in

L’aumônerie musulmane aux armées et la Fondation de l’Islam de France rendent hommage aux soldats musulmans morts pour la France

À l’initiative de l’aumônerie musulmane aux armées, Abdelkader ARBI, aumônier militaire en chef, et Ghaleb BENCHEIKH, président de la Fondation de l’Islam de France, se rendront à l’Ossuaire de Douaumont (Meuse), le 25 juin 2019 à 10h30, où se tiendra une cérémonie de commémoration des soldats musulmans morts pour la France.

Située dans la commune de Fleury-devant-Douaumont, à quelques kilomètres de Verdun, la nécropole nationale de Douaumont est un haut lieu de mémoire de la Première Guerre mondiale. L’Ossuaire rassemble 592 stèles musulmanes. Il s’agit du plus grand carré regroupant les soldats musulmans morts pour la France. Chaque sépulture possède une stèle avec l’inscription « ci-gît » gravée en arabe, suivie du nom du défunt.

C’est en 2006 que le Président de la République Jacques CHIRAC, à l’occasion du 90e anniversaire de la bataille de Verdun, inaugura un mémorial consacré aux soldats musulmans morts pour la France entre 1914 et 1918.  Ainsi, l’Ossuaire de Douaumont devint le symbole de la reconnaissance de la France aux soldats de confession musulmane, ayant combattu sous le drapeau tricolore.

Depuis 2016, l’aumônerie musulmane aux armées initie une cérémonie commémorative annuelle pour leur rendre hommage et contribuer au devoir de mémoire. La date du 25 juin a été retenue, faisant écho à l’inauguration de la Koubba – terme arabe désignant le sanctuaire – le 25 juin 2006 par le Président Jacques CHIRAC. Au-delà de la portée commémorative, cette cérémonie souhaite marquer l’amitié et les liens indéfectibles entre l’aumônerie musulmane aux armées et la Fondation de l’Islam de France.

Publicité

Déroulé de la cérémonie

Ossuaire de DOUAUMONT
55100, Douaumont
Meuse, Grand EST
mardi 25 juin 2019 10h30-12h

  • Prise d’arme avec dépôt de gerbe à l’Ossuaire de Douaumont, en présence des autorités militaires et civiles locales, pour rendre hommage aux soldats morts pour la France,
  • Temps de prière au carré musulman ;
  • Prise d’arme avec dépôt de gerbe à la Koubba, en présence des hautes autorités, pour rendre hommage aux soldats musulmans morts pour la France ;
  • Allocution d’Abdelkader ARBI, aumônier en chef, et de Ghaleb BENCHEIKH, président de la Fondation de l’Islam de France.

L’AUMONERIE MUSULMANE AUX ARMEES

Créée en 2005, l’aumônerie musulmane aux armées compte aujourd’hui 36 aumôniers répartis sur l’ensemble du territoire français et en opérations extérieures. Elle compte également 5 réservistes.

Publicité

Les trois missions de l’aumônerie militaire, à l’instar de ses consœurs catholique, israélite et protestante sont : le soutien moral des militaires et civils de la Défense ; le soutien spirituel des militaires et civils de la Défense ; le conseil au commandement.

L’aumônerie musulmane aux armées, au service de l’institution militaire, souhaite contribuer à la transmission de l’Histoire et permettre aux jeunes, à travers son pôle jeunesse, d’acquérir les repères d’une histoire à laquelle ils appartiennent et dont ils sont les héritiers.

LA FONDATION DE L’ISLAM DE FRANCE

Reconnue d’utilité publique le 5 décembre 2016, la Fondation de l’Islam de France est laïque. Elle œuvre dans les champs éducatif, culturel et social, notamment en direction de la jeunesse. Elle a 4 grandes missions : renforcer la formation profane des imams ; expliquer le fait religieux islamique ; sceller le pacte républicain ; mettre en lumière les liens entre la France et l’Islam. La Fondation est présidée par Ghaleb BENCHEIKH depuis le 13 décembre 2018.

Publicité

www.fondationdelislamdefrance.fr

Publicité
Publicité
Publicité

Un commentaire

Laissez un commentaire
  1. Effectivement, il est grand temps de sortir des débats piégés, stériles et fermés sur l’islam en France. Il faut banaliser le fait religieux musulman et à ce titre la laïcité honnête (non instrumentalisée) est correcte avec l’exercice de cette religion.
    En effet, on ne peut dans une démocratie continuer à diaboliser des millions de Français musulmans sans rompre le pacte Républicain.
    La présence de ces aumôniers musulmans s’inscrit en application de ce pacte !
    Merci à eux.
    Merci du devoir de Mémoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Un journaliste de France 24 perturbé par des supporters algériens particulièrement enthousiastes

Le Français de confession musulmane est-il un citoyen comme un autre?