in

Mosquée chiite incendiée : halte au sectarisme !

L’attentat qui a visé la mosquée Rida de Bruxelles dans la nuit du 12 au 13 mars 2012 et qui a causé la mort de l’Imam doit être condamné sans réserve. En Belgique ou ailleurs, l’atteinte aux personnes et aux lieux de culte est intolérable. Elle constitue une grave violation des droits humains, notamment de la liberté de culte et de conscience.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF) tient à exprimer sa profonde indignation face à cet acte d’une gravité extrême. Non seulement la sacralité d’une mosquée a été violée mais c’est surtout la vie d’un homme qui a été emportée par la folie d’une personne à qui on ne peut trouver aucun prétexte.

Si la piste d’une attaque aux motivations sectaires était confirmée, elle voudrait dire que certains sont prêts à tout pour attiser la haine interconfessionnelle au sein de la famille musulmane. Il est extrêmement important de rappeler que les divergences de doctrines ou d’écoles au sein de l’univers islamique ne doivent en aucun cas déboucher sur des actes de violence. Le respect, l'écoute et le dialogue doivent rester le seul moyen de confronter les opinions divergentes des différents courants.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF) se joint à la douleur de la famille de l’Imam et lui exprime ses plus sincères condoléances. Plus que jamais, la vigilance s’impose pour apaiser les tensions, rappeler l’exigence de justice et de solidarité et préserver l’unité spirituelle du monde musulman.

Le Collectif des Musulmans de France (CMF).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Herta renonce au halal

La ville de Dortmund ouvre ses piscines scolaires au burkini