in

La lamentable prestation d’Hassen Chalghoumi sur BFMTV

Il est de tous les débats sur l’islam tant ses analyses au ras des pâquerettes et son sens inné du catastrophisme donnent du grain à moudre aux plus farouches détracteurs de la deuxième religion de France, Hassan Chalghoumi a encore livré, hier, sur BFMTV, au sujet de Charlie Hebdo, une de ses prestations d’une rare médiocrité dont il a le secret.

Avec l’imam, poulain du Crif et présenté comme le plus éclairé de France, sur un plateau de télévision, les musulmans de France peuvent être assurés d'une chose : leur image en ressortira encore plus ternie qu’avant qu’il n’éclaire le pays de ses lumières, et n’ouvre la bouche pour balbutier lamentablement des inepties, dont on ne retiendra que le pire : "les voitures brûlent" et un "converti devenu salafiste", entre autres perles sensationnalistes. On notera la présence autour de la table du grand moralisateur de service, l'avocat et fervent pro-israélien Gilles-William Goldnadel, membre du comité directeur du Crif.

Ne cherchez plus le Cassandre de l’islam venu d’ailleurs, c’est lui, Chalghoumi, toujours prompt à défendre, non pas la grande cause de l’Islam de France, mais ses petits intérêts au nom d’intérêts supérieurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Luc Delarue se serait-il converti à l’islam pour épouser la femme de sa vie ?

Un film sur l’islam réalisé sur les conseils du Cheikh Youssef al-Qaradawi