in

Le Japon accueille sa première exposition dédiée à l’islam

C’est au pays du soleil levant, dans l’enceinte de la prestigieuse université Doshisha située à Kyoto, que la 46ème édition de l’exposition « le Message de l’islam d’Oman », dédiée à la promotion des principes fondateurs  de la religion musulmane, a fait escale, après avoir sillonné une partie du monde en enchantant à chaque fois les visiteurs qui en ont découvert les mille et une merveilles.

Le sultanat d’Oman, créateur et mécène de ce grand événement culturel, dont la supervision a été confiée au ministère des Waqfs et des Affaires religieuses, savait le Japon avide de connaissances sur l’islam et a été comblé par l’engouement suscité par la somptueuse collection de peintures qui se sont offertes à la vue d’un très large public, subjugué par la beauté du patrimoine islamique et très réceptif à la quintessence de son message de paix, prônant la compréhension mutuelle et l’harmonie entre les hommes.

Le poids des mots, riches de sens, le choc des chefs-d’œuvre, riches en émotion, l’exposition omanaise a favorablement impressionné les Japonais qui s’y sont pressés, pour la plus grande satisfaction de son premier ambassadeur à l’étranger, Dr Mohammad bin Said Al Maamari, conseiller scientifique auprès de l'Office de la ministre des Waqfs et des Affaires religieuses : "La meilleure chose que nous pouvons faire pour éclairer les peuples sur les valeurs méconnues ou brouillées de l’islam est de diffuser les messages de paix, emplis de tolérance, légués en héritage à l’humanité tout entière", a-t-il déclaré.

A Kyoto, l’effervescence a gagné la ville et toute la région du Kansai, au fur et à mesure que les visiteurs ont afflué vers l’université Doshisha pour s’imprégner des enseignements islamiques, sous le regard de Katashiro Kohara, l’heureux directeur du Centre d'études monothéistes et chef d’orchestre de la première exposition du genre au Japon : "Le public japonais est ouvert à la découverte de nouvelles cultures et religions, et manifeste un intérêt particulier pour l’islam", a-t-il souligné lors de son discours inaugural, ajoutant : "Je me réjouis que cette belle exposition puisse offrir aux Japonais une chance unique de se familiariser avec les préceptes et les valeurs de l'islam, et je tiens à saluer la formidable contribution de la monarchie d’Oman à la diffusion de ses messages essentiels."

Ils étaient certainement plus impatients que les autres de s’immerger dans la richesse patrimoniale, cultuelle et culturelle de l’islam, les étudiants musulmans venus poursuivre leur cursus au Japon ont franchi, émus, les portes de l’exposition. "L'odeur de ma patrie, de la tolérance et de la coexistence … J'espère que la bonne parole de l’islam se propagera partout", a confié Azza Al Ismail, une étudiante native du sultanat d’Oman, bouleversée par ce retour aux sources, notamment scripturaires, si bénéfique pour la musulmane expatriée qu’elle est mais aussi pour l’ensemble du Japon, qui compte en son sein près de 120 000 concitoyens de confession musulmane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Irlande, le pays le plus fidèle aux valeurs musulmanes dans le monde

Peut-on dire que «l’homme est un singe» ?