in

La Suède encourage ses concitoyens musulmans à devenir familles d’accueil

Les responsables de la communauté musulmane le réclamaient depuis un certain temps, les autorités suédoises l’ont finalement volontiers accepté, c’est d’un commun accord que l’appel national lancé aux foyers musulmans pour devenir familles d’accueil a été diffusé, les deux parties ayant à cœur d’offrir de bonnes conditions d’hébergement aux enfants de confession musulmane que les vicissitudes de la vie ont placés sous la garde de l’Etat.

Cette grande campagne de sensibilisation revêtait un caractère prioritaire pour Astro Awani, le président de la Fédération des musulmans suédois pour la paix et la justice, qui aspire à constituer un réseau de familles d’accueil musulmanes à travers tout le pays, afin de pallier la carence en la matière qui s’avère extrêmement préjudiciable pour les enfants. En effet, à l’angoisse d’être éloignés de leurs parents qui, pour la plupart, sont en détention, s’ajoute la perte de repères liée à leur placement dans des familles non-musulmanes.

Projetés, du jour au lendemain, hors de leur univers de références, le sort de ces enfants doublement déstabilisés et fragilisés obsédait Astro Awani, qui se réjouit d’avoir pu sceller un accord avec le gouvernement suédois en parfaite intelligence : "Nous espérons vivement que les familles musulmanes seront nombreuses à se porter candidates sur la liste des familles d’accueil. Ainsi, les enfants musulmans qui n’auront d’autre l’alternative que d’être placés sous la tutelle de l'État, seront accueillis dans des lieux de vie plus favorables, dans des maisonnées vivant conformément aux règles islamiques, et ça c’est essentiel pour leur équilibre", a-t-il déclaré, dimanche dernier, à l’issue d’un séminaire organisé par sa fédération au sein de la mosquée Fittya de Stockholm.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les déclarations d’un cardinal allemand choquent les musulmans

La sérénité de Clara Sabinne dont le fils est converti à l’islam (vidéo)