in

Le groupe communiste de Paris demande l’annulation de « Tel-Aviv sur Seine »

Près des rives de la Seine, sur une plage plus que jamais en trompe-l’œil, la journée du 13 août baptisée « Tel-Aviv sur Seine » par la Ville de Paris sera celle de l’indécence et du cynisme, un an après les crimes contre l’humanité commis par le gouvernement ultra-sioniste de Netanyahou qui firent de Gaza une immense mare de sang coulant dans un champ de ruines.

Créée de toutes pièces au nom d’un pacifisme aussi factice que l’est le mythe de la seule « démocratie du Proche-Orient », cette vaste opération d’enfumage, sur un sable fin de la complicité avec un Etat qui piétine allègrement le droit international ainsi que les processus de paix, soulève l’indignation générale à l’approche de sa célébration en fanfare.

Alors que la conseillère de Paris Danielle Simonnet, élue du Parti de gauche, a dénoncé ce week-end son «indécence», le groupe communiste – Parti de gauche monte aujourd’hui au créneau pour exiger l’annulation de cette sinistre mascarade politicienne qui n’a de réel que les liaisons dangereuses qu’elle révèle entre Paris et Israël, et en l’occurrence avec sa capitale économique. 

Voici le communiqué de presse, en date du lundi 10 août 2015, des élu-es et militant-es communistes de Paris

Les élu-es du groupe communiste – Front de gauche au Conseil de Paris et les communistes parisiens ont découvert avec consternation, et sans jamais avoir été associé ou informé, la tenue d’une journée « Tel Aviv sur Seine » organisée par la Ville de Paris.

Alors que Tel-Aviv est la capitale économique d’un pays dont le gouvernement d’extrême droite méprise quotidiennement le droit international et mène une politique brutale de colonisation des territoires palestiniens, comment penser que cette initiative puisse être dissociée du conflit israélo-palestinien ?

Nous pensons qu’il n’est pas du rôle de la Ville de Paris d’organiser une telle opération de communication alors que nous gardons tous en mémoire les massacres survenus à Gaza lors de l’été 2014 et que les tensions restent extrêmement vives comme en atteste les attentats commis ces derniers jours par des terroristes israéliens.

La Ville de Paris, jumelée avec la ville israélienne de Tel Aviv et la ville palestinienne de Ramallah, aurait pu saisir l’occasion de « Paris-Plage » pour prendre une initiative pour une paix juste et durable, réunissant israéliens et palestiniens, marquée par des moments artistiques et culturels. Il aurait été tout à l’honneur de la ville de Paris d’œuvrer à faire avancer les idées de paix et de tolérance comme essaient de le faire des artistes des deux pays dans des conditions difficiles. Nul doute que les dizaines de milliers de parisiens, les progressistes palestiniens et israéliens, qui ont manifesté l’été dernier contre la guerre de Gaza qui a fait plus de 2000 morts, majoritairement des civils, se seraient saisis d’une telle initiative de paix.

Nous demandons aujourd’hui l’annulation de la journée « Tel Aviv sur Seine » au profit d’une initiative de la Ville qui contribue à une paix juste et durable entre palestiniens et israéliens.

Les élu-es communistes-Front de Gauche du Conseil de Paris
Fédération du Parti Communiste Français de Paris 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marrakech submergée par la pluie (vidéo)

Accord nuclaire iranien: Obama dénonce l’ingérence sans précédent d’Israël