in

La propagande de BHL torpillée par un seul mot

Le colloque de  Marseille intitulé « La guerre d’Algérie…cinquante après »  a été particulièrement douloureux pour le bonimenteur  BHL,  habitué à affronter  dans les médias  des pseudos contradicteurs qu'il choisit lui-même,  et dont le rôle est de servir  avant  tout de faire-valoir dans des débats promotionnels.

Dans la vidéo ci-dessous, le philosophe plein aux as, a vu  sa traditionnelle propagande voler en éclat sous l’effet de la prononciation du mot "Palestiniens" par une spectatrice  ulcérée par l’arrogance de ce fanfaron  à la chemise blanche,  qui se croyait en terrain conquis,   tentant de démontrer qu'il était le sauveur des peuples  opprimés,  qui ne réclamaient que son intervention salvatrice. On remarquera également l'attitude partisane de son grand ami Maurice Szafran, PDG de l'hebdomadaire Marianne qui a tenté en vain  de juguler le mécontentement de l'auditoire.
La scène se déroule à partir de 1'20

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. BHL ignore le commun des mortels.
    Les hommes sont sous la religion de dieu.
    BHL veut un monde ou dieu reste sous la religion des hommes. Ceci n’a rien à voir avec le judaisme, c’est plutot l’hyper athéisme qui dit que l’homme a créé dieu.

    Quand on souffre toute sa vie de l’orgueil de la pensée, on meurt par la haine de soi meme.
    L’orgueil et la haine font bon ménage, et mentir plus facile que démentir.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le poids électoral des musulmans dans l’élection présidentielle américaine

Un responsable associatif musulman égorgé en plein coeur de Moscou