in ,

La Grande Mosquée de Paris défigurée par des tags islamophobes infâmes

Outrageants et sciemment sacrilèges, comme ils le sont à chaque fois, dans un pays qui ignore et se moque du blasphème, deux nouveaux tags islamophobes particulièrement abjectes, salissant le nom d'Allah, ont défiguré la façade extérieure de la Grande Mosquée de Paris, à la consternation des responsables et des fidèles de ce phare cultuel et culturel, classé Monument Historique, qui rayonne dans le cinquième arrondissement de la capitale.

Trempées dans l’encre noire de la haine désinhibée, ces inscriptions ignominieuses sont dans la même veine que toutes celles qui profanent et dégradent sans répit les lieux de culte, commerces et domiciles musulmans, démontrant, outre la détermination de leurs sinistres auteurs, l’incapacité des pouvoirs publics à stopper leur hémorragie.

"Ces injures sont à la fois irresponsables et intolérables. En visant les musulmans de Paris, ceux qui les ont proférées s’attaquent aux musulmans de France et trahissent le pacte républicain qui nous lie tous", a réagi le maire de Paris, Bertrand Delanoë, ajoutant : "Au nom des Parisiens comme en mon nom personnel, je tiens à assurer le Recteur de la mosquée de Paris, ainsi que la communauté musulmane, de mon soutien et de mon amitié".

N’étant plus à l’abri des vandales nationalistes de l’ombre, la Grande Mosquée de Paris n’entend pas laisser ce crime impuni et envisage de porter plainte auprès du commissariat du 5e arrondissement. Selon Algérie Presse Service (APS), Dalil Boubakeur a déploré "la violence raciste et l'hostilité qui se manifestent ainsi contre l'institution emblématique de l'islam qu'est la Mosquée de Paris", tandis que le PCF a qualifié ces tags racistes de trop comme "abjectes et inacceptables, s’inscrivant malheureusement dans un contexte de libération des discours de haine, qu’ils soient racistes, antisémites, homophobes".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le député Umpiste Lionnel Luca tacle la victoire des Bleus

Des djellabas affolent la direction d’un lycée en Seine-et-Marne