in

Le directeur de Channel 4 essuie des critiques pour son programme Spécial Ramadan

Ses détracteurs n’auront pas tardé à sortir du bois pour dire pique pendre de lui et maudire sa grande première télévisuelle, Ralph Lee, l’audacieux et incompris directeur des programmes de Channel 4, la chaîne publique britannique, s’attendait à un retour de bâton suite à l’annonce de la diffusion exceptionnelle de l’Adhan tout au long de Ramadan, mais pas aussi violent et sans concession.

Ce professionnel de l’image, professionnel damné pour les esprits chagrins et sectaires, n’est pourtant pas né de la dernière pluie. Il n’ignorait pas combien il est difficile en Europe d’aborder la question passionnelle de l’islam avec toute la hauteur de vue qu’elle mériterait, quand les artisans de sa diabolisation sont à l’affût pour la tirer inlassablement vers le bas, dans le néant abyssal de l’ignorance et de la calomnie. Son initiative télévisuelle n’en a dès lors que plus de panache et de noblesse !

Aucune vague d’indignations, fût-elle un tsunami de contestations véhémentes, n’aurait en effet fait renoncer Ralph Lee à créer l’événement médiatique Outre-Manche, et ce pour la bonne cause, en permettant à l’appel à la prière de s’inviter dans les foyers des téléspectateurs de Channel 4, au cours de petits matins emplis de spiritualité et propices à la découverte de la religion la plus méconnue et honnie qui soit.

Mettre l’islam à l’honneur pendant le mois béni par excellence s’est imposé à lui comme une évidence. Deux raisons essentielles, l’une très pragmatique, l’autre profondément humaniste, l’ont incité à relever ce défi à hauts risques, en bravant ses innombrables faux amis du métier qui ne manqueraient pas de lui savonner la planche : d’une part l’élargissement du cœur de cible de Channel 4 et le fort taux d’audience à la clé (près de 5% de la population de ce pays va observer le rituel du Ramadan dans les prochains jours, comme il l’a indiqué en conférence de presse), d’autre part, l’impérieuse nécessité de projeter sur le petit écran une autre image de l’islam et des musulmans, après le choc national que fut le meurtre du soldat Lee Rigby et la résurgence des plus sombres fantasmes qui en découla, ravivés par ceux qui soufflent sur les braises de la haine, dans un climat sous haute tension où l’extrême-droite, en ordre de bataille, fait régner la terreur comme jamais.

Mais la grandeur d’âme qui anime Ralph Lee et le pousse à accomplir sa mission de directeur d’une chaîne de service public avec une rigueur et une éthique suffisamment rares pour être saluées, laisse de marbre ses plus farouches opposants, qu’ils soient des confrères ou des citoyens malveillants et islamophobes patentés. Traité de “provocateur” et son programme consacré au Ramadan de ” provocation délibérée et de grande offense”, une déferlante de tweets a inondé Ralph Lee et Channel 4, truffée de gazouillis outrés et parfois orduriers, appelant même au boycott de la chaîne avec frénésie.

De son côté, la Nation Secular Society, qui comme son nom l’indique défend la laïcité, s’est fendue d’un communiqué habilement nuancé qui, sans condamner fermement le programme de Channel 4, ne l’applaudit pas non plus des deux mains, tout en faisant planer l’ombre d’un prosélytisme religieux afin d’alimenter insidieusement dans l’inconscient collectif le préjugé tenace de l’islam conquérant.

Nul n’est prophète en son pays, d’autant plus quand il s’agit, sur un Vieux Continent rattrapé par ses vieux démons, de mettre en exergue la quintessence du message coranique délivré par le Prophète de l’islam, lui-même objet de toutes les caricatures ignominieuses. Ralph Lee, le décisionnaire de Channel 4, ne se faisait aucune illusion sur le sort qui lui serait réservé, mais ne fléchit pas sous le feu nourri de critiques, convaincu du bien-fondé de sa démarche soucieuse de l’intérêt général, de l’enrichissement cultuel et culturel, du rapprochement interreligieux et de la paix des esprits.

L’émission de l’appel à la prière n’est qu’une partie du programme Spécial Ramadan de Channel 4. Nous donnerons également toutes les informations nécessaires sur le lever et le coucher du soleil à l’attention de ceux qui jeûnent, au cours des bulletins météo, et des reportages de société montrant des musulmans britanniques conciliant leur jeûne et leur vie quotidienne, permettront, je l’espère, de changer les regards et de répondre aussi aux attentes des téléspectateurs musulmans”, a-t-il précisé en conférence de presse, ajoutant de manière prémonitoire : “Sans doute Channel 4 sera critiqué pour consacrer une émission entière à la religion d’une «minorité», mais c’est précisément notre vocation que de  fournir un espace pour l’alternative et une voix aux sans-voix ou aux minorités sous-représentées. Et n’oublions pas que l’islam se distingue pour être l’une des rares religions florissantes au Royaume-Uni.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une femme voilée agressée dans un bus à Paris : la police met en garde à vue la victime

Mohamed Morsi, victime d’un coup d’Etat militaire