in

Le poids électoral des musulmans dans l’élection présidentielle américaine

Coïncidence d’agenda, la pêche aux voix pour élire l’homme de la situation, à défaut d’être celui du renouveau, est aussi ouverte Outre-Atlantique, chaque camp sortant du chapeau des appâts à peine déguisés pour capter l'opinion.Parmi les électeurs potentiels qui attirent l'attention, les citoyens américains de confession musulmane sont une nouvelle fois montrés du doigt, non pas pour être jetés en pâture, mais pour être désignés comme un électorat de poids, susceptible de faire basculer le cours automnal de la présidentielle 2012.

C’est fou comme le regard change quand, à la lumière d’une étude réalisée par le très sérieux Institut pour la compréhension et la politique sociale à Washington, la communauté musulmane US se voit créditer d’une influence réelle dans les urnes !

Emanant des sources de différents centres de recherches dont Galop, Zagbi et Pio, les résultats de cette enquête font ressortir que les américains musulmans, qui ne comptent que 1.2 millions de votants, dont la plupart fréquentent assidûment les mosquées, détiennent un véritable pouvoir électoral  relatif à leur concentration dans les Etats clés. Sans aller jusqu’à prédire l’avenir, l’étude parie sur un vote musulman de nouveau favorable à Obama, en réaction aux positions menaçantes des Républicains. S’il est vrai qu’en 2008, les citoyens musulmans avaient misé massivement sur le candidat qui promettait beaucoup, depuis de l’eau a coulé sous les ponts, et l’incarnation du changement s’est fondue dans le moule de la désillusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le malaise politique des musulmans de France (1/2)

La propagande de BHL torpillée par un seul mot