in

Pour l’ancien ambassadeur de France en Algérie, la « momification de Bouteflika permet à certains groupes de continuer à s’enrichir »

Bernard Bajolet, ex-directeur de la DGSE, auteur du livre « Le soleil ne se lève plus à l’est » (Plon),  qui a aussi été ambassadeur en Algérie, était l’invité, lundi 24 septembre, de l’association de la presse diplomatique. Selon Le Nouvel Observateur, ce dernier « a multiplié les confidences et les anecdotes, notamment sur la santé du président Bouteflika. »  

Bernard Bajolet, qui  a récemment déclaré que le président algérien « est maintenu artificiellement en vie », a donc confié à l’Obs: Soyons clair, dit-il, je souhaite longue vie au président Bouteflika : je ne suggère donc pas qu’on le débranche. Mais cette momification du pouvoir algérien sert certains groupes qui, ainsi, se maintiennent au sommet et espèrent continuer à se maintenir et à s’enrichir.

Publicité
Publicité
Publicité

6 commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le Maghreb sera-t-il confronté demain à un exode massif de sa population?

Mondial au Qatar : des ouvriers ne perçoivent plus de salaire depuis plusieurs mois