in

Le CAIR, l’influente organisation américano-islamique, lance un site pour lutter contre l’islamophobie

Sur tous les fronts, jamais à court d’idées, et ne baissant pas les bras face à l’adversité depuis son siège de Washington d’où elle n’a cessé, en 20 ans d’existence, d’élargir son rayonnement national, l’influente association américano-islamique CAIR, forte de ses 35 bureaux disséminés aux quatre coins des Etats-Unis jusqu’au Canada, vient de lancer sa dernière vitrine, créatrice de synergies, à la pointe de la technologie et du droit, pour juguler le fléau de l’islamophobie.

Sans être l’antidote idéal contre la propagation alarmante du sentiment anti-musulmans, "Islamophobia.org" se veut être néanmoins une plate-forme d’échanges et d’informations suffisamment innovante, efficace et stimulante pour devenir bientôt incontournable, donnant toutes les clés aux musulmans américains pour agir de manière positive et à coups d’articles de loi face au racisme tristement, et souvent tragiquement, ordinaire.

Oeuvrant, sans relâche, à la réduction des préjugés et au dépassement des peurs qui creusent des abîmes infranchissables entre les hommes, le CAIR, par la voix de Corey Saylor, son directeur, se réjouit de l’élaboration de ce nouvel outil électronique qui vient compléter un arsenal juridique toujours perfectible, en vue de combattre les puissants fossoyeurs de la cohésion sociale et leurs desseins funestes.

Les pourvoyeurs de haine, qui sévissent Outre-Atlantique, devront désormais compter avec le site créé par et pour les musulmans, à la fois porteur de nobles idéaux et résolument entré en guerre contre l’islamophobie, qui s’est fixé pour objectif suprême d’user de toute son influence sous la coupole du Capitole pour faire adopter une législation intraitable contre la banalisation redoutable du racisme anti-musulmans.

Une islamophobie à ce point galopante qu’elle gangrène comme rarement une Amérique qui a la foi et ne s’en cache pas, cette terre de contrastes saisissants où les temples du mercantilisme côtoient les édifices cultuels de toutes natures et de toutes formes, au grand dam des ultra-sionistes, tels Pamela Gellar et consorts, que la vue des mosquées et des fidèles indispose, leur inspirant des campagnes de calomnies toujours plus ignominieuses.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Italie : les ultras de la Ligue du Nord se déchaînent contre des cours de natation pour les femmes musulmanes

Pour Kouchner “Sarkozy a été détesté parce qu’il est un petit-fils de Juif»