in ,

La Mecque : la « fin d’année bénie » de Sadiq Khan, le maire musulman de Londres

Réélu dans un fauteuil en 2021, Sadiq Khan, 50 ans, le premier maire musulman de Londres, ne pouvait rêver plus belle manière de clore 2022 qu’en foulant le sol de la Terre sainte. Tout entier tourné vers la Kaaba, les mains jointes et levées, il a invoqué le Seigneur des Mondes, tandis que de la force de la prière jaillissait une source ineffable de lumière.

Loin des rives de la Tamise où son irrésistible ascension, en tant que fils d’un chauffeur de bus pakistanais, n’a été contrariée ni par son extraction modeste, ni par sa fidélité à sa foi et à ses valeurs, le premier magistrat de la vibrante capitale du royaume britannique a choisi La Mecque, et l’accomplissement de la Omra, pour vivre une « fin d’année bénie ».

Publicité
Publicité
Publicité
Sadiq Khan, à gauche, les mains levées vers la Kaaba

Jeudi dernier, il a partagé des photos de son séjour inoubliable à La Mecque, la « mère des cités» , et à Médine, la « ville illuminée», ponctué des visites de ses deux somptueuses Mosquées ainsi que de ses hauts lieux les plus sacrés, en adressant ce message :

« Une fin bénie pour 2022. En cette période spéciale pour tant de familles, je suis reconnaissant d’avoir pu visiter les villes saintes de La Mecque et Médine pour accomplir le pèlerinage de la Omra avec ma famille ».

Pour le maire de Londres submergé par une émotion indicible, c’est avec la Miséricorde et la Grâce d’Allah que 2022 s’est achevée, laissant une nouvelle aurore se lever à l’horizon.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Le tweet d’Elon Musk, associant l’islam à un « lavage de cerveau », scandalise les musulmans américains

En Arabie saoudite, “la Ronaldomania” s’empare du royaume