
        -informatique + internet
        -maitrise de l’air et du voyage aérien
        -cinéma
        -démocratie parlementaire (à perfectionner sans nul doute)
        …..et j’en passe bien d’autre
        mais vous savez, toute ces avancer ne vous interdise aucune croyance. libre à vous de forger vos opinions, elles ne dérange personne. quand à l’utilisation du verbe « dépouiller », je le trouve assez dérangeant, cela voudrais dire que l’utilisation d’une invention d’une autre civilisation, lui interdirai de s’en servir?? la force des idées et des concept, c’est que lorsqu’ils sont bon (ou juste) ils appartiennent au monde entier.
        cordialement

        • Et pour faire tout ça, il a fallut utiliser des chiffres …. arabomusulmans, l’algorithmique qui est une création … arabomusulmane etc etc. Sans écriture que ce soit en lettres ou en mathématiques, rien, niet, nada. La source est arabomusulmane et La Source est Allah swt.
          Quant à la conquête de l’espace, ce sont des orientaux (Russes) en premier qui ont conquis l’espace. Et il y avait des musulmans parmi les Russes.
          L’informatique contient beaucoup d’arabes dont le plus connu est Steve Jobs.
          Le cinéma est de l’optique et l’optique est une création arabomusulmane.
          Vos véritables pères sont arabomusulmans.
          Quant à la « démocratie », elle est juste responsable des pires crimes de l’humanité. Il y a effectivement beaucoup à améliorer.
          Bref

          • rassurer vous comme vous le pouvez en vous berçant de compte de fée, ou en pleurant « je l’ai fait avant…..blablabla ».
            Et si notre régime politique ne vous plais pas, je vous invite à nous expliquez ce qui vous conviendrai.
            Pour l’info, les Russes sont des européens, la culture slave fait entièrement partie de notre culture commune.

          • @dubitatif
            Voudriez-vous mettre au clair ce que dans votre phrase signifie le « nous ». Pour votre gouverne d’attardé mental, il existe des Européens musulmans ainsi que des slaves musulmans depuis 14 siècles. La Russie est autant européenne que la Turquie effectivement mais pas uniquement. Ces deux dernières sont bien plus orientales géographiquement.

          • @Kalim
            le « nous » inclue tout les personnes intéresser par la défense et l’amélioration de notre démocratie parlementaire représentative. Au vu de vos propos concernant ce système, je pense que vous vous en excluez de vous même.

          • @kalim
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Slaves_musulmans
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Slaves
            c’est juste pour que vous puissiez mesurer l’étendu abyssal de la nulité de vos propos, et avant de traiter les autres « d’attardé mental » vérifié au moins vos propos.
            je passe sur la comparaison entre la Russie et la Turquie, c’est un débat très complexe pour vous. Vous n’êtes clairement pas au niveau, et votre seul argument repose sur votre agressivité, et vos argument d’autorité sans valeur.

        • dubitatif,
          n’étant pas sur la même longueur d’onde que vous,je ne prend pas la peine de m »étaler pour vous répondre et je vous laisse conquérir l’espace à votre guise,évoluer dans votre monde numérique, faire du cinéma ,voyager par les airs …et j’en passe…Vous limitez la civilisation à la technique qui n’est qu’un moyen civilisationnel . Il est vrai que le matérialisme constitue le tout et la finalité de votre idéologie….

          • Nacéra : Comme vous y allez, n’ empêche, qu’il faut malgré tout, reconnaître, que vous avez une aversion, pour le numérique, mais êtes fort aise, de vous en servir, afin de vous exprimer !
            Vous critiquez le cinéma, alors que je suis prêt, a mettre ma main au feu, que vous regardez la télévision !
            Et j’ en passe , lol
            Ce que vous définissez comme étant du matérialisme, n’ est que de la technique, et c’est cette technique, qui fait avancer le monde. Alors, je vous accorde, qu’ elle n’est pas toujours utilisée a des fins humaniste, certes, mais elle fait néanmoins avancer les choses. Et comme tout n’est pas tout noir, ou tout blanc, dans chaque chose il y a un coté positif, et un coté négatif !
            Et puis, qu’est ce qu’un moyen civilisationnel ?
            L’ éducation, est un moyen civilisationnel, mais la technique, elle , est une avancée civilisationnelle !

          • cheyenne,
            tout-à-fait d’accord,mais la technicité ne suffit pas à pérenniser une civilisation et n’empêchera pas son déclin.Toutes les civilisations passées possédaient leur propre technicité(relatives à leur époque),elles ont toutes disparues car n’ayant pas su trouver un équilibre entre le matériel et le spirituel,le matériel à outrance a toujours fini par être une fin en soit avec toutes les conséquences qu’engendre une science sans conscience qui ne sera que ruine de l’àme. Une âme ruinée ne produira plus rien de valable,elle errera jusqu’à consommer et ruiner ce qu’elle a mis des siècles à produire…C’est le postulat de l’humanité…

          • Nacéra : Je vous crois volontiers, puisque que c’est le sors qu’ a connu, la civilisation islamique, mais là ou vous vous trompez, c’est de croire, que le spirituel, peut sauver une civilisation, vous êtes la preuve vivante, que c’ est faux !
            Maintenant, comprenez bien, que nous ne sommes plus au moyen age, ou, une civilisation, vivait dans un coin du globe, et, naissait, prospérait, et disparaissait, sans réelles conséquences, sur le reste du monde . Aujourd’hui, la mondialisation, fait, qu’il n’y a plus qu’une civilisation, prise dans une toile économique, qui fait, que quand un banquier tousse, a Chicago, le plus village, au fin fond de l’ Indonésie, attrape la grippe, lol
            Et croyez bien, que quand le jour de la chute de cette civilisation, que vous appelez de vos vœux, arrivera, peut importe votre religion, ou vos convictions politiques, ou même de la couleur de votre peau, tout le monde sera impacté, car tout s’ effondrera comme un château de cartes, et que rare seront les survivants, et a en croire, ce que je vois a l’ heure actuelle, les plus chanceux , qui survivront, se massacreront, au nom de la religion !

          • cheyenne,
            Le sort qu’à connu la civilisation musulmane((que vous reconnaissez enfin à demi mot) a été identique aux civilisations extrême- orientale,babylonienne,égyptienne,grecque et ce sera le sort de la civilisation occidentale dont les prémices du déclin sont déjà visibles(sans que j’ai besoin de le souhaiter).
            D’autre part vous êtes bien prétentieux de juger la spiritualité des musulmans que vous reliez à leur retard civilisationnel
            Vous n’avez ni l’étoffe ,ni le savoir ,ni la neutralité pour analyser le comment et le pourquoi du déclin de la civilisation musulmane.Vous n’avez même pas les outils d’analyse de votre propre civilisation à laquelle vous participez activement à son déclin en y apposant votre petite pierre destructive.
            Quand à la mondialisation que vous vénérez,elle est vouée à l’échec. Sa réussite aurait été dans un monde où tout les humains seraient des clones ou des robots,dans un monde similaire à celui d’ Hollywood.
            Quand vous toussez,cheyenne,je n’attrape pas forcément la grippe,cela dépendra du degré de mon immunité et de mes moyens de prévention…
            Cheyenne ,êtes-vous un troll…?

          • Nacéra,
            merci de votre réponse, qui même non développer fait apparaitre les limites de la mienne.
            Je vous fait une seconde réponse, qui est bien plus française qu’occidentale, et qui reste bien sûr éminemment critiquable :
            – école gratuite, laïc et obligatoire pour tous
            – étude supérieur gratuite pour presque tout le monde
            – système d’étude supérieur ultra élitiste, gerça aux classe prépa (normal sup math = fabrique à médaille Field)
            – ascenseur social lié à la scolarité/mérite (même s’il à du plomb dans l’aile depuis qq temps)
            – système de santé, la sécu est un des sytème les plus efficients du monde (96% de reversement)
            – système culturel riche et multiple (festival, théâtre, cinéma…). la culture française est un des soft power les plus puissant du monde
            -capacité de dialogue important, lié à une société civil active et éduqué
            – administration public peu/pas corrompu
            bien sur, tout cela reste améliorable, à nous de le critiqué avec intelligence
            bien à vous

  15. Cet article, comme les commentateurs qui m’ont précédé, ne me semble pas rendre justice à la conférence de Rémi Brague, dont la pensée est infiniment plus subtile que l’auteur de l’article ne veut l’admettre, avec une fâcheuse tendance de sa part à discréditer Rémi Brague dont la réflexion ne lui plaît pas.
    Je me permets de le souligner sur ce forum : j’observe une fâcheuse tendance de nombreux musulmans à refuser le débat contradictoire en préférant nier ou discréditer ce qui leur déplaît et qui vient contredire leurs certitudes théologico-historiques ou politiques…
    Rémi Brague s’emploie principalement à démonter l’histoire d’Al-Andalus telle qu’elle a été instrumentalisée au profit d’une vision de l’Islam, religion « RATP » comme il le dit non sans humour : religion d’amour, de tolérance et de paix, afin de montrer que cette histoire est plus complexe et moins « mythique » que d’aucuns s’emploient à la vanter aujourd’hui, dans un but évident : conforter l’idée que l’islam se prête à une cohabitation harmonieuse avec des cultures et religions non islamiques.
    Rémi Brague évoque assez peu, à la fin de son propos, la notion de « tolérance », simplement pour montrer qu’on ne peut pas plaquer le concept contemporain sur la réalité historique d’Al-Andalus et les nécessités de l’époque (au départ, un conquérant musulman minoritaire qui doit tenir compte d’une population majoritairement non musulmane) et cela dans le souci, contemporain en Europe, de vanter les mérites de la cohabitation de communautés de différentes religions.
    Je ne vois là aucune malhonnêteté de la part d’un universitaire capable de lire l’arabe fans le texte, contrairement à ce que dit un commentateur, et dont les ouvrages sont connus et reconnus pour leur solidité.
    De plus, rien n’interdit de consulter d’autres auteurs pour mieux appréhender les aspects réels de coexistence culturelle et religieuse dans l’Al-Andalus : je pense notamment au livre de Maria Rosa Mendal intitulé « L’ Andalousie arabe – Une culture de la tolérance, VIII-XVème siècle » aux Editions Autrement.
    Enfin, je voudrais souligner que l’histoire ancienne de l’islam comme l’histoire contemporaine contredit le mythe d’un islam tolérant. Comme d’ailleurs le christianisme, l’islam s’est peu accommodé de religions considérées comme « fausses » ou « hérétiques ». Il faut, de ce point de vue, distinguer soigneusement la cohabitation dans l’islam d’une élite musulmane et d’une élite, juive ou chrétienne, dont le pouvoir et la société musulmans avait besoin, de la situation du peuple. Rémi Brague a résumé d’un mot cette situation : la « nasse »…Une fois entrée dans le domaine de l’islam, impossible d’en sortir…Les chrétiens étaient fortement incités (par un statut discriminatoire de « protégés » /dhimmis) à passer à l’islam, tandis que l’islam interdisait l’apostasie. Une chrétienne pouvait épouser un musulman, une musulmane ne pouvait jamais épouser un chrétien sauf pour lui à devenir musulman. C’est toujours le cas, non ?
    Il faudra attendre le concept moderne de laïcité ou d’Etat séculier pour que la coexistence des religions à égalité entre tous soit enfin admise. Et ce concept n’est certainement pas issu de l’islam…mais du christianisme en raison de l’affirmation progressive de la liberté de conscience et de religion jamais réellement pratiquée en islam.

    • J’ajoute une précision historique.
      L’histoire d’Al-Andalus est complexe. On ne peut pas du tout généraliser ce qui peut se dire de la civilisation du califat de Cordoue à ce qui est venu ensuite, lorsque, à partir du 10ème siècle, Almoravides et Almohades, guerriers berbères venus d’Afrique du Nord (actuel Maroc), ont imposé une civilisation islamique très intolérante (on dirait aujourd’hui fondamentaliste)…au point que les petits royaumes musulmans sont allés chercher l’aide des chrétiens pour les combattre !
      Question « tolérance », ce serait confondre le Liban et l’Arabie saoudite !

    • Pas besoin, tout le monde sait ce qu’a apporté le christianisme pendant le moyen-âge. Que du bonheur, on se demande même pourquoi il fallut créer une République laïque et ranger à sa place le clergé de la terre plate d’Aristote pour apprendre et généraliser les sciences et institutions (universités-doctorat, écoles) islamiques.

      • Cette histoire qu’au Moyen-âge, on croyait que la Terre était plate est un mythe dopé par l’anticléricanisme au 19e siècle.
        Tout simplement parce qu’on a confondu ou voulu confondre, et on confond encore, la querelle poltico-religieuse de Galilée (au 17e siècle !) autour de l’héliocentrisme et la connaissance de la rotondité de la Terre issue de les sciences grecques (4 siècle avant notre ère).
        D’ailleurs des manuscrits bénédictins du 10e siècle mentionnent cette rotondité, au cas il y aurait encore des doutes.
        Ceci étant, que la Terre soit ronde, la quasi totalité des hommes dans le monde à cette époque ne se posait même pas la question. C’est l’imprimerie (15e) qui permettra de diffuser les connaissances de façon de plus en plus large en Occident.
        Il faut tordre le cou à ces mythes dénués de tout sérieux.

        • Mdr, mais c’est tout ce que je peux vous souhaiter. Retournez-y à votre moyen-âge Didier.
          Il n’y a aucune preuve avec un manuscrit daté physico-chimiquement que les Grecs le savaient. Mais je respecte votre croyance encore une fois.
          Vous adorez le moyen-âge ? C’est bien, mais il n’y a que vous pour croire que les inquisitions n’ont pas existé, que le clergé était pro-sciences et que les juifs étaient heureux. On se demande même à quoi servait la chasse aux sorcières et sorciers. C’est comme les buchers et autres tortures, cela n’a jamais existé. Votre monde mythologique ressemble à Netflix, vous devriez faire un film.

          • Je ne suis pas un médiéviste mais j’ai lu beaucoup d’ouvrages très documentés d’historiens récents sur cette période mal connue du grand public. Je vous encourage à les lire, vous ne changerez pas d’opinion, mais vous comprendrez certainement pourquoi d’autres ne sont pas de la vôtre.
            Par ailleurs, cessez de faire sans cesse des procès d’intention, cela dévalorise complètement vos commentaires et exclut tout intérêt.

          • @Didier
            Encore une fois, je suis musulman pas chrétien. La raison est importante dans ma spiritualité. On ne parle pas d’opinion, tout n’est pas que croyance. Je sais que c’est difficile à comprendre pour vous. Mais le tout coeur, ça n’a jamais fonctionné. La science n’est pas une nature innée chez les catholiques vu que l’université est satanique selon votre croyance. Raisonner n’a jamais été bon pour les catholiques vu qu’on cesse de l’être immédiatement après le démarrage de sa matière grise cérébrale. La raison est interdite dans le catholicisme, ce n’est pas moi qui vous le dit mais vos maîtres, les évêques de Rome qui ont du écrire les livres dont vous parlez.

    • @Massabielle
      Vous n’avez certainement pas lu son étron, et vous recommendez hypocritement sa lecture.
      Je sais que vous nous haïssez mais je ne savais pas que c’était à ce point.
      Mon pauvre ami vous vous referez à un universitaire unique dans son genre en Espagne, c’est un des seuls à présenter la présence musulmane comme négative. Il est espagnol d’extrème droite et pas du tout suivi par ses pairs. Il a quelques succès depuis que de soi disant universitaires fachistes et d’extrème droite français l’invitent à leurs sauteries. vous avez du faire les poubelles pour trouver un tel énergumène.
      Pour un facho vomissant sa propagande, combien d’universitaires, d’orientalistes bien francais contredisant ses mensonges? On ne pourra pas parler de parti pris en l’occurrence: ce ne sont pas des musulmans ou des arabes qui l’affirment.
      Un conseil pour la route, et surtout par les temps qui courent, ne faites pas les poubelles. Il en va de votre santé, y compris votre santé mentale. Et évitez de prendre les autres pour des c… au péril de se faire prendre vous même.

  16. Il a du croire qu’écrire un livre qui parle d’histoire, c’est comme réaliser un film Netflix. Ou confondre la mythologie grecque avec la réalité historique. Ne doutons pas de sa capacité à croire aux mythes et chercher coûte que coûte à cacher la vérité.
    Sans les arabomusulmans, ni écriture, ni chiffres, ni maths, ni chimie, ni religion, ni algorithmique ni etc etc, ne seraient possible dans le monde. Est-ce que les chiffres grecs existent ? Pouvons-nous parler de sciences grecques sans mathématiques et avec un dieu pour tout : faire pousser des fruits, soigner, faire la guerre etc. Ils soignaient les douleurs des règles en appliquant une araignée sur le vagin de la femme et en invocant le roi des vagins, c’est cela la médecine grecque. Mais mieux encore, les grecs conseillaient l’application d’un serpent et d’une grenouille sur l’oeil malade de la cataracte tout en récitant une incantation bien évidemment. Hyppocrate a même donné son nom aux hyppocrites. Vous comprenez mieux pourquoi le cinéma et Hollywood ne pouvaient naître que là où ils sont nais.
    Toute la gloire est Allah swt, car nous devons cela à Sa Miséricorde. Il est l’unique source du savoir. Les arabomusulmans sont simplement reconnaissants et acceptent de recevoir en se soumettant à l’Unique et rien qu’à l’Unique.

    • « Sans les arabo-musulmans, ni écriture, ni chiffres, ni maths, ni chimie, ni religion, ni algorithmes ni etc etc, ne seraient possibles dans le monde » ?
      C’est pour ça que vous êtes à la traîne depuis des siècles…
      N’oubliez pas que vous avez hérité des Grecs, des Perses et des Indiens. Et maintenant, où en êtes-vous ?
      N’oubliez pas non plus les Asiatiques, les Chinois par exemple, à la civilisation brillante très ancienne, qui n’ont pas attendu les lumières de l’islam.
      Mais il est vrai comme vous dites qu’Allah [est l’unique source de savoir] !!! Là, pardon, vous êtes mal barrés.

      • @Leroy, la plus ancienne civilisation connue est arabe. C’est comma ça. Ce sont les perses, grecs, indiens et chinois qui ont hérité des arabes, pas l’inverse. Ils sont tous d’origine arabe de toute façon selon la théorie de l’out of africa qui place l’apparition miraculeuse d’Adam en Arabie vers la Mecque. Libre à vous de sortir de votre noblesse et devenir racialiste. On s’en fout.
        Sans chiffres, ils faisaient quoi vos grecs, perses, indiens ? Ben la guerre pour raquetter les arabes, comme votre soi-disant civilisation mythologique super avancée et basée sur une civilisation disparue. Si être avancé signifie raquetter des femmes et enfants africains qui meurent de faim en plus d’exterminer des peuples, ben tant mieux. Dieu jugera. Nous en islam, nous sommes à un autre niveau, nous évoluons vers un autre stade qui révolutionnera de nouveau l’humanité. Cela prend du temps parce que beaucoup d’épreuves et de patience sont nécessaires. Si les arabomusulmans ne le faisaient pas, vous viveriez encore dans votre grotte. Alors soyez content, en attendant, qu’ils financent la technologie et la recherche et développement sans quoi les industries, les voitures et les avions seraient à l’arrêt et vous seriez effectivement mal barré sans aucun sous dans la poche autre que pour acheter votre pain (à dos d’âne par miséricorde d’Allah swt) que les arabes vous ont appris à faire gratuitement (par pitié et bienfaisance pour l’humanité).

        • « a théorie de l’out of africa qui place l’apparition miraculeuse d’Adam en Arabie vers la Mecque », ça il n’y a que votre petit délire personnelle pour l’affirmer, c’est de la croyance pur, que vous ne faite que répéter ad nauseam. ça sent la fébrilité à plein nez votre histoire, lorsque l’on est sûr d’une chose, on n’a pas besoin de se répéter à l’infinie…
          je passe sur le « la plus ancienne civilisation connue est arabe », c’est juste amusant

      • @ Leroy, effectivement l’affaire des chiffres et surtout du zéro, je ne vois même pas comment on en serait sorti. Le zéro en tant que valeur en soit et en tant que chiffre qui permet d’écrire on va dire jusqu’à epsilone ou l’infini, le zéro est invention Arabe pure et même ça a à voire avec l’Unicité, l’absolu. Et quelque chose à voire avec le désert qui invente le vide et l’absolu donc l’infini. Sinon on imagine mal les innovations techniques se faire, puisqu’à un moment donné il fallait que l’obstacle mathématique disparaisse. Je prendrais un exemple qui ressemble à cette invention mathématique considérable, la Corée, l’ancien royaume de Corée, avant que le pays ne soit divisé en deux, eh bien, la Corée a alphabétisé sa langue bien avant la Chine, l’alphabétisation et donc l’alphabet est plus maniable que les très nombreux idéogrammes, le seul alphabet a produit de la croissance économique dans le pays. Les chiffres et surtout le zéro c’est analogue à l’alphabet comparé aux idéogrammes, pas moyen de sortir de là. Alors oui, ça pouvait venir autrement que par les Arabes, enfin oui mais apparemment, l’humanité peut vivre longtemps sans ce genre de conceptions nouvelles, mille ans ou deux mille de plus sans le zéro, ça donne quoi en technologie?
        Croissant de lune.

      • @Leroy
        Que nous ayons hériter des Grecs, des Perses et des Indiens. C’est vrai, mais vous de qui avez vous hérité?
        Si il faut faire les comptes, faisont les! De qui ont hérité les Grecs? Des égyptiens qui jusqu’à preuve du contraire ne sont européens. Ces derniers ont presque tout inventer au niveau mathématique. Les théorèmes de Thales, de Pythagore, la trigonométrie tout est égyptien. Les grecs se sont bien gardés d’indiquer leurs sources au contraire des arabes qui ont eu en général l’honnêteté de les préciser.Pour ce qui est des textes de référence grecs, je te mets au défi de m’en présenter ne serait-ce qu’un seul. Où se trouve le musée qui dispose de cette relique. Aucun texte, tout est virtuel, c’est des on-dit.
        Si l’on va encore plus loin mon cher Leroy, où situes tu la Mésopotamie. En Irak, il me semble. N’est ce pas là que l’on a inventé l’agriculture, l’écriture, la loi, l’état, et j’en passe. La civilisation est née en Mésopotamie pas à Lutèce, Athènes, ou Washington.
        Il ne me semble pas que le roi de cette contrée se soit appelé Louis, Charles, ou Philippe. Le nom serait plus approché d’Ibrahim ce me semble.
        Un conseil, évite de parler de ce qui te dépasse. Si tous ces basanés n’avaient pas existé tu serais encore dans une caverne avec une peau de bête en train de te gratter les puces, bougre d’âne.

    • Je vous laisse votre opinion très orientée sur l’histoire des sciences… Mais, par pitié, ne massacrez pas les noms pour les faire coller à vos thèses un peu fumeuses : le mot hypocrite et le nom Hippocrate n’ont rien a voir l’un avec l’autre.
      Hypocrite (et pas « hyppocrites », comme vous l’écrivez) veut dire « jaloux », « faux », en grec.
      Hippocrate (et pas « Hyppocrate », comme vous l’écrivez) vient du grec « hippos » qui veut dire « cheval ».
      Faites attention aux rapprochements phonétiques, ils peuvent vous amener à dire des bêtises !

      • @Didier, ce n’est pas une opinion, juste la réalité de l’histoire mais pour cela il faut raisonner et déposer votre croyance mythologique deux minutes.
        Je vous remercie de relever mes fautes d’orthographes mais on s’en fout, et comme vous le dites, difficile de croire qu’un homme cheval puisse exister. Mais je respecte votre croyance mythologique, vous restez le bienvenu.

    • A mourir de rire, tant il est vrai qu’avant la naissance de l’Islam le monde ignorait chiffres, alphabet, mathématiques et philosophie… il n’y a qu’un musulman borné et ignorant pour affirmer une telle fadaise. La culture arabo-musulmane n’a fait que conquérir et détruire et n’a jamais rien laissé en héritage à l’humanité. D’ailleurs parmi les pays les plus pauvres on retrouve de nombreux pays dits islamiques et ce n’est pas un hasard. Il semblerait que la source unique du savoir d’un certain dieu soit particulièrement limité, voir aride ! Ce Dieu aurait pu conduire les arabo-musulmans à découvrir l’Amérique. pourquoi ce silence céleste ? Quant à El andalus, les conquérants arabo-musulmans y sont vénus sans invitation (une habitude qui perdure) et on rendu les peuples soumis si heureux qu’il y a eu une reconquista longue et sanglante. Qui regrette les arabes en Espagne ? pas grand monde et c’est la même année de leur départ en 1492 que l’Espagne est devenu un empire. CQFD

  17. M. Rémi Brague ne connaît même pas l’arabe et se prétend professeur de philosophie arabe. Je le défie de prendre un livre d’al-Kindi ou d’Ibn Sina (ou de n’importe quel auteur médiéval) qui ne soit traduit ni en français ni en anglais et de le lire en direct sur Youtube.

  18. Et la même chose sur l’algérie ? Les bienfaits du colonialisme, on en parle ?
    Donc vous, vous êtes des gentils conquérants (ahahahahahah) et nous on est toujours méchants…
    Quand vous aurez fini de nous prendre pour des musulmans, on pourra peut être discuter ensemble.
    En attendant, votre révisionnisme historique n’amuse que vous.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La colère et la violence persistent aux États-Unis après la mort de Georges Floyd

Bennabi et la pensée allemande