in

Pour l’ancien ambassadeur de France en Algérie, la “momification de Bouteflika permet à certains groupes de continuer à s’enrichir”

Bernard Bajolet, ex-directeur de la DGSE, auteur du livre “Le soleil ne se lève plus à l’est” (Plon),  qui a aussi été ambassadeur en Algérie, était l’invité, lundi 24 septembre, de l’association de la presse diplomatique. Selon Le Nouvel Observateur, ce dernier “a multiplié les confidences et les anecdotes, notamment sur la santé du président Bouteflika.”  

Bernard Bajolet, qui  a récemment déclaré que le président algérien “est maintenu artificiellement en vie”, a donc confié à l’Obs: Soyons clair, dit-il, je souhaite longue vie au président Bouteflika : je ne suggère donc pas qu’on le débranche. Mais cette momification du pouvoir algérien sert certains groupes qui, ainsi, se maintiennent au sommet et espèrent continuer à se maintenir et à s’enrichir.

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’arrogance, il disait “je suis l’Algérie”.
    Allah a fait en sorte qu’il soit moins que rien.
    Un rien est déjà quelque chose, dieu a crée toute chose de rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Maghreb sera-t-il confronté demain à un exode massif de sa population?

Mondial au Qatar : des ouvriers ne perçoivent plus de salaire depuis plusieurs mois