in

Le Maghreb sera-t-il confronté demain à un exode massif de sa population?

Le Maghreb sera-t-il confronté demain à un exode massif de sa population?

Le Maghreb sera-t-il confronté demain à un exode massif de sa population?Des études récentes sur l'Algérie, le Maroc et la Tunisie, font état d’une volonté de départ majoritaire des habitants respectifs de ces pays

Publiée par Oumma.com sur Mercredi 26 septembre 2018

Des études récentes sur  l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, font état d’une volonté de départ majoritaire des habitants respectifs de ces pays.Selon une étude réalisée par le portail de recrutement «ReKrute.com»,premier sur l’emploi au Maroc, 91% des Marocains  veulent quitter le Maroc.

En Tunisie, 53% des jeunes veulent partir à l’étranger, selon la Commission européenne.En Algérie, d’après une étude  du Boston Consulting Group (BCG), un cabinet international de conseil en gestion d’entreprise, 84% des Algériens sont prêts à l’exil professionnel.

La principale raison qui pousse au départ  ces populations du Maghreb est:

La double quête d’un emploi décent et  d’un meilleur niveau de vie.

Les destinations qui font rêver les Algériens, Marocains et Tunisiens sont:

le Canada,  les USA, la France, l’Allemagne, mais aussi les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni et la Belgique.

33 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Chérif,votre commentaire est un concentré de lieux communs.Relisez Jean Sevilla (sur l Algérie)…..Et cessez d accuser l ex colonisateur dont le pays ne cesse d attirer toujours et toujours plus de gens alléchés par un système social tres généreux …Balayez en toute honnêteté devant votre porte et sachez faire votre auto critique……60 ans d indépendance……Que de choses auraient pu être faites…..

  2. ça me fait penser à un excellent sketch de l’humoriste fellag.
    quand le maghreb sera vidé de sa population, des gens vont se dire “tiens, une terre à exploiter” et ils vont la travailler et en faire un paradis.
    du coup les maghrebins de france retourneront la bas en clandestins pour travailler et profiter des richesses.

  3. Entre 50 % et 91% de la population qui veut partir ça fait beaucoup mais bon pour parler souvent avec des marocains du Bled, ça n’a rien de nouveau. Dans le village de mes parents à une époque les gens s’amusaient à dire que si la Méditerranée venait à s’assécher une journée, on retrouverait le village totalement vide le lendemain.
    Les causes sont multiples et sont rappelés dans la plupart des commentaires ci-dessus.
    Pour moi les causes fondamentales sont les inégalités profondes qu’elles soient nationales ou internationales et l’absence de perspectives de réussite sociale (aujourd’hui principalement mesurée à la capacité des individus à consommer), d’épanouissement personnel… C’est une situation qui a déjà existé par le passé avec des flux différents (Nord Sud ; Est – Ouest) des niveaux de violence qu’on ne soupçonne pas (Les croisés et les colons européens, les mongols, les tribus de la péninsule arabique étaient aussi en quête de richesse et d’accomplissement personnelle via d’autres vecteurs que la consommation). Qui en est responsable, très franchement je ne pense pas que ce soit la question.
    La question est surtout de savoir, comment faire pour passer de 90 % à 20 ou 30% (il y aura toujours des gens qui voudront partir s’est dans la nature humaine, d’ailleurs il y a plein de Français qui partent travailler à l’étranger et ça ne pose problème à personne) et éviter des départs “par défaut”.
    Plus de justice sociale, de liberté, d’Etat de Droit, d’éducation , de considération du petit peuple par les élites permettrait d’y arriver. Le problème c’est qu’aujourd’hui ça ne semble être la priorité d’aucun gouvernant si ce n’est dans les discours et la communication.

    • En Libye, ils y étaient arrivés c’est pour cela qu’il a fallu vite leur importer la démocratie. De nos jours, ils sont très heureux là-bas.
      Aucun pays maghrébin n’est destiné à s’améliorer sans que celui-ci ne se fasse importer la démocratie par la force pour finir heureux comme la Libye.
      Les pays maghrébins ont intérêt à limiter leur développement, c’est une question de survie.
      Le vrai problème est l’équilibre militaire. Tant que celui-ci n’est pas atteint, le raquette organisé continuera. Donc, travailler comme les Libyens pour voir s’évaporer les économies au bénéfice des brûleurs, ce n’est pas très motivant. Ils ne font que suivre où va leur pognon, réaction normale concernant le peuple.

      L’intérêt de la France n’a jamais été de détruire la Libye. Bien au contraire! Il ne faut pas oublier que la France est également sous pression.
      Si le développement du maghreb aboutit sans que les brûleurs interviennent alors on pourra même imaginer une libre circulation car tout le monde y trouvera son compte. Pour y arriver, les maghrébins ne peuvent compter que sur eux et doivent relever un défi très très lourd et dangereux.
      La France est la première puissance méditerranéenne, si elle s’entend à 100% avec le maghreb, elle le restera pour très longtemps. Jamais, ni les sionistes, ni l’empire anglo-saxon ne laisseront faire cela. C’est donc également un défi de poids pour la France qui se retrouve face à ses vieux démons.

  4. Mon dieu!!!!!

    C’est toujours la sempiternelle rengaine du colonisé et du colon qui se chamaillent! alors que les deux ont raison. L’un a vu la terre de ses ancêtres colonisée, souillée et violée et l ‘autre a profité de l ‘état de la mise en coupe réglée de l ’empire ottoman pour financer ses guerres futures son économie et son train de vie occidental. Vous allez me dire! à leur place j ‘aurai fait pareil ( nous sommes après tout des hommes et la tentation de se prendre pour dieu tout puissant est grande!!)
    La seule différence entre le colonisé et le colon c’est que le colonisé n ‘a pas tiré de leçon de ses siècles d’humiliations et- continue, complexe du colonisé ou pas à ignorer l ‘héritage de son passé
    glorieux dans lequel il trouvera certainement les solutions tant recherchées. Mais que le colonisé n’attende pas du colon une quelconque aide pour le guider dans ce dédale historique opaque que ce dernier a pris longuement la peine de créer!

    • Vous avez 1 siècle de retard.

      En ce XXIème siècle, les colons ce sont les Afro-musulmans et les colonisés ce sont les Européens.

      La principale différence étant que les Européens ont contribué à améliorer la qualité de vie des Afro-musulmans (d’où leur explosion démographique grâce au savoir médical importé d’Occident) alors que les Afro-musulmans contribuent à détériorer le climat social en Europe.

      Marseille, Montpellier, Toulouse, Nice seraient des villes paradisiaques avec des gens heureux de vivre sans les Afro-musulmans. En 20 ans on a tous vu ces villes se dégrader et tomber en dépression. On voit plus personne sourire, on voit plus de jolie fille, plus de gens habillés élégamment… On ne croise que des regards haineux, des grosses fatmas voilées et des plouks habillés en survêt Nike. Des gens pas drôles qui ne savent pas faire la fête.

      Quand je vais à Riga, à Prague, à Bratislava, à Sotchi je la vois la différence. Je retrouve les villes françaises de province de 2000 au niveau de l’ambiance.

      • “ont contribué à améliorer la qualité de vie des Afros musulmans”, la bonne blague, ils ont surtout contribué à élever leur niveau de vie (matière première gratuites, terres gratuites après expropriation des autochtones, main d’oeuvre quasi gratuite avec des comportements frisant l’esclavage) et à combler leurs désirs (en ouvrant des milliers de bordel partout où ils passaient).
        Sinon vous devez être un peu dépressif sur les bords, moi partout ou je vais je vois des gens heureux, épanoui à coté de miséreux et de malheureux (plus nombreux qu’en 2000) soit. Faut arrêter la déprime générale, la France reste un beau pays, avec des gens plutôt bien en générale, quelle que soit la couleur, si on se donne la peine de parler avec eux, de leur sourire et d’éteindre BFM.
        Après il y a les dépressifs comme vous qui voient le mal partout et ne supportent pas la différence, les noirs et les musulmans, la Hongrie pourrait être une bonne base de repli.
        Bon voyage !

      • Ce ne sera pas, par hasard, un problème des francais? Ils ont du mal à s’amuser si ce n’est pas eux les maîtres absolus? Pourtant, à Madrid ou Barcelone, je vous invite à faire la fête, spécialement dans les quartiers les plus colorés. Mais si cela vous déplaise, vous n’avez qu’à déménager, à Riga.

  5. 91% des marocains veulent se tirer du Maroc!!!!!!!

    My God!!!!

    Et moi qui pense à ces paradis mythiques, mais mythiques! du magrheb que me décrivent mes collègues magréhbins!
    Parfois, pour les taquiner, je leur lance un “ben si le maroc est si bien, pourquoi tu es ici” et là, dans 98% des cas, j’ai droit à des sourcils froncés et des “je suis français comme toi! j’ai le droit d’être ici, la France elle a volé mes richesses et violée ma grand mère alors je suis ici pour compenser tout ça”

    Ce à quoi je répond ” ah! bon! donc tu es ici pour réaliser une vengeance historique en fait, pour violer et piller comme mes ancêtres ont fait aux tiens??!! c’est donc bien avec un esprit de vengeance que tu es ici???”

    Et là, en général, ils calent, se prennent les pieds dans leurs propres contradictions, me sortent des discours anti-france et me traite de …. roulement de tambour…. : Raciste! Ignorant! Islamophobe! et même, parfois, ils me demandent si je suis Juif…

    Tout ceci est authentique mais quand j’en parle à d’autres maghrébins ils me disent que je mens, que tout ceci est une histoire inventé pour dénigrer les arabes, et quand j’en parle à mes compatriotes “blancs” soit:
    – ils me traite de raciste à leur tour,
    – soit ils regardent leurs pompes, ne sachant quoi répondre qui colle à leur logiciel de “l’occidental moderne”,
    – soit ils me déversent leur raz le bol (limite raciste je l’admet) en me disant à quel point ils ne peuvent plus supporter ces populations qui haissent un pays qui les a vu naître, qui les a éduqués, logés etc etc etc.

    Et en résumé, nous avons ici les racines de la libanisation de mon beau pays qui est en marche!

    • Un argumentaire tellement simpliste, mensonger et réducteur qui en dit long sur tes convictions. J’admets volontiers qu’il y’a au sein des immigrés ou personnes issues de l’immigration des incultes qui ne savent pas répondre mais qui ont tout de même besoin de se justifier quitte à formuler n’importe quoi. Là encore, la pression continue médiatique et sociale sur la condition d’immigré peut influencer cette catégorie à se justifier. Ils portent une responsabilité individuelle sur leurs arguments.
      Pour les enfants d’immigrés, pourquoi veux tu qu’ils se justifient ? Ils sont Français, que cela vous plaise ou non.
      Ensuite, en quoi cela te dérange t’il qu’une personne trouve son pays d’origine “bien” comme tu le précises “ben si le maroc est si bien, pourquoi tu es ici”. Incroyable! Il n’a pas le droit de trouver son pays d’origine “bien”.
      Une grande partie d’entre nous se sentons français et n’ont connu que ce pays que nous aimons peut être bien plus que toi. Nous avons aussi conscience que nos pays d’origine n’offre pas les conditions de l’épanouissement à la majorité de ses habitants, et avons hâte que ces régimes disparaissent. Il fut un temps où la prospérité et le bonheur se trouvait de l’autre côté de la méditerranée.
      L’histoire de l’humanité est faîte de migration et tu serai surpris d’apprendre une partie de tes origines en réalisant une analyse ADN.

    • Mais non tu tapel bob tes ricains mdrr..

      La dictature fait fuir et l orgueil produit le déni de ces personnes qui aime leur pays. Après l’Algérie à refuser la gestion française, car elle avait rien en retour je trouve sa normal. Mais le problème est connu tu demandera à un Guyané un Corse ou un Basque hein.. et la France c est aussi les DOM-TOM donc elle ne peut être que la périphérie de Paris et blanche. Mais je t apprend rien car tu n’est pas un ignorant.
      Si t’es potes sont bête cela ne nous regarde pas c est toi qui les a choisis.

  6. Ils s’en vont parce qu’ils ne peuvent pas se supporter les uns les autres, à cause de la nature tribale de leurs relations hors famille, c’est à dire basées sur l’agressivité, le j’m’en foutisme, le manque de compassion. Ce qui se retrouve à tous les étages de la société, tant à l’accueil au niveau des services publics, de l’attribution des logements sociaux, des soins dans les hôpitaux, de la propreté des lieux publics que dans les disparités des équipements et infrastructures d’une région à l’autre.
    Tout est rongé par la hogra mutuelle pas seulement celle de l’État, l’incivisme, le népotisme, le mépris de l’autre qui n’est pas de son sang ou de sa région, l’État de droit mis en échec par des individus qui se voient comme des cousins, jamais des citoyens. Les gens s’empoisonnent l’existence et se rendent malheureux mutuellement, à la fois victimes et bourreaux et ne savent pas d’où vient le mal qui les rongent.

    Le pire c’est que lorsqu’ils émigrent, ils reproduisent pour la plupart les comportements odieux qu’ils ont fuis. Mais en Occident les services publics marchent bien, surtout les hôpitaux, les ordures ménagères sont enlevées et c’est chouette d’évoluer dans un cadre propre, l’État de droit fonctionne quand même sans piston obligatoire, le client est roi et il n’y a pas besoin de se battre pour chaque acte de sa vie.
    Ainsi peuvent-ils profiter des sociétés civilisées ( civis= ville) tout en restant des hommes de tribu dans leurs relations avec autrui, ce qui s’appelle avoir le beurre et l’argent du beurre sans oublier l’indispensable sourire de la crémière, et comment!
    Ce dont ont besoin les Nord Africains, c’est d’abord de morale du Bien et du Mal anti tribale et de sens de la fraternité universelle.

      • Dite nous cher érudit, Ibn Khaldoun, en son temps déjà, n’a jamais utilisé une telle formule. Je vous mets au défi de fournir le passage de son texte qui use de cette formule.
        Celui qui l’utilisa pour faire un” bon mot” est Bourguiba en juin 1973 à Genève à une conférence de l’OIT. Ce crétin imbu de lui même, narcissique à un point tel qu’il se comporta comme un empereur fou à la fin de sa vie, ne voyait en sa “désignation à vie comme chef de l’état qu’un hommage de reconnaissance rendu aux yeux du monde entier à un homme dont le nom s’identifie à la Tunisie”. Cet imbécile sénile ne se doutait pas qu’il était la risée du monde entier.
        Rendons à “César ce qui à “César” et à l’avenir ne diffamez pas les véritable grands hommes de l’histoire. Ne vous en servez pas comme caution à votre racisme et votre haine.

        • Je ne vois pas où est le racisme et la haine dans ces deux lignes si dessus. J’ai lu en effet que cette expression vient de Bourguiba, je pense qu’il voulait parler des luttes intestines qui sévissent dans nos contrées depuis la nuit des temps.

          Toute notre Histoire en est parcourue de l’Antiquité à nos jours où on coupe toute tête qui dépasse, que ce soit dans les instances au pouvoir, dans les partis politiques ou dans la sphère privée: jalousie, tirage de couverture à soir, peaux de bananes, élimination physique de l’adversaire, voilà comment on empêche l’émergence d’une élite au profit du nivellement par le bas et de la médiocratie.

          Parce que la notion du bien public, de la chose publique ( res publica), du bien commun, du patriotisme est l’exact contraire de la mentalité tribale, cet ennemi du vivre-ensemble qui empoisonne les rapports sociaux et interdit tout effort de développement dans nos pays condamnés pour cela à rester arriérés.

    • @toz
      Et c’est un expert qui vous parle, c”est un sayanim, le tribalisme, il en est issu. Alors pensez donc si il s’y connait en hongra, incivisme, népotisme, mépris de l’autre, agressivité, j’m’en foutisme, manque de compassion. C’est un expert on vous dit. Purée de nous autres!
      Nous attendons tous ta morale du Bien et du Mal anti tribale et ton sens de la fraternité universelle cher prophète. N’oublie pas ton bâton et tes sandales.
      Pauvre nouille même ton pseudo est à ton image, tu sens mauvais sans ouvrir ce qui te sert de bouche c’est dire si tu l’ouvrais réellement.

  7. @cherif
    je partage une large partie de votre propos, notamment celle qui se rapporte à la dégradation des économies africaines, à la spoliation des richesses, aux causes réelles des flux migratoires, ainsi que d’une manière générale à l’attitude égoïste et cynique de l’ultralibéralisme occidental.
    Sur tous ces points la responsabilité de l’occident est accablante, je vous l’accorde bien volontiers
    Elle est d’autant plus accablante que pour financer son développement et sa croissance, le système capitaliste, qui agit dans toutes les parties du monde comme un canard sans tete ne tiens compte d’aucune précaution environnementale, et contribue, dans sa course effrénée du profit à court terme, à détruire de manière souvent irréparable l’éco-système des pays qu’il pille. (et par voie de conséquence celui de la planète)
    ceci étant il convient également de considérer les responsabilités de chacun objectivement.
    Ce ne sont pas les occidentaux qui sont responsables du schisme religieux entre Sunnites et Chiites, qui se décline de manière de plus en plus violente.
    Ce ne sont eux non plus qui sont responsables du votes des électeurs, dans les pays qui élisent régulièrement les mêmes dirigeants corrompus, liberticides, belliqueux, voire obscurantistes.
    C’est bien le problème de la gouvernance qui est ainsi soulevé, et je vous l’accorde, il ne concerne bien évidemment pas que les régimes auxquels je faisais allusion précédemment.
    C’est un problème mondial, qui affecte directement l’avenir des générations futures, et probablement si rien n’est fait pour y remédier, l’avenir de l’humanité toute entière.
    cordialement

    • Il serait bien déjà d’arrêter de parler DES occidentaux et DES maghrébins comme un tout et de commener à parler du pouvoir et des gens qui le subissent. Cela dit, le schisme dont vous parlez shiite-sunni (et que je crois plutôt Sauds-Bush-pétrole privé/Iran-mullahs-pétrole nationalisé) a des racines bien claires dans le financement des mujahidines en Afganistan et même dans le renversement de Mossadegh et dans tellement des coups d’état et assassinat des leaders démocratiques…

  8. Partir où??! personnellement je ne partirai jamais de mon pays, ici on a nos terres nos familles et nos ancêtres pour aller vivre comme un vagabond dans un autre pays avec les insultes racistes et la différence continuelles de ses habitants regardons l’allemagne l’italie la suisse la france ils en peuvent plus avec tous ces réfugies africains “noir” qui découvre la voiture la télé et l’avion, y a des solutions pour qu’ils restent chez eux sont les chinois qui vont les changer en investissant dans ces pays pauvre, car les européens depuis 50ans ont exclu ces pays pauvre africains de tous investissement d’où ils ont cette crise aujourd’hui et c’est trop tard car les chinois ont investit le terrain et les africains se coupent bien avec les chinois presque même culture.

    • “les Africains se recoupent bien avec les Chinois : presque la même culture” ?

      Pour être moins pauvre, il faut faire moins d’enfants, pour mieux les éduquer.
      C’est qu’ont fait les Chinois, mais certainement pas les Africains.

      • Le problème est que les africains sont toujours sous occupation, l’ancienne colonie a brouillé les cartes et veille au grain. Elle ne veut surtout pas de démocratie ou juste un semblant (Maroc, Algérie, Mali, Cote d’Ivoire, Sénégal etc…), il faut mettre quelqu’un de docile qui donne toutes les richesses, tous les marchés, qui maintient son peuple en mode survie avec une éducation au rabais, surtout il faut les affamer comme cela ils ne cherchent rien d’autre qu’à bouffer.
        La monnaie (Franc CFA) est gérée en France, l’armée française est basée partout pour veiller sur les intérêts français (Bouygues, Bolloré, Eiffage, Orange, Total, Areva etc…). On récupère aussi les cerveaux pour éviter que les pays se développent, car ça n’arrange pas trop s’ils restent là bas.
        Avec les pays du Maghreb, elle presque de la même manière, la Tunisie est certes démocratique, mais comme c’est tout récent elle est en pleine instabilité, de plus elle n’a pas beaucoup de richesses donc elle est obligée de faire courbettes aussi comme l’Algérie et le Maroc.
        Il ne faut pas s’étonner que les gens veulent se casser espérant avoir une vie meilleure ailleurs.
        En ce qui concerne la Chine, elle n’est pas en mode colonisé c’est pour cela qu’elle s’en sort.

        • La Chine ne colonise pas elle est hégémonique mais puisque non blanche tout le monde africain applaudit des deux mains comme s’ils étaient de grands philanthropes. Quand l’Afrique se réveillera il sera trop tard.
          Cela dit même si l’histoire est importante elle n’est pour rien dans le problème majeur et actuel de l’Afrique qui est sa démographie explosive, non seulement ils font plus de bouches qu’ils ne peuvent en nourrir mais le phénomène est exponentiel. Quand ces pays auront ils le courage d’avoir une politique familiale ?

          • Il faudrait déjà que la France abandonne ses colonies de la zones Franc: Bénin – Burkina Faso – Cameroun – Centrafrique – Congo – Côte d’Ivoire – Gabon – Guinée Bissau – Guinée Equatoriale – Mali – Niger – Sénégal – Tchad – Togo.(plus de la moitié de l’Afrique)
            Ces colonies où elle tient entre 10 et 40% de part du marché. Pour que ces pays se prennent en mains, il faudrait que la France arrête de les piller et d’interférer dans leur politique intérieure.
            J’ai laissé délibérément les pays du Maghreb hors du sujet pour éviter tout parti pris, mais il aurait beaucoup à dire.

  9. Oui, l’exode a déjà commencé dans cette région du monde. Seule une reconsidération de la politique des puissances impérialistes pourra endiguer le flux migratoire des peuples Africains vers l’Occident.

    Un rappel sur le pillage du tiers-monde et ses conséquences
    (Par Chérif Boudelal El-Boukhdachi)

    Des politiciens et médias occidentaux parlent souvent des conséquences des migrants qui arrivent chez eux sans parler de leurs causes, et ce afin de laisser leurs peuples dans l’ignorance de la vérité historique, c’est-à-dire le pillage des richesses des pays du tiers monde par les sociétés multinationales occidentales en affamant leurs peuples.
    Ils parlent du « terrorisme islamique » sans parler de ceux qui agissent dans l’ombre (qui n’ont aucun rapport avec l’Islam), qui planifient les attentats, financent les terroristes, leur livrent des armes et leur donnent des ordres à exécuter. Autrement dit ceux qui donnent des ordres aux mercenaires en agissant pour le compte des services occultes au sein des Administrations des États qui ont des intérêts à ternir l’image des Arabe et des Musulman à des fins idéologiques, et à déstabiliser le monde arabo-musulman. Ces agents agissent de façon ultra secrète, à l’instar du « Service d’Action Civique » en France, des années 1950-1960-1970 : « La pègre embusquée » composée de truands de tout acabit au sein même des services de l’État, à l’insu de son chef bien entendu – voir le livre de Patrice Chairoff : « dossier b comme barbouze », éd. Alain Moreau, 1975.
    Quant aux exécutants sont recrutés bien sûr parmi les jeunes exclus des sociétés occidentales, les choisissant au sein des communautés musulmanes pour justifier leurs accusations contre un « Islam extrémiste/radical » qui attaque « leur démocratie », soit par jalousie soit par haine. Et quand le terroriste est de « souche européenne », on le présente à l’opinion comme étant « un converti », pour enfoncer encore le clou et accuser l’Islam comme étant violent de nature, et de surcroît il détoure leurs enfants du droit chemin.
    Bien entendu les recruteurs sont choisis parmi les connaisseurs de l’Islam (des mercenaires arabisants) pour pouvoir influencer leurs futures victimes, qui sont généralement des laissés-pour-compte parmi les jeunes exclus qui n’ont rien à perdre, auxquels on propose des sommes d’argent colossales pour commettre des attentats, tuer des innocents et se faire tuer eux-mêmes au nom de l’Islam – en leur « assurant une place au paradis » s’ils sont morts ! Alors que ces jeunes ignorent tout de cette religion hormis quelques phrases qu’on leur fait apprendre par cœur, comme « Allah Akbar » ; une phrase devenue stéréotype mêlée à toutes les sauces médiatiques. Celle-ci est prononcée par tous les exécutants du terrorisme, partout dans le monde, pour ne laisser aucun doute sur l’identification du terroriste en question : il ne peut être que musulman. Et, malheureusement, une partie de l’opinion avale tout ce que les médias lui rapportent.
    Le terrorisme économique des plus forts
    L’ordre économique mondial instauré par les grandes puissances occidentales, sous le patronage des USA, s’est distingué par le pillage des richesses naturelles des pays du tiers-monde et l’appauvrissement de leurs peuples. Ce pillage est la cause directe de l’exode d’une partie importante des ressortissants de ces pays appauvris, vers les pays occidentaux les plus riches. Ceux qui s’indignent aujourd’hui de voir déjà « la France africaine » – c’est le titre de l’un des livres de Jean-Paul Gourévitch « spécialiste de l’immigration » – n’expliquent pas à leur peuple ou à leurs lecteurs pourquoi ces migrants abandonnent leurs pays et leurs familles pour venir chercher du travail chez eux.
    La réalité est tellement simple à voir, à entendre et à comprendre que les spéculateurs de la misère ne veulent pas en entendre parler. Ils ne veulent pas en savoir soit par « pudeur » soit par indifférence, voire par mépris envers ceux qui souffrent de cette misère que leurs sociétés multinationales leur ont créée en pillant leurs richesses.
    Hier ces peuples souffraient de l’occupation de leurs pays et de la spoliation de leurs richesses par les colons qui les occupaient, aujourd’hui ils continuent de souffrir de la pauvreté car leurs richesses sont encore spoliées par les sociétés économiques occidentales, sous la bonne protection de leurs bases militaires implantées sur place. Voilà un terrorisme d’État exercé par les grandes puissances contre les pays du tiers-monde et leurs peuples. Et si on ajoute à tout ça les guerres que les puissances occidentales inventent chez ces peuples en les divisant et poussant à entre-tuer mutuellement aux profits des fabricants et vendeurs d’armes.
    Ce sont ces informations que les médias, les politiques et les intellectuels français qui devraient donner à leurs concitoyens avant de s’étonner des flux migratoires qui « envahissent » leur pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Egypte : un enseignant du Coran offre la moitié de son salaire à une église

Pour l’ancien ambassadeur de France en Algérie, la “momification de Bouteflika permet à certains groupes de continuer à s’enrichir”