in

L’acteur américain Samuel Jackson dénonce la montée en flèche de l’islamophobie aux Etats-Unis

Il se sent très concerné et affligé par la recrudescence des discriminations qui s’abattent sur ses concitoyens de confession musulmane quelques jours à peine après « l’acte terroriste » perpétré à San Bernardino, le célèbre acteur Samuel Lee Jackson redoute d’y voir le prélude à un retour en force des délits de faciès, des amalgames dévastateurs, et plus généralement une montée en flèche de l’islamophobie sur le sol américain.

« Je suis désolé pour tous ceux qui sont identifiables comme musulmans car ayant les traits de ressortissants du Moyen-Orient, parce que c’est le triste sort qui va leur être réservé », a-t-il déclaré consterné, en marge de la promotion de son dernier film, tout en dénonçant cet état de fait.

Le fléau de l’islamophobie a depuis longtemps traversé l'ocean pour sévir de l’autre côté de l’Atlantique, et ce, sans discontinuer depuis une quinzaine d’années. Dans l’âpre bataille que se livrent les différents ténors américains pour accéder au pouvoir suprême en 2016, certains ont enfourché leurs fougueux destriers afin de mener une croisade fiévreuse et obsessionnelle contre l’islam, à l’instar du démagogue de la pire espèce Donald Trump, et comme on a pu tristement l'observer et le subir en France, leur surenchère haineuse sans limites pollue le débat public et finit par dicter l’agenda politique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Paranoïa: un musulman forcé de descendre d’un train de banlieue pour avoir simplement éteint sa tablette

Lettre ouverte d’un franco-sénégalais à Marine et Marion Maréchal “Les peines”