in

Les musulmans suédois face à un jeûne long de 21 heures

Dans la Suède du Grand Nord, là où le dépaysement est polaire, à proximité d’un cercle Arctique éclairé par un soleil qui ne se couche jamais en été, la célébration du Ramadan représente un défi unique pour les musulmans qui y vivent, à la lueur de journées interminables qui éprouvent leur résistance à un jeûne de plus de 21 heures.

Alors que des records ont été battus à Kiruna en Laponie, mais aussi à Lulea, ce pôle industriel suédois au cœur duquel a émergé la mosquée la plus septentrionale du monde, dans laquelle se presse une communauté musulmane détentrice de l’un des plus longs jeûnes journaliers qui soit, de nouvelles directives ont été prises cette année en vue de faciliter l’observation d’une abstinence rituelle pour des fidèles dont la présence a augmenté sur ces territoires recouverts d’un blanc manteau la plupart du temps.

On en perdrait le nord pour moins que cela, ces jours qui n’en finissent pas ont immanquablement déboussolé des musulmans aux multiples origines, issus de Turquie, d'Afghanistan, du Pakistan, d'Iran, de Syrie, ou encore de Tunisie, même si l’accomplissement prioritaire de leur devoir religieux les a conduits à transcender une confusion bien naturelle en repoussant leurs propres limites.

"Quand la présence musulmane en Suède était encore faible, cela ne posait pas un problème inextricable. Maintenant que le nombre de fidèles a augmenté de manière substantielle, les difficultés ont surgi pour le Ramadan et les problèmes se posent aujourd’hui avec acuité", a indiqué l’Imam Mahmoud Khalfi, l'un des éminents représentants de l'association islamique suédoise, à la presse locale. "De nombreuses suggestions ont été faites quant à la meilleure manière d’observer le jeûne, notamment pour nos frères qui ont choisi le grand nord pour terre d’adoption. La question étant de savoir s’il convenait de jeûner en suivant La Mecque ou en s’adaptant au rythme de vie imposé par des journées sans fin", a-t-il ajouté en reconnaissant que les solutions trouvées pour le Ramadan 2014 sont loin d'être la panacée.

Si la clarté extérieure permanente ne les éblouit plus, les musulmans de la région du Västerbotten nourrissent toutefois l’espoir que le Conseil européen de la Fatwa parviendra à fixer des repères uniformes pour le Ramadan 2015, afin qu’ils ne soient plus totalement désorientés et coupés du reste de la Oumma dans un jeûne nordique de l’extrême.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Peut-on se baigner durant le mois de Ramadan (vidéo)

Le Ramadan, un enjeu commercial pour la grande distribution (vidéo)