in

Le Japon noue des liens étroits avec la Malaisie pour développer son industrie Halal

Au Japon, la passerelle économique créée avec l’industrie Halal, loin d’être fragilisée par les violents remous de la diabolisation, est au contraire consolidée par un volontarisme politique nippon qui aspire à ce que la Malaisie, ce partenaire de premier plan, puisse prendre une part active à son essor, afin de satisfaire les attentes d’un nombre croissant de touristes musulmans sur son territoire.

Ce renforcement des liens entre Tokyo et Kuala Lumpur comble d’aise le Vice-Premier ministre malaisien, Datuk Seri Dr Ahmad Zahid Hamidi, dont la poignée de main échangée récemment avec son hôte de marque, le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, fut des plus cordiales. Cette rencontre au sommet devait cimenter la confiance qui règne entre les deux pays pour développer des biens et des services certifiés  « halal » par la Malaisie, conformément à ses normes élevées d’authentification.

"Le Japon, encouragé par les résultats de son industrie halal en pleine croissance, souhaite établir une collaboration étroite avec les entreprises malaisiennes en vue de booster ce secteur", s’est félicité Zahid Hamidi auprès des médias, à l’issue de ses échanges fructueux avec son homologue japonais Taro Aso qui a loué le savoir-faire et le niveau d’exigence en la matière des organismes de certification malaisiens.

Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo se profilent à l’horizon 2020, le pays du Soleil-Levant qui, plutôt que d’agiter le chiffon rouge devant le halal, préfère capitaliser sur ce secteur des plus florissants, est déjà dans les starting-blocks pour exploiter les formidables retombées touristiques de la vitrine mondiale des Olympiades, et s’imposer comme l’une des destinations phares des familles musulmanes en quête du plus agréable des dépaysements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’islam face aux défis de la mondialisation

L’Union des Démocrates Musulmans Français met le cap sur les Législatives de 2017, à travers son Tour de France