in

La nouvelle mosquée de la banlieue de Sydney s’engage auprès de la jeune génération

Leur patience et persévérance auront été mises à rude épreuve au cours de quinze longues années d’un difficile combat, oscillant entre espoir et abattement, pour faire sortir de terre la mosquée de leurs rêves, les représentants musulmans de la banlieue ouest de Sydney ont pu enfin savourer pleinement le moment magique de l’ouverture des portes du lieu de culte qui a mobilisé toute leur énergie depuis 1998.

Les cœurs étaient en liesse, lundi dernier, au moment de pénétrer dans l’enceinte sacrée qui ne fut longtemps qu’une esquisse sur le papier, les dignitaires religieux accueillant, émus et avec chaleur, les 3 000 fidèles qui se sont empressés d’en franchir le seuil, parmi lesquels figuraient de nombreux jeunes, un cœur de cible prioritaire et une source de préoccupation de tous les instants.

"Nous souhaitons faire de notre mosquée un lieu privilégié de dialogue et d’écoute pour nos jeunes en difficulté, sans repères, déracinés et désoeuvrés, victimes d’un chômage qui fait rage, là où sera favorisé leur sentiment d’appartenance à une communauté, là où ils pourront acquérir des connaissances et s’impliquer dans de multiples activités, là où ils trouveront soutien et compassion", a déclaré Sharif Amin, porte-parole de l'Association afghane de Nouvelle-Galles du Sud.

Un porte-parole fier de faire mentir tous les détracteurs de la nouvelle mosquée de la mégapole australienne, qui n'ont eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues de ses promoteurs, en précisant que ce lieu de culte musulman se veut résolument ouvert sur la société environnante et à tous les Australiens, jeunes et moins jeunes, hommes ou femmes, blancs ou noirs, de toutes origines et confessions. Preuve, s'il en était besoin, qu'une mosquée fleurit dans un paysage urbain, bien plus qu'elle ne le pollue, n'en déplaise aux prophètes de malheur qui, eux, rendent l'air que nous respirons vicié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus grand syndicat européen des enseignants appelle au boycott d’Israël

Le Collectif « Sorties scolaires : avec Nous ! » organise un rassemblement vendredi 9 mai