in

La ville de Dortmund ouvre ses piscines scolaires au burkini

 Le burkini devrait désormais se sentir comme un poisson dans l’eau dans les piscines scolaires de la ville de Dortmund, en Allemagne, où un « compromis » a mis partiellement fin aux remous suscités par la parure de bain jugée trop à contre-courant.

 Après les plaintes de deux familles musulmanes interdites de piscine, le district de Dortmund- Scharnhorst s’est félicité devant la presse locale d’être parvenu à une vraie conciliation, dans l’intérêt général, et notamment des plus jeunes. A nouvel assouplissement administratif, nouveau règlement aquatique : « Pour les piscines scolaires, les vrais burkinis collants en élasthanne sont autorisés » a déclaré le conseiller municipal en charge du dossier.

 Un murmure de réprobation a traversé la salle de la mairie, à l’annonce de ce que d’aucuns considèrent comme une démission des autorités, la question du contrôle de l’hygiène étant sur toutes les lèvres. La direction de la piscine municipale au cœur de l’affaire, qui par ailleurs organise déjà des séances hebdomadaires réservées aux femmes, s'est en effet fait l’écho de cette inquiétude.

 Mais le conseiller municipal a coupé l’herbe sous le pied des anti-burkinis en imposant aux « professeurs d’exercer des contrôles, par exemple pour vérifier que les élèves ne portent pas de sous-vêtements sous leurs burkinis ».

 L’avenir dira si cette nouvelle preuve de tolérance qui fait de Dortmund une cité pionnière, s’inscrivant dans la lignée de l’autorisation de l’appel à la prière  par le muezzin, limitée à 4 minutes tous les vendredis, depuis la nouvelle mosquée majestueuse de la ville, sera perçue comme une avancée en faveur du vivre-ensemble, et non comme la concession de trop, susceptible de faire à nouveau  des vagues dans les plans d'eau locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mosquée chiite incendiée : halte au sectarisme !

Le Conseil islamique du Pays Basque a vu le jour