in

La démocratie génocidaire

S’exprimant devant les diplômés de l’académie militaire de West Point, le vice-président américain Mike Pence vient de leur annoncer qu’ils iraient bientôt se battre « contre les terroristes en Afghanistan et en Irak », bien sûr, mais aussi « contre la Corée du Nord qui continue de menacer la paix », « contre la Chine qui défie notre présence dans la région » et « contre la Russie agressive qui cherche à redéfinir les frontières par la force ». Autrement dit, M. Pence parle comme si les Etats souverains cités dans son propos avaient quelque chose de commun avec les organisations criminelles que Washington affirme combattre sans répit depuis les attentats du 11 septembre 2001. Amalgame stupéfiant, menace militaire à peine voilée, arrogance d’un Etat qui se croit dépositaire à vie d’un imperium planétaire, cette déclaration cumule les travers symboliques de l’idéologie yankee appliquée au reste du monde.

 Mais puisque la « nation exceptionnelle » veut en découdre avec tous ceux qui lui déplaisent, il serait beaucoup plus simple qu’elle indique contre qui elle n’envisage aucune action militaire, on gagnerait du temps. Le monde n’est-il pas à sa disposition, objet passif de ses initiatives salvatrices et de ses élans purificateurs ? Dispensatrice d’une justice immanente taillée à sa mesure, la nation au « destin manifeste » ne fixe aucune limite physique à son aura bienfaisante. L’extraterritorialité est sa seconde nature. Et pour atteindre ses objectifs, elle pratique sans vergogne une rhétorique de l’inversion accusatoire qui atteint aujourd’hui, contre l’Iran, des sommets inégalés. Etranglé par un embargo auquel Washington veut convertir la terre entière, cerné par une trentaine de bases militaires américaines, menacé par le déploiement d’une armada aéronavale à proximité de ses côtes, ce pays qui n’a jamais envahi ses voisins est accusé de « s’approcher dangereusement » des forces de l’Oncle Sam. On croit rêver.

 Cette propagande surréaliste faisant partie du soft power de l’empire, il n’est pas étonnant qu’elle soit relayée par les médias dominants. Dans un autre registre, la presse occidentale multiplie les condamnations indignées et les mises en garde comminatoires envers la Chine à l’occasion du trentième anniversaire du drame de Tiananmen (1989). Pour le quotidien Le Monde, ce déchaînement de « violence inouïe » a révélé le visage totalitaire du régime post-maoïste. Mais cette presse férue des droits de l’homme devrait compléter le tableau pour édifier ses lecteurs. Les millions de victimes des guerres occidentales, en effet, ont démontré la supériorité morale de la démocratie et attesté l’universalité de son message salvateur. Enfin débarrassé de son rival soviétique, l’Occident triomphant s’en est donné à cœur joie. Il a multiplié les frappes chirurgicales à fins humanitaires, les « changements de régime » pour le triomphe du Bien, les embargos sur les médicaments pour former la jeunesse et les « plans d’ajustement structurel » destinés à mettre au travail les fainéants des contrées tropicales.

 Le triomphe planétaire de la démocratie libérale, combien de morts au juste ? Quelques millions, mais c’est sans importance : la lutte contre le totalitarisme était à ce prix. Pour Madeleine Albright, icône des droits de l’homme et secrétaire d’État de l’administration Clinton, les 500 000 enfants irakiens tués à petit feu par l’embargo ne comptent pas : « le prix à payer en valait la peine » (« the price worth it »). Victimes insignifiantes, passées par pertes et profits, de mesure nulle devant l’immensité des bienfaits prodigués par la démocratie d’importation. En 2019, elle a publié un livre dans lequel elle dénonce le « fascisme » qui menace l’Europe et les Etats-Unis. Mais qu’on ne compte pas sur cette belle âme pour s’émouvoir des conséquences de la politique américaine. L’économiste Jeffrey Sachs a récemment révélé les résultats d’une étude consacrée aux effets de l’embargo américain contre le Venezuela. 40 000 morts depuis 2017, tel est le bilan. Pour la plupart, des enfants privés de traitements trop coûteux ou de médicaments désormais inaccessibles. Mais ce n’est pas du « fascisme », bien sûr. C’est le châtiment mérité des ignominies commises par les chavistes, coupables d’avoir nationalisé le pétrole et endigué la pauvreté. C’est le « prix à payer » pour restaurer les « droits de l’homme » dans un pays où le parti au pouvoir, pourtant victorieux aux élections, est accusé d’installer une affreuse dictature.

Publicité

 La coïncidence est frappante entre la promotion de la démocratie occidentale et le massacre de masse qui en est l’application pratique. Le scénario est toujours le même : on commence avec la déclaration des droits de l’homme et on finit avec les B 52. Or ce tropisme de la politique étrangère des Etats-Unis – et de leurs alliés – est une conséquence directe de leur libéralisme. Cet aspect de l’histoire des idées est peu connu, mais la doctrine libérale a parfaitement assimilé l’idée que pour garantir la liberté des uns, il fallait s’assurer de la soumission des autres. Père fondateur des Etats-Unis, un libéral comme Benjamin Franklin, par exemple, était opposé à l’installation de réseaux d’assainissement dans les quartiers pauvres, car elle risquait, en améliorant leurs conditions de vie, de rendre les ouvriers moins coopératifs. En somme, il faut bien affamer les pauvres si l’on veut les soumettre, et il faut bien les soumettre si l’on veut les faire travailler pour les riches. A l’échelle internationale, la puissance économique dominante applique exactement la même politique : l’embargo qui élimine les faibles contraindra les survivants, d’une manière ou d’une autre, à servir leurs nouveaux maîtres. Sinon, il reste encore les B 52 et les missiles de croisière.

 Ce n’est pas un hasard si la démocratie américaine, ce modèle diffusé dans tous les foyers du village planétaire par Coca-cola, a été fondée par des planteurs esclavagistes et génocidaires. Il y avait 9 millions d’Amérindiens en Amérique du Nord en 1800. Un siècle plus tard, ils étaient 300 000. Comme dirait Alexis de Tocqueville, « La démocratie en Amérique » est passée par là, avec ses couvertures empoisonnées et ses mitrailleuses Gatling. Les sauvages emplumés du nouveau Monde préfiguraient les enfants irakiens dans le rôle de cette humanité surnuméraire dont on se déleste, sans remords, si les circonstances l’exigent. D’un siècle à l’autre, les Américains ont donc transposé à l’échelle du monde leur modèle endogène. En 1946, le théoricien de la guerre froide et apôtre du containment anticommuniste George Kennan écrivait aux dirigeants de son pays que leur tâche séculaire serait de perpétuer l’énorme privilège octroyé par les hasards de l’histoire aux Etats-Unis d’Amérique : posséder 50 % de la richesse pour 6 % à peine de la population mondiale. Les autres nations seront jalouses, elles voudront une plus grosse part du gâteau, et il faudra les en empêcher. Bref, la « nation exceptionnelle » n’a pas l’intention de partager les bénéfices.

 Une caractéristique majeure de l’esprit américain a favorisé cette transposition de la « démocratie américaine » à l’échelle du monde. C’est la conviction de l’élection divine, l’identification au Nouvel Israël, bref le mythe de la « destinée manifeste ». Tout ce qui vient de la nation élue de Dieu appartient derechef au camp du Bien, y compris les bombes incendiaires. Cette mythologie est le puissant ressort de la bonne conscience yankee, celle qui fait vitrifier des populations entières sans le moindre état d’âme, comme le général Curtis Le May, chef de l’aviation américaine, se vantant d’avoir grillé au napalm 20 % de la population nord-coréenne.

Les USA ont réalisé une conjonction inédite entre une puissance matérielle sans précédent et une religion ethnique inspirée de l’Ancien Testament. Mais cette puissance a été surclassée en 2014 lorsque le PIB chinois, en parité de pouvoir d’achat, a dépassé celui des Etats-Unis. Et il n’est pas sûr que l’Ancien Testament suffise à perpétuer une domination qui s’effrite inexorablement.

Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

83 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Le premier marché est celui des armes, vient après le sexe, la drogue vient le marché des énergies en quatrième position.

    Pour vendre des armes, il faut des guerres.
    Pour vendre le sexe, il faut détruire la famille et faire un monde d’individu.
    Pour vendre la drogue, il faut détruire l’économie, un climat de pauvreté et de famine.

  2. @kalim.

    Vous ne voulez pas que je vous interpelle alors arrêtez de me citer dans vos posts en me calomniant, histoire de faire alliance avec Plippe, comme vous essayez de faire alliance avec les chrétiens au profit de votre vision politique et dévoyée de l’islam, nullement tolérante et encore moins bienveillante.

    Pour ma part, j’ai vu comment vous avez détourné les propos de Pierre Fiala en lui attribuant cette notion d’athéisme social qui relève en fait de l’article sur le « laïcisme » dans le Dictionnaire apologétique de la foi catholique et qu’il met en avant pour parler des « contempteurs de la laïcité », dont vous faites partie aujourd’hui sans en être l’héritier puisqu’ils étaient catholiques à l’époque. Vous entretenez juste une proximité idéologique mais aucune d’un point de vue théologique. La laïcité n’a rien de coranique. Lisez Razika Adnani. Les pays musulmans en sont encore très loin.

    Ailleurs vous avez nié la réalité de certains propos que je rapportais, ceux d’Ibn Khaldoun sur l’attitude des musulmans vis à vis du savoir écrit perse ainsi que ceux de Ahmed Djebbar concernant l’attitude d’Al Mamoun vis-a-vis de l’empereur de Constantinople, Léon V, visant à démontrer que les arabo musulmans se sont appropriés la science grecque, en la respectant d’ailleurs sans chercher à nier sa paternité ou son originalité, comme vous le faites sans cesse. Voir : https://oumma.com/udmf-europeennes-rien-na-stoppe-et-ne-stoppera-notre-determination-et-notre-mobilisation/

    Et vous osez vous revendiquer intègre et scientifique. Vous croyez que je vais laisser prospérer vos mensonges et vos tromperies, surtout quand vous m’attaquez ? Eh bien vous vous trompez. Car au final vous êtes un obscurantiste religieux. Vous usez d’artifices pour travestir la réalité : s’attacher aux détails d’un propos plutôt qu’à son essence que vous êtes bien en peine de remettre en question, détourner ou nier les références, jouer la diversion, calomnier en permanence, …

    Quant à mes lectures, vous seriez très surpris. Je lis de tout. Y compris les articles sur Oumma quelque soit le sujet.

  3. @Plippe. Je parle bien de cette minorité dans la minorité. Je ne mets pas tous les musulmans dans le même panier. Mais pour combien de temps encore vu la progression de l’idéologie sous couvert de religion ?

  4. @Plippe. Sous couvert d’humour votre propos est tout à fait censé et c’est d’ailleurs la réflexion que je me suis fait. En cette période d’exaltation ecolo, les antispécistes et autres vegans devraient se heurter aux amateurs de viande halal ou casher. Et effectivement ils pourront puiser dans les ressources de l’hindouisme et du bouddhisme pour ancrer religieusement leur combat pour la cause animale. Bien vu !😉

    • Je ne blaguais que très partiellement.
      “Le livre nommé Terrorists or Freedom fighters? compte un article de Tom Regan, « Comment justifier la violence», qui résume la problématique qui se pose aux militants antispécistes ou animalistes (et d’une manière plus générale au sein des mouvements sociaux). Il discute de l’intérêt et de la justification de l’usage de la violence au sein du mouvement, arguant le fait que, dans l’idéal il ne serait pas fait usage de la violence (en prenant l’exemple de Gandhi), mais qu’un compromis serait trouvé dans la mesure où la violence en question permettrait de sauver des vies.”
      Le carburant financier ici peut éventuellement être non plus le pétrodollar mais le dollar vert celui issu de puissants groupes des biotechnologies alimentaires.

      • Plippe. Après avoir lu l’article de Regan, il est apparemment contre en condamnant les militants qui, selon lui, n’ont pas épuisé les alternatives non violentes pour défendre leur cause. Même s’il conclut qu’il y aura toujours des militants violents tant que la violence faite aux animaux ne sera ni reconnue ni condamnée. Pour ma part, j’aime les animaux. Je suis contre la violence domestique. Quant à la “violence institutionnelle”, je ne sais qu’en penser. Elle est sans doute évitable dans de nombreuses situations : je pense à la vente de fourrure dans les pays développés. Je me dis qu’il faudrait surtout réguler la démographie mondiale pour éviter l’industrialisation de la barbarie. C’est vrai que l’économie s’empare de toutes les causes pour en faire profit.

  5. Non seulement les grands scientifiques n’ont pas tous cru en un dieu unique : l’exemple le plus célèbre est Marie Curie. Mais pour ceux qui avaient la foi, leurs découvertes n’ont sans doute que peu de rapport avec leurs croyances religieuses ou leur livre saint. Y compris en ce qui concerne les arabo musulmans comme le suggère Ahmed Djebbar dans son dialogue avec Jean Rosmordu dans « Une histoire de la science arabe » :

    « LES GRANDS SAVANTS DES PAYS D’ISLAM SE SONT-ILS RÉFÉRÉS AU CORAN DANS LEURS TRAVAUX SCIENTIFIQUES ?

    Non, jamais à ma connaissance. Prenons l’exemple d’Ibn al-Haytham (m. 1039), le grand spécialiste de l’optique. Dans ses écrits, il évoque l’observation, la recherche par induction et l’expérimentation pour établir un fait scientifique et ensuite le théoriser. Il n’a jamais évoqué le Coran à propos des idées et des méthodes qu’il a exposées dans ses œuvres. On peut dire la même chose pour d’autres grands mathématiciens. Tous évoquent Dieu, mais c’est pour le glorifier, en général au début de leurs ouvrages, ou pour rappeler ses paroles et celles du Prophète en faveur des sciences. »

  6. Synthèse :
    Les antispécistes vont peut être renouveler l’offre pour les tempéraments violents qui vont pouvoir s’investir à fond ailleurs que dans les religions révélées méditerranéennes et peut être se tourner vers certaines religions asiatiques.
    Nous verrons certainement des attentats pour sauver cochons et moutons.

  7. @plippe. Absolument. Certains en sont à remettre en cause la loi de 1905. Normal en définitive ils ne comprennent rien à la France, à son histoire, à sa politique. Ils défendent leur religion étrangère en la montrant comme finalement en dehors du champ de la laïcité. Ils essaient maladroitement de s’allier aux chrétiens contre les athées. Alors que les uns et les autres sont de la même famille, celle d’une France aux racines chrétiennes et qu’ils sont majoritairement pour la loi de 1905 après tant de déchirements. Ce n’est pas une minorité qui va nous donner des leçons, surtout en matière de laïcité quand au final ils veulent un régime d’exception qui les favorise. Ils ne cherchent qu’à réactiver les vielles querelles pour diviser la France qu’ils détestent viscéralement.

    • Il ne faut pas généraliser car nous sommes victime d’une minorité dans une minorité.
      Si les djihadistes par exemple étaient comme des poissons dans l’eau (référence à Mao) ils ne seraient pas arrêtés avec cette rapidité surprenante.
      Leur succès est peut être avant tout celui des pétrodollars … les humains à l’usage me semblent être vénaux avant d’être religieux.

  8. Il y a des musulmans pratiquants et laïques c’est à dire ayant compris tout ce qu’apporte au plan philosophique et social la loi 1905, de même des chrétiens, des juifs, des panthéistes, des agnostiques, des athées etc. etc. etc.
    Depuis 25 ans je vis le vivre ensemble dans la fraternité … alors ceux qui veulent imposer leur Vérité quel qu’ils soient en excluant l’Autre … no comment !

  9. Nous pouvons nous apercevoir que selon Pierre Fiala, qui en fait une analyse universitaire, nous sommes loin des teneurs du laïcisme et de leur doctrine extrêmiste. Riposte laïque, pour ne citer qu’eux sont exactement dans cette mouvance et ont parfaitement compris comment ils pouvaient utiliser la laïcité (dévoyée) pour combattre injustement les musulmans. Ainis, les adeptes du grand remplacement s’en donnent à coeur joie.
    Par ailleurs, la définition du Larousse parle bien de PARTISAN et ne prend en compte que le contexte chrétien où un individu a besoin de se distinguer d’un clergé. Hors, il n’y a pas de clergé en islam et ceux qui veulent nous imposer le qualificatif laïque veulent en réalité séculariser l’islam pour le vider de sa substance : vous habiller comme ça c’est religieux donc interdit, boire comme ça aussi donc interdit, manger comme ça également donc interdit, prier aussi donc interdit, faire le ramadan aussi donc interdit etc. Cela devient une lutte dirigée contre le musulman pratiquant. Ainsi, ils souhaitent que nous devenions laïcs, donc membre du catholicisme malgré nous (les christianistes laïcistes) et laïques pour entamer l’athéisation des musulmans (les athégristes laïcistes). Tout cela sous couvert de la laïcité dévoyée avec une mécanique bien rodée. L’histoire de la France qui a connu les horreurs des athées, franc-maçons, protestants, juifs vs catholiques est une histoire qui ne peut pas être calquée avec celle des musulmans de France (surout ceux de l’ancienne andalousie) car il s’agit de l’inverse : ce sont les athégristes, les sionistes et christianistes laïcistes qui font un procès injuste aux musulmans parce que ces derniers ne peuvent pas participer aux débats mis à part des chalgoumi et autres benets oui oui.
    Un musulman pratiquant n’a pas besoin de ces termes (laïc, laïque) car la laïcité est coranique : nulle contrainte en religion et à chacun sa religion. La laïcité pour un musulman est coranique et il l’affirme tous les jours en pratiquant sa religion. Ainsi, un athée laïque (souvent baptisé ou se définissant de culture chrétienne donc également laïc) accepte tout à fait un musulman pratiquant car ils se retrouveront au sein de la laïcité (qui est un droit, un principe, un cadre qui devient malheureusement une politique partisane et donc idéologique avec différents courants). Le laïc catholique de même. Le juif pratiquant idem. Le protestant pratiquant idem. etc. Il y aura une touche spirituelle, chacun à leur manière, même pour les athées qui se prévalent d’avoir une spiritualité.
    Par ailleurs, l’organisation politique est spécifique à un pays. Ainsi, la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’est pas le fondement de la France républicaine comme on essaie de nous le faire croire sauf à m’expliquer que la République est née en 1905. Nous savons que des églises et des synagogues sont entretenues par la mairie de Paris et autres mairies mais nous parlerons de patrimoine religieux. Perso, je m’en fous même si c’est sur mes deniers.

    Maintenant, la question est qu’est-ce qui dérange ces personnes qui veulent absolument nous imposer leur idéologie en nous expliquant que ne pas être laïque ou laïc c’est être contre la laïcité et par extension la République (République laïque). Rappelons que c’est à la République d’être laïque et qui a du le devenir pour préserver ses citoyens toutes confessions confondues. Chacun se fera son avis mais force est de constater que Pierre Fiala met les points sur les i.

    Ci-joint un morceau du même livre cité de Pierre Fiala où nous pouvons entevoir un court énoncé de la religion athéenéenne, sa charia, sa charité, son universalisme et son djihad :
    “1. E. Lavisse en fournit un exemple célèbre : « Etre laïque, ce n’est pas limiter à l’horizon visible la pensée humaine, ni interdire à l’homme le rêve et la perpétuelle recherche de Dieu ; c’est revendiquer pour la vie présente l’effort du devoir. Ce n’est pas vouloir violenter, ce n’est pas mépriser les consciences encore détenues dans le charme des vieilles croyances ; c’est refuser aux religions qui passent le droit de gouverner l’humanité qui dure. Ce n’est point haïr telle ou telle Eglise ou toutes les Eglises ensemble ; c’est combattre l’esprit de haine qui souffle des religions et qui fut cause de tant de violences, de tueries et de ruines. C’est croire que la vie vaut la peine d’être vécue, aimer cette vie, refuser la définition de la terre ” vallée de larmes “, ne pas admettre que les larmes soient nécessaires et bienfaisantes, ni que la souffrance soit providentielle, c’est ne prendre son parti d’aucune misère. C’est ne point s’en remettre à un juge siégeant par-delà la vie, du soin de rassasier ceux qui ont faim, de donner à boire à ceux qui ont soif, de réparer les injustices et de consoler ceux qui pleurent : c’est livrer bataille au mal au nom de la justice. Etre laïque, c’est avoir trois vertus ; la charité, c’est-à-dire l’amour des hommes ; l’espérance, c’est-à-dire le sentiment bienfaisant qu’un jour viendra dans la postérité lointaine, où se réaliseront les rêves de justice, de paix et de bonheur, que faisaient en regardant le ciel, nos lointains ancêtres ; la foi, c’est-à-dire la volonté de croire à la victorieuse réalité de l’effort perpétuel » (Annales de la jeunesse laïque, 1, juin 1902, p. 3). 2. « Le sentiment du devoir, ou pour parler plus laïquement : de la loi, s’est à ce point relâché, qu’une seule application de celle-ci un peu stricte ferait crier à la tyrannie » (Journal de A. Gide, 1917). 3. « La tendance qui porte le 19e siècle à tout laïciser » (E. Renan, Histoire du peuple d’Israël, I, 1887, p.IV).”

    Nous pouvons nous entendre entre religieux finalement. A chacun sa religion et nulle contrainte en religion. Mais en quoi “ne point s’en remettre à un juge siégeant par-delà la vie” vous fait devenir meilleur qu’une personne s’en remettant à Un Juge siégeant par-delà la vie? Alors que tous les plus grands scientifiques ont cru en Un Dieu Unique, qu’avez-vous apporté? Le communisme athée russe ou chinois vous paraîssent-ils être un bonheur dans ce monde? L’interdiction de blasphémer l’idéologie de l’homme dieu vous paraît-elle meilleure? En quoi contredire en tout point les autres religions qui seraient le mal injuste vous différencie du manichéisme? En quoi l’imposition de règlement alimentaire vous fait devenir différent du moment qu’il va à l’encontre d’une religion que vous n’appréciez pas?
    Êtes-vous devenus fous?

      • Vos maîtres franc-maçons ont lutté contre les mêmes auxquels les musulmans d’Europe avaient eu à faire. En ce sens, ne vous inquiétez pas nous sommes d’accord puisque mes ancêtres ont connu inquisition et conversion de force voire mort et expulsion. Nous (les musulmans de l’époque) avons subit bien pire.
        Néanmoins, je refuse de voir les catholiques uniquement par le prisme de cette époque.

        Sachez qu’en tant que musulman, je ne reconnais aucun maître en dehors de Dieu. Cela n’empêche pas de discuter en dehors de vos temples de manière scientifique et intègre. A chacun sa religion et je n’ai pas de clergé comparé à vous et vos maîtres de vos temples du plus haut degrés.
        Dire que je suis musulman suffit à dire que je suis pour la laïcité car vous avez quand même plus de 10 siècles de retard avant le début de ses prémices philosophiques en France sinon 13 avant son application. Respectez cela et ne dérivez pas athégristes ou laïcistes contre les musulmans car quand je vous lis et vous vois vous acoquiner avec un votant du Reich Nazional, lecteur d’alexandre del valle qui est un extrêmiste adepte du grand remplacement, je ne pense pas que vous soyez fidèle à votre religion dans sa plus belle expression. N’oubliez pas que la République n’a pas toujours été démocratique et peut toujours virer autoritaire. Restez-en les garants en tant que prêtre de la République ou calif de votre Califat si vous le voulez mais laissez-nous y participer en tant que musulmans pratiquants dans une vie démocratique car je pense que nous avons beaucoup à vous apporter surtout que notre idéal est l’harmonie des religions et pas la lutte contre les religions.

        Si nous ne pourrons JAMAIS être frères en religion, nous pouvons PARFAITEMENT être frères en humanité.

        Quant aux soi-disant musulmans qui participent à la vie de vos temples dont la pub est faite par vous, je n’ai pas l’impression que la pratique dissimulatoire et la pierre qu’ils représentent dans la grande architecture soit une pratique islamique. Puissent-ils mieux raisonner. Un musulman n’a rien à cacher et ne sert aucun maître.

        Paix, Liberté, Amour et Fraternité dans la diversité.

        • “maître” au sens du 3ème degré dans notre “secte” (comme disent les nazillons). Depuis 1717 j’ai eu donc des dizaine de millions de “maîtres”.

          • L’histoire des nazis ne concerne nullement les musulmans car l’origine, leur philosophie est avant tout racialiste et raciste donc bien occidentale.
            Vous avez déjà proposé ici même d’en arriver à l’affreuse solution contre les religieux musulmans comme cela fut fait par vos maîtres contre les catholiques (massacres vendéens etc.). Proposition abscons pour le coup car il n’y a pas de clergé, c’est donc inutile sauf à être gratuitement islamophobe et génocidaire.
            Votre 3ème degrès fait que vous ne connaissez rien des secrets du 33ème. C’est néanmoins très documenté et plusieurs témoignages existent de maîtres du 33ème degrès. Il paraît que l’apostasie n’est pas toujours heureuse et plutôt dangereuse selon les loges.
            Vous vous moquez ici même de la circoncision, de ceux qui ne mangent pas de jambon, du foulard, du ramadan, de la prière etc. Je ne doute pas que vos frères “musulmans” apprécient beaucoup vos critiques qui en disent long sur la pensée proférée dans vos loges, leur soumission à vos maîtres et leur conversion à votre religion. Ceci dit, on a bien compris qu’un islam sans pratique est un idéal maçonnique.

            Souffrez la critique comme les musulmans et acceptez un débat démocratique, scientifique et citoyen en dehors de vos loges sans dissimuler votre religion.
            Les musulmans entrent parfaitement dans le cadre de la laïcité à ceci près que leur pratique n’est pas maçonnique. Sentiriez-vous une concurrence spirituelle tout à fait à la hauteur et qui remet Dieu et la religion abrahimique au coeur des Hommes? Y voyez-vous une théologie de la libération d’Hommes libres qui ne peut gêner que vos maîtres les plus fervents? Le plus grand desposte de l’histoire se disait homme-dieu : Pharaon. L’équilibre est délicat dans votre théologie pyramidale sans Dieu. Nous vous serions d’un bon secours parce que nous apportons une nouvelle vision puisque dans un cheminement différent mais avec la même optique humaniste.

          • à kalim qui dit “Souffrez la critique comme les musulmans et acceptez un débat démocratique, scientifique et citoyen en dehors de vos loges sans dissimuler votre religion.”
            Qq remarques décousues sur cette phrase
            Les musulmans vivant en Europe n’ont pas eu en Europe le même passé de persécutions que les juifs et les francs maçons européens.(pour qui c’était : direction les fours à gaz).
            Le Pape dès les années 1730 a condamné la FM dans des “bulles” et divers religieux musulmans ont pondu des fatwas” anti FM.
            Les “huiles” cathos, évangéliques, ou musulmanes formulent le même reproche : elles contestent le principe de la liberté absolue de conscience, un croyant selon eux ne peut pas disposer de sa liberté de conscience, il doit rester “groupir” autour de ses “maîtres” religieux ! et surtout ne pas relationner avec d’autres sans qu’ils puissent savoir ce qui se dit !
            Nous avons aussi été condamnés par les staliniens etc. bref toutes les dictatures religieuses ou politiques vomissent la FM et déversent sur elle leur haine voire plus depuis plus de 300 ans !
            Nous n’avons pas de religion ou dit autrement nous acceptons tous les croyants ou non croyants sous la réserve ci-dessous, nous n’avons donc aucune religion à camoufler !
            Pour être considéré comme pouvant participer utilement pour soi et les autres à nos réunions internes il faut accepter trois principes : la liberté absolue de conscience (chez soi-même et chez les autres), la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même.
            De nombreuses réunions publiques un peu partout en France et ailleurs sont organisées par diverses organisations maçonniques
            En fait la FM est un lieu de convivialité entre personne de bonne volonté c’est à dire que c’est l’inverse du communautarisme.
            33 ème … toujours les mêmes bêtises ! j’ai fait mon tour de circuit dans les hauts grades pendant plus de 10 ans je n’y ai pas trouvé d’intérêt majeur à continuer pour mon développement personnel, mais chacun est libre, il n’y aucune supériorité dans cette numérotation et les francs maçons sont rebelles aux ordres ou aux consignes puisqu’ils ont leur liberté absolue de conscience.
            Les hauts grades qui constituent des parcours philosophiques optionnels non obligatoires sont subordonnés aux loges bleues c’est à dire les 3 premières (apprentis, compagnons maîtres) et donc aux AG (lois 1901) de ces loges.

          • Plippe, les mosquées sont un lieu de convivialité et de resourcement. Je vous invite à l’islam et à renouer avec la religion naturelle avec laquelle vous êtes né. Vous verrez, la véritable spiritualité est un bonheur, une paix intérieure. La liberté de conscience associant la foi et la raison est unique. Puissiez redécouvrir votre véritable religion et libérer votre fitra.

          • Rappel à Kalim
            La liberté de conscience implique que l’on puisse changer de religion ou de croyance sans être rejeté. Elle implique donc que les autres acceptent votre choix.
            Ce n’est pas le cas de votre religion ni de mon ancienne religion la catholique !

          • Plippe, en France, l’apostasie dans votre religion maçonnique est très dangereuse voire mortelle par assassinat alors que la mienne non. C’est paradoxal et très documenté avec témoins à l’appui d’anciens maçons. Les petits degrès bisounours et ignorants, ils s’en foutent un peu, c’est quand ils montent en grade et obtiennent des secrets que ça se corse vraiment. Pas de secret en islam! Faites attention à vous en tout cas.
            Faire société dans la société n’est pas intéressant et dangereux. Vu que ces débats sont possibles dans des cafés philo ou en université, il n’y a pas d’utilité sinon entrer dans un réseau obscur et sectaire (car il y a bien des secrets, de la dissimulation et des niveaux) pour profiter à ses risques et périls.
            Ne pas oublier que le passage de la 4ème à la 5ème République a été réalisé pour limiter les franc-maçons au parlement et éviter de virer totalitaire afin de laisser une part du camembert au peuple non sectaire. D’ailleurs, à quand la 6ème, ça devient urgent.
            Libérez-vous et rejoignez l’islam, religion de DIEU pour l’Homme qui vit sa foi et sa raison librement sans aucun maître sinon spirituellement et raisonnablement DIEU en direct sans intercession aucune ni faux seigneurs.

          • à Kalim
            j’ai déjà démissionné de la FM = no problem
            qq années plus tard j’y suis revenu = no problem
            je pratique depuis qq décennies
            En Islam l’apostasie est mortelle ou punie dans les pays où c’est la religion d’État = cela aussi est documenté !

          • Punissable ne signifie pas automatiquement puni, surtout de nos jours. Mais je le reconnais volontiers à l’inverse de vous.
            Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les apostats se retournent gravement contre les musulmans en les mettant en danger et en luttant contre eux dans une lutte à mort souvent sournoisement par hypocrisie. Cette cause historique est différente de celle de votre mafia.
            Quand on entre en islam, on est en paix avec les autres. C’est une différence de taille : les juifs disent que tout le monde partira en enfer sauf eux, idem pour les chrétiens alors que les musulmans dient que Seul Dieu jugera. Sauf à être maso, faire attention à des dangers de morts n’est pas condamnable en soi.
            Quand on lit vos avis sur les musulmans et leur pratique, je n’ose imaginer ce que profèrent vos “musulmans” franc-maçons mais en ai-je besoin puisque cela aussi est très documenté.

            Au final, vous ne valez pas mieux que ce que vous dénoncez mais pire.

  10. Voilà ce qui est dit par Pierre Fiala :
    « Cette alternance morphologique de genre sera réinterprétée par la suite, tantôt comme alternance catégorielle : laïc est le substantif, laïque l’adjectif (distinction faite par exemple par le Grand Larousse de la langue française, 1975), tantôt comme une variation sémantique du substantif : LAÏC DÉSIGNE UN ADEPTE D’UNE RELIGION QUI N’EST PAS UN CLERC, LAÏQUE UN PARTISAN ACTIF DU PRINCIPE DE LAÏCITÉ. Cette distinction qui n’est pas systématique tendra à se généraliser au 20eme siècle ».

    Plus loin, on trouve :
    « Un deuxième pôle [qui comprend les termes laïciser, laïcisation et surtout laïcité], nettement distinct des termes religieux [soit laïcal, laïciste, laïcisme, laïcocéphale], se trouve ainsi défini dans le domaine institutionnel, les notions essentielles étant ici celles de NEUTRALITÉ et d’EXTERIORITE par rapport au domaine religieux. »

    Voici ce qui précède cette notion d’athéisme social afin de comprendre d’où elle vient dans le livre de Pierre Fiala :
    « A l’introduction, dans l’espace public et politique du terme laïcité et de ses nouveaux dérivés, les CONTEMPTEURS de la laïcité ont répondu par une réactivation POLÉMIQUE du terme antérieur LAÏCISME. On voit se développer les contre-définitions, les termes antagonistes, VISANT À SAPER OU À RÉDUIRE le travail de définition entrepris par Larousse, Littré, Buisson ; par exemple, dans l’article « Laïcisme » du Dictionnaire apologétique de la foi catholique :
    « A cet athéisme social […]. C’est à cette doctrine, semble-t-il, qu’il faut réserver le nom spécifique de laïcisme ».

    La citation de Paul VI rentre dans la même catégorie : le cléricalisme cherchant à discréditer la laïcité. Donc ceux qui utilisent le terme de laïcisme aujourd’hui sont visiblement les mêmes qu’hier : les adversaires de la laïcité.

    Voilà ce que disait Buisson en revanche, cité par Pierre Fiala :
    « L’esprit clérical, c’est la prétention d’une minorité à dominer la majorité au nom d’une religion. Les laïques, c’est le peuple, la masse non mise à part, c’est tout le monde, les clercs exceptés, et l’esprit laïque, c’est l’ensemble des aspirations du peuple, le laos, c’est l’esprit démocratique et populaire ».

    Le lien vers le texte de Pierre Fiala pour ceux qui veulent vérifier : https://www.persee.fr/doc/mots_0243-6450_1991_num_27_1_1606

  11. Le nom laïc par opposition au clergé n’a jamais été péjoratif. Exemple d’usage : https://www.paris.catholique.fr/pour-le-pape-francois-les-laics-ne.html
    L’adjectif « laïque » (au masculin comme au féminin) renvoie traditionnellement au principe de laïcité. Il est parfois substantivé : les laïques. Il n’est pas plus péjoratif.
    Il n’y a que les incultes qui sont incapables de faire la différence entre l’usage traditionnel de « laïc » et « laïque », que ceux qui sont au finalement contre la laïcité qui veulent en faire une insulte.

      • @citoyen. Si vous êtes musulman, vous êtes un laïc car il n’y a pas de clergé dans l’islam. Laïque en revanche j’ai des doutes.

    • Tu perds ton temps.
      C’est comme si on avait essayé de convaincre un allemand de 1940 que l’on pouvait être juif sans être banquier … ou slave sans être un sous-homme.
      Certes je force le trait mais avec certaines personnes leur mettre ne serait-ce qu’un gramme de modération est un exploit !
      Pour ces extrêmes un “laïque” est forcèrent un athée (dont ils ont une définition très extensible) et donc une personne à éradiquer.

  12. Défendre la laïcité (notamment dans la conception française la loi de 1905) est une condition nécessaire et suffisante pour être laïque. Être laïciste ne veut pas dire être laïque. 2 mots différents pour 2 sens différents. On peut être laïque et croyant : être laïque ne signifie pas être athée. Un athée qui combat la liberté de culte n’est pas laïque puisqu’il combat l’une des modalités de la liberté de conscience au sens de la loi de 1905. Pas plus qu’un musulman qui combat l’athéisme. La laïcité suppose non seulement la pluralité mais l’égalité des différentes modalités de la liberté de conscience.
    Sur le site du gouvernement, concernant la laïcité :
    « Elle garantit aux croyants et aux non croyants le même droit d’expression de leurs convictions. Elle assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir. »
    L’athéisme comme les religions sont sur le même plan du point de vue de la liberté d’expression. L’apostasie est protégée.

    « Elle garantit le libre exercice des cultes et la liberté de religion, mais aussi la liberté vis à vis de la religion : personne ne peut être contraint au respect de dogmes ou prescriptions religieuses. » Les individus sont protégés de toute tentative de coercition issue d’une religion quelque qu’elle soit. Par ailleurs, le délit de blasphème n’existe pas. La critique des religions est permise d’autant plus si elles s’opposent au respect de la laïcité ou à d’autres lois comme la loi de 2004.

    Ainsi pour la restauration scolaire, « les prescriptions religieuses ne doivent pas être prises en compte. L’offre de choix constitue en revanche un principe d’intérêt général. » Le halal comme le casher n’a donc aucune place dans le service public d’enseignement.

    Le respect de l’égalité hommes femmes et l’interdiction des discriminations régulent les demandes de non mixité qui sont refusées en heures ouvrables sauf exceptions non liées à des raisons religieuses. La réservation de créneaux horaires de piscine a usage exclusif des musulmanes est donc exclue.

    Les manifestations religieuses sur la voie publique doivent être soumises à déclaration préalable à l’exception des manifestations extérieures du culte conforme aux traditions et aux usages locaux. Les prières de rue sont donc hors la loi.

  13. A ceux qui ne croient savoir ou cherchent à mieux comprendre :
    Source : interieur.gouv.fr/Archives/Archives-des-dossiers/2017-Dossiers/La-laicite
    “La laïcité n’est pas une opinion parmi d’autres mais la liberté d’en avoir une. Elle n’est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l’ordre public.”

    METTONS LES POINTS SUR LES i :
    Source : persee.fr/doc/mots_0243-6450_1991_num_27_1_1606
    Les termes de la laïcité. Différenciation morphologique et conflits sémantiques. Laïc, laïque, laïcité Livre de Pierre Fiala Lexicométne et textes politiques INaLF-CNRS, ENS Fontenay/Saint-Cloud

    “Plusieurs phénomènes peuvent se rattacher à la néologie de laïcité. C’est d’abord, comme on l’a déjà indiqué, la redéfinition de laïque, qui ne prend sa valeur véritablement moderne, celle qu’on trouve dans les articles constitutionnels des Quatrième et Cinquième Républiques (« la France est une république laïque ») qu’intégré dans la série des dérivés de laïcité.”

    “Avec la définition générale de Littré, « Qui est propre aux personnes laïques », l’adjectif qualifie maintenant aussi celui qui défend la laïcité, qui est indépendant de l’Eglise, et de toute confession, ou même qui est hostile à toute influence religieuse.”
    Ainsi si un laïque est un défenseur de la laïcité, tous les défenseurs de la laïcité ne sont pas laïques!!!!!

    “« A cet athéisme social, voilé sous les noms divers de neutralité, de laïcité, ou même de respect des consciences, les partisans du laïcisme tendent à donner un caractère sacré et obligatoire, à en faire une sorte de religion et d’Eglise à rebours. Il prend ainsi différentes attitudes et revêt, suivant les circonstances, comme un quadruple caractère : il est anticlérical, anticatholique, ou antiecclésiastique, antireligieux pour devenir à son tour, par une nécessité immanente, justement tout ce qu’il condamne, une sorte de clergé, d’Eglise, de religion, mais en caricature, c’est-à-dire une secte usurpatrice, violente, accapareuse, desposte. Son triomphe serait d’aboutir à l’athéisme individuel obligatoire. Le rêve laïque, c’est l’homme fait Dieu. C’est à cette doctrine, semble-t-il, qu’il faut réserver le nom spécifique de laïcisme ».”
    Athéisme et laïcisme ou quand la laïcité devient la religion des athées. Athée et laïque sont bien liés!!!!!

    “« Faisons bien attention au sens polyvalent du mot laïc. Etymologi- quement, il signifie ” populaire ” ; ” laos “, en grec, veut dire ” peuple “. C’est pourquoi, pour nous, le laïc est celui qui appartient au peuple de Dieu ; cette dernière expression devant être complétée par d’autres qui s’efforcent de la définir. Pour l’Eglise, le laïc est celui qui est inséré dans le corps mystique, qui en est devenu membre vivant. Un aspect négatif limite la physionomie du laïc : le laïc n’est en effet ni prêtre ni religieux. Cela explique que, dans le langage courant, le mot ” laïc ” ait pris le sens de profane, de séculier, puis areligieux, ou encore, allant plus loin, de laïciste, comme on dit aujourd’hui » (Paul VI, audience du 21 juillet 1971).”
    Sauf à être des prêtres ou représenter le clergé catholique, dire des autres qu’ils sont laïcs est bien une tare. Par ailleurs, un laïc est bel et bien areligieux donc laïc ET pratiquant est juste une bêtise trop souvent proférée par des ignorants.

    “On a noté également2 le déclin relatif des termes «laïcité», « laïque », souvent remplacés dans la presse par les anglicismes « sécularisation », « séculier », où l’on retrouve paradoxalement les plus anciens synonymes de l’adjectif « laïque ». Mais les débats récents sur l’actualité de la laïcité ont révélé encore d’autres phénomènes morphologiques, non encore enregistrés dans les dictionnaires.”
    Nous pourrons citer par exemple l’imposition du vêtement laïque, le mode de vie laïque etc etc. Des dévoiements totalement abscons et qui n’ont aucun rapport avec la laïcité sinon idéologiser son principe et en faire des idéologies souvent extrêmistes et correspondant à l’imposition d’une religion qui ne dit pas son nom.

  14. @kalim. Désolé mon cher. Mais celui qui vante la Turquie d’Erdogan tout en reconnaissant le genocide des arméniens cest bien vous. Vous n’êtes pas à une incohérence près. Votre neo-calife ottoman vous a déjà désavoué car pour lui le genocide des arméniens est une invention. Lui au moins il ne crache pas sur les jeunes-turcs en voulant les faire passer pour des laïques. D’ailleurs quel est le problème avec les laïques turcs ? Vous reconnaissez vous même que les pays musulmans sont laïcs. Il faudrait savoir ce que vous voulez. A priori raconter tout et n’importe quoi pourvu que l’islam triomphe. Vous êtes une grosse blague !

  15. @plippe. D’autant plus discutable que ces Dömnes ne représentent pas à eux seuls l’intégralité des jeunes-turcs si on lit l’article Wikipedia. En tout cas, l’hypothèse farfelue de « citoyen » est tout à fait raccord avec « l’antisionisme ». Qu’il lise cet article sur Oumma qui pourra l’ouvrir à une autre explication de l’effondrement de l’empire ottoman, à savoir l’érosion progressive du pouvoir califal au profit des oulémas, d’une part, les sultans, de l’autre : https://oumma.com/peregrinations-du-pouvoir-califal/

  16. @kalim vous avez du mal avec votre passé mais également avec votre présent. On vous comprend : difficile de se confronter à autant d’atrocités. Pourtant, il va bien falloir reconnaître que l’EI n’est pas composé de laïques mais de musulmans. Comme vous aimez The conversation voici un petit cadeau : https://theconversation.com/daech-ou-la-theologie-musulmane-devoyee-55401
    Et surtout ce bonus :
    https://www.al-monitor.com/pulse/originals/2015/02/azhar-egypt-radicals-islamic-state-apostates.html

    • Est-ce que vous êtes débile? Oui certainement.
      Extrait 1er lien :
      “Jadis, une secte a remis en question cette approche pluraliste : les Kharijites.”
      “Ce faisant, le groupe a ressuscité l’ancienne mouvance kharijite sous la forme d’une idéologie politique meurtrière.”
      Daesh a été créé par les USA (voir déclarations de Trump et Hyllari lors de la présidentielle US) en utilisant les anciens soldats laïcs du régime laïc de Saddam qui se sont inventés une idéologie de criminels. Quel était le but? Le but était de créer un faux califat afin de donner une mauvaise image des musulmans et de l’islam pour permettre le grand israël par une guerre justifiée. Il s’agissait pour le sionistan suite à l’anéantissement de ce frankeinstein d’envahir la Syrie, le Liban, ce qui reste de la Palestine et l’Egypte (Sinaï) puis de disloquer la Turquie et l’Irak par un Kurdistan avec une jonction en Syrie. Rien de nouveau sous le soleil puisque c’est l’objectif mainte fois déclaré par les colons racistes de l’apartheid. Et les musulmans avec les chrétiens du moyen-orient leur ont mis une pathée mais en ont beaucoup souffert malheureusement. C’est donc encore une fois un échec lamentable et pitoyable des sionistes (à 98% chrétiens évangélistes messianistes).
      Vous les aimez décidément les baffes.

      2ème lien :
      Al Azhar a déclaré le wahabisme hors du sunnisme. Par ailleurs, elle n’a pas voulu tomber dans le piège géopolitique tendu par les US-Sion et est restée fidèle au fait que son institution n’a jamais déclaré personne apostat. Pourquoi? Parce que cela aurait signifié que ces criminels étaient musulmans hors leur comportement n’est en rien musulman et ils utilisent une idéologie qui truande l’islam. Êtes-vous devenu maso, vous les aimez vraiment les baffes.

      Où sont sont basé les bases de l’US-OTAN? Turquie, Arabie Saoudite, Qatar, EAU, Irak pour les principales. Je sais, la vérité fait mal, très mal.

      Vous voulez bien me foutre la paix par ailleurs. Ne m’interpellez plus svp. Vous êtes trop débile et ignorant.

      • Ok si vous ne voulez pas que je vous réponde, ne me répondez pas, surtout en m’insultant.

        Lien 1 :

        « Daech ne se distingue pas réellement de l’islam traditionnel par l’usage des textes religieux auquel il se réfère. Pour justifier l’esclavage ou la guerre contre les non musulmans, l’organisation s’appuie sur des passages relativement connus du Coran, de la Sunna ou du droit, issus de la tradition islamique médiévale. »

        « Les plus hautes autorités religieuses musulmanes, tel que l’imam de la mosquée al-Azar au Caire, se sont abstenues d’accuser Daech d’« apostasie », tout en appelant à combattre la secte par les armes. Cette hésitation s’explique peut-être par le fait qu’une telle accusation abaisserait la communauté des musulmans au même niveau que Daech, comme cette dernière le souhaite. 
        Au lieu de déclarer ce groupe non conforme à l’islam, le monde musulman ferait mieux de réaffirmer son attachement à sa culture du pluralisme. Ce faisant, il ouvrirait un débat aussi nécessaire qu’urgent sur les relations qu’entretiennent l’État et la religion au sein des sociétés musulmanes contemporaines. »

        – Prenez en de la graine. C’est justement ce que vous ne faites pas.

        – Trump a accusé Obama d’avoir créé Daech et Hillary Clinton d’être sa cofondatrice dans le cadre de sa campagne à la présidence des États Unis afin de discréditer le camp démocrate et sa rivale. Vous dites n’importe quoi. Vous croyez que Trump ou Clinton vont affirmer que les États Unis ont créé Daech alors qu’ils l’ont combattu ?! Certains considèrent que les États Unis sont responsables de sa naissance au sens où leur intervention en Irak a créé une réaction. Les États Unis n’ont rien utilisé du tout. Pas plus qu’ils n’ont créé l’idéologie de Daech, qui est basée sur une vision de l’islam dérivée entre autres du wahhabisme (cf. la référence à Ibn Taymiyya dans l’article). Je vous laisse à votre délire complotiste à base de sionisme.

        Lien 2 :

        Quel rapport avec le fait que le wahhabisme soit déclaré en dehors du sunnisme par al-Azhar ?! Al-Azhar n’a pas apostasié pour autant les wahhabites, en les déclarant en dehors de l’islam, pas plus que l’EI qui dérive du wahhabisme. Le chiisme est également considéré comme en dehors du sunnisme. Ce n’est pas pour autant que les chiites ne sont pas musulmans !

        Voilà ce qui est dit dans le lien 2 afin de démontrer votre mensonge éhonté :

        « Egypt’s Al-Azhar issued a statement Dec. 11, 2014, refusing to declare the Islamic State (IS) apostates. “No believer can be declared an apostate, regardless of his sins,” it read. »

        – Traduction : Al-Azhar prétend qu’aucun croyant ne peut être déclaré apostat, quels que soient ses péchés. En clair, Al-Azhar a donc dit en même temps que l’EI ce sont des musulmans mais qu’on ne peut les déclarer apostats quelque soit leurs crimes.

        – Cependant :
        « In press statements, Al-Azhar representative Abbas Shoman said that the institution had not declared any person or group an apostate throughout its history. Yet, this claim was refuted by the daughter of late Egyptian author Farag Foda, Samar Farag Foda, who called into an Egyptian satellite TV program, saying, “My father’s assassination came as a result of fatwas issued by the majority of Al-Azhar’s sheikhs declaring him an apostate, because he had called for the separation of religion from politics.”

        – Donc Al-Azhar laisse tout à fait ses sheiks lancer des fatwas déclarant des musulmans apostats. Al-Azhar a donc fait un choix par rapport à l’EI. C’est ce qui lui a été reproché et pose question. Au passage dans l’exemple, on voit ce qui peut arriver aux apostats et également que promouvoir la séparation de la religion et de la politique, à la base de notre laïcité, peut être un motif pour lancer une fatwa.

        – Quant à l’auteur de votre article qu’effectivement je n’avais pas vu dans la colonne de droite, fondamentalement je m’en fous. Moi je vous ai cité les travaux de N’Diaye sur la traite orientale que vous ne remettez pas en question. Ma petite vidéo montre également que certains musulmans considèrent que cela a perduré jusqu’à aujourd’hui.

        – Votre argumentation s’écroule. Vous voilà confondu. Voilà pourquoi vous ne voulez pas poursuivre le dialogue.

        • “Les plus hautes autorités religieuses musulmanes, tel que l’imam de la mosquée al-Azar au Caire, se sont abstenues d’accuser Daech d’« apostasie », tout en appelant à combattre la [[[[secte]]]] par les armes. Cette hésitation s’explique peut-être par le fait qu’une telle accusation abaisserait la communauté des musulmans au même niveau que Daech, comme cette dernière le souhaite.”
          Je ne fais que citer ce que vous citez.

          Hyllari l’a reconnu elle-même dans une interview.
          Bim dans ta gueule.

          On ne combat pas deash sur la base des textes saints qu’ils truandent et ne respectent pas mais sur le terrain de l’idéologie et de la politique. Al monitor est un journal de pro-Iran et l’Iran les déclare Takfiris.
          Ouch ça fait mal ça.

          Chacun a sa méthode de lutte contre ce frankeinstein et il est claire que ce ne sont pas des musulmans. La solution est : sionistes bottes get out!

          Un con restera toujours un con et les baffes, ça les aime fort. Petite pensée à Depardieu et ses coups de boule. Lâchez-moi la grappe ducon.

          • Pas question. Tant que vous me répondrez je vous répondrai. L’insulte est l’argument des faibles. Vous régressez lamentablement dans vos propos. Touché coulé à l’évidence. Vous me faites rire en définitive.

            Toujours aucun argument valable pour affirmer que Daech ce ne sont pas des musulmans tout bonnement parce que le jihad armé n’exclut pas de l’islam.

            Être une secte ne présage pas de la confession. Daech peut donc être une secte musulmane comme certains parlent de sectes chrétiennes. Le christianisme a été considéré comme une secte à ses débuts. C’est la plus importante religion au monde à présent.

            Au sein d’une religion on dénonce par là un écart à la norme. C’est en définitive très politique. Mais autant le Pape peut excommunier des catholiques autant il ne peut excommunier des chrétiens car il n’y a pas d’autorité spirituelle unique du christianisme. Idem dans l’islam.

            Dans la loi française, on préfère parler de dérive sectaire, la différence entre secte et religion étant difficile à établir.

          • Daesh est autant musulman que Netanyahou qui d’ailleurs les a bien soignés et soutenus. Je dirais qu’ils sont plutôt une branche sioniste car leurs doctrines se ressemblent et servent les mêmes intérêts. Mais ce n’est pas bfmtv qui nous l’expliquera.

  17. @kalim. « Turcs laïques » ? Vous avez l’air de bien connaître l’empire ottoman et les « jeunes-turcs ». Vous êtes une farce !

    • Niez-vous l’histoire? Les jeunes turcs laïcs, nationalistes et opposés à l’ottomanisme multiculturel, c’est de votre trempe ça non? Entre massacreurs et génocideurs, vous devriez vous retrouver pourtant.

      • “Ce groupe bien que pratiquant extérieurement l’islam a conservé des coutumes juives”
        ne pas manger du porc ? manger de la carpe ? lol
        Qu’est-ce que pratiquer “extérieurement” une religion ?
        Vous êtes vous déjà posé cette question ?
        Toutes les religions du Monde sont exotériques.
        L’ésotérisme y est toujours mal vu et persécuté.
        Tout cela est abracadabrantesque !
        Les convertis à la religion musulmane ne sont pas des musulmans.
        Si on pousse ce type de raisonnement les convertis par le prophète ne sont pas des musulmans.
        Il n’y a aurait eu qu’un seul musulman.

  18. Ils ont mal, ils ont mal. Ils s’inventent des génocides et des colonisations pour nier les faits. Ils ont du mal à reconnaître leur barbarie. Pourtant, génocide a une définition qu’ils ne peuvent pas nier et sans sources universitaires ils sont justes bon à mythonner. L’armée de Tamerlan était en majorité bouddhiste (ce sont des exterminateurs sans pitié les bouddhistes), les généraux étaient quasiment tous bouddhistes et pour ne pas prendre part à leurs massacres, Tamerlan a refusé le titre de Khan dont il était pourtant l’héritier mais du composer avec la barbarie environnante tout en essayant d’améliorer les choses. C’est comme quand on parle de colonisation, on en parle qu’à travers le prisme du racialisme et du racisme sinon on parle de conquête, de domination et de libération (ça existe, voir l’Espagne libérée des wisigoths). Le racialisme et le racisme sont quand même bien une philosophie bien occidentale et fait que le colonialisme est une marque déposée. 1 millions de colons imposant un apartheid, tentant d’effacer la culture des colonisés, s’appropriant les ressources et tentant de soumettre les 9 millions d’algériens en imposant leurs forces armées. Au lieu de se laver la cervelle de ces horreurs, ils préfèrent s’y attacher. Quoi de plus normal après avoir soutenu les apartheids d’Afrique et soutenant encore le dernier apartheid au monde.

    C’est comme l’esclavage raciste vs les servants avec des droits humains. Un petit lien explicite : https://theconversation.com/migrants-ces-europeens-qui-se-ruaient-vers-les-cotes-nord-africaines-93207
    Avant l’abolition de l’esclavage, il faut dire que traiter des êtres humains comme des animaux esclaves fut le summum de cette horreur. A l’inverse, un migrant grec fraîchement arrivé pouvait finir premier ministre car il avait des droits si bien que les européens habitués à l’esclavage dans leurs pays voyaient dans le maghreb un el dorado qu’ils ne retrouvaient pas chez eux.
    Notez la description de la photo de l’article du lien proposé :
    “Un migrant nord-africain deviendra t-il un jour premier ministre d’un pays européen au XXI? siècle? Au XIX? un esclave grec accédait aux plus hautes fonctions à Tunis. Rencontre du bey de Tunis Muhammad Sadiq Baša-Bey, saluant Napoléon III à Alger, 20 septembre 1860. A. de Belle, musée de Ksar Saïd”
    C’est une étude universitaire par ailleurs : ENS. Ce n’est pas sortie des ornières d’un blog ou d’un auteur islamophobes notoires mythomaniaques et pervers comme vos sources bidonnées dont votre habitude est de vous en pavaner ici même.

    Ces époques étant révolues, désormais on verra bien qui résussira encore à faire mieux dans la nouvelle époque qui a débuté. Il faut dire que c’est déjà mal barré pour certains au regard des horreurs commises et le fait qu’ils pensent que c’est normal alors que cette façon de faire est juste ignoble mais rien n’est perdu d’avance.

    Dieu Seul sait. Et il va bien falloir que les hégémons rentrent leurs bottes guerrières meurtrières à la maison. Toutes ces horreurs-guerres-oppressions-raquettes actuels sont inutiles pour un développement mondial stable et profitable à tout le monde sinon à chercher à dominer la planète en écrasant les autres et en empêchant leur développement juste pour les dominer voire les écraser par racisme en leur enlevant toute dignité, ce qui est peine perdue d’avance car cela ne tiendra pas dans le temps. C’est sans compter que cette horreur n’est pas rentable en réalité. Et c’est tant mieux puisque tout le monde pourra enfin vivre paisiblement.
    La solution devrait être évidente : Commercer, ce n’est pas raquetter. Commercer ne devrait pas impliquer de guerre mais une justice et le respect du droit international pour une concurrence normalisée et régulée.

    • @kalim. C’est ça votre réponse, votre « source » ?! Vous ne savez même pas ce qu’est un article de recherche qui est signé voir cosigné, soumis à peer review avant d’être publié dans une revue académique ? Où sont les signataires de l’article ? De quelle revue s’agit il ? Une étude universitaire ENS ?! Voilà ce qui est écrit : « Cet article est publié dans le cadre de la Nuit Sciences et Lettres : « Les Origines », qui se tiendra le 7 juin 2019 à l’ENS ». Rien à voir avec une étude ENS. Il ne s’agit pas d’un « migrant grec » mais d’un « esclave grec », capturé et réduit en servitude par les arabo musulmans. Merci vous venez d’alimenter la thèse de la Course en Europe. L’article d’ailleurs valide de manière générale aussi l’existence d’un esclavagisme pratiqué par les arabo musulmans. En revanche, il ne parle pas de l’esclavage des noirs qui a perduré jusqu’à récemment voir perdure encore.

      Votre position est indigne. Vous feriez mieux de suivre cette exhortation à faire repentance au lieu de nous bassiner avec des pseudo sources scientifiques qui en plus vont dans notre sens : https://youtu.be/go-tQZQ4ToI.

      • Source de l’article :
        “Le Réseau français des instituts d’études avancées (RFIEA) a accueilli plus de 500 chercheurs du monde entier depuis 2007.”
        A chaque fois vous réécrivez ce que même les chercheurs universitaires disent pour leur faire dire des mensonges selon votre thèse d’islamomythomaniaque. C’est dire de votre autisme et de votre mécréance scientifique, vous êtes hideux.

        Allez jouer aux billes zarabranquignol.

        • @kalim. Je vous demande le nom de l’auteur d’un article que vous considérez comme une source universitaire. Et vous me sortez un collectif que j’avais bien vu en fin d’article. Désolé vous ne savez pas comment fonctionne le monde académique et ce qu’est une source universitaire. Votre article est aussi valable qu’un blog d’un point de vue académique. Il n’a fait l’objet d’aucune publication sérieuse. Par ailleurs, il atteste de l’esclavagisme des arabo musulmans et va dans mon sens. Vous êtes un clown. C’est bien pourquoi vous terminez par un propos désobligeant (« mécréance scientifique » voilà bien un pleonasme digne d’un islamiste). Cela signe votre défaite intellectuelle. Merci !

          • Mais qu’est-ce que vous chianlez encore. Contactez-les, ils vous feront un cours et vous apprendront à réfléchir mais vous êtes un cas perdu. Les scientifiques font des publications dans des revues, livres et des articles de vulgarisation qui comptent dans leur obligation à publier en tant qu’enseignant-chercheurs.
            Cet article entre dans le cadre d’une présentation à l’ENS. Allez, du vent, je ne parle pas avec les pervers islamomythomaniaques.
            Un petit lien pour que tout le monde puisse s’apercevoir de votre fourberie et de votre incompétence : https://oumma.com/udmf-europeennes-rien-na-stoppe-et-ne-stoppera-notre-determination-et-notre-mobilisation/#comment-62906
            Vous vous êtes cru sur sioniste-news?

          • Pour en terminer avec votre incompétence :
            M’hamed Oualdi
            Pr adjoint de l’histoire de l’Afrique du Nord IEA Paris
            Source : Thèse : “Serviteurs et maîtres : les mamelouks des beys de Tunis du XVII siècle aux années 1880”

            Inès Mrad Dali
            Ethnologue philosophe
            Source : « De l’esclavage à la servitude », Cahiers d’études africaines, thèse sur « Noirs tunisiens » de 1846 à aujourd’hui.

            Etc, je ne vais pas vous faire un cours non plus ou vous montrer comment étudier un texte et trouver ses sources.

            Ce sera le RFIEA qui sera content d’apprendre que cet article est l’équivalent d’un article de blog lambda et que ses sources sont certainement sorties de leur imaginaire tout aussi que vous êtes capable comprendre le sujet mieux qu’eux.
            Par ailleurs, nierez-vous que la source de la thèse de M’hamed Oualdi ou que les travaux d’Inès Mrad Dali ne sont pas académiques et leur présentation n’est pas faite à l’ENS?
            Ai-je besoin d’en fair un pavé abruti?
            L’article entre dans le cadre d’une présentation à l’ENS de leurs travaux et le site en question est partenaire. Par ailleurs, un institut peut présenter un article en son nom. Et ça se dit avoir un doctorat. Vous l’avez certainement eu pendant la saint glinglin avec une spécialité en incompétence.

  19. @RZ. La traite orientale a duré 12 siècles jusqu’au 20eme siècle. Aujourd’hui, l’exploitation des travailleurs migrants dans les pays du golfe n’en est qu’une prolongation. Tout comme celle des subsahariens qui traversent les pays arabes pour rejoindre l’Europe.
    Les arabo musulmans ont réduit en esclavage des européens. Ils ont pratiqué massivement la castration des noirs, notamment des enfants. Quelle jolie invention que les eunuques !
    Bref le jour où vous maîtriserez un peu mieux l’histoire comme la géopolitique, vous pourrez donner des leçons à ce que vous appelez l’Occident.

  20. @schlomo. Bidons ? En quoi ?
    @pixor. Désolé je ne suis pas juif et je ne sais qui est ce Aaron Lopez. Sinon je vois que vous ne contestez pas la traite orientale. C’est l’essentiel.

  21. Chouette ce soir on diffuse l’inusable film: “Le jour le plus long” .

    J’pari que pour not’ docteur en gouglerie, ce soir, c’est chips et bière !

    Fais toi plaisir mon poto , sort ton drapeau “ameuricain” et met toi au garde à vous: tes héros sont de retour.
    Salue de ma part le grand John Wayne, le beau Robert Redford et sans oublier, la belle Nathalie Wood.

    https://www.youtube.com/watch?v=f7xBa1c1lYc

  22. Je salue l’homme intègre, limogé par une ministre de la république de la liberté d’expression et qui se bat toujours, non seulement à restaurer la vérité , mais à dénoncer les hypocrisies complices.
    Grand merci à monsieur Guigue, l’homme d’honneur

    • marocain / Vieux dossier,qui a plus de 10 ans, c’ est vrai, que lorsque l’ on a faim, on racle les fonds de congélateur !
      A moins, que l’ information mette 10 ans a vous atteindre !!!

  23. @patrice.

    J’adhère à la tonalité générale de votre post. En revanche on parle de l’Occident comme si c’etait un bloc homogène qui aurait les mêmes intérêts. L’Europe n’est même pas unie d’un point de vue politique et militaire sans parler des disparités sociales et économiques entre les pays. Quant à imaginer qu’elle forme un super bloc avec les États Unis et la Russie, même pas en rêve. Dominant ? Parce que la Chine est à la ramasse au niveau économique, technologique et militaire et ne se compare pas aux États Unis en terme de puissance ? La Chine est en train de coloniser l’Afrique sauf qu’elle s’y prend différemment. Elle est d’une tolerance extrême avec les religions occidentales sur son sol comme chacun le sait. Mais personne n’y trouve rien à redire. Fini le tête à tête mortifère entre « l’Occident » et l’Afrique. Ceux qui le pensent sont restés coincés 60 ans en arrière si ce n’est au Moyen Âge.

    Cette histoire de repentance de l’Occident c’est de la fumisterie, histoire de faire porter le poids d’une dette fictive. Mais on voit bien l’enjeu de nos merveilleuses lois mémorielles : je te culpabilise tu me donnes tout ce que je veux et surtout je n’ai à rendre aucun compte ni sur mon histoire ni sur mon actualité parce que je suis et serai toujours ta victime. Résultat de cette belle logique : des Hafsa Askar ou des Nick Conrad qui font du racisme anti blanc sans aucun complexe, une éducation nationale qui ne fait plus son job, à savoir transmettre la culture française, des quartiers où s’épanouit le communautarisme au prétexte d’être relégué du fait d’un racisme institutionnel, …

  24. @Kalim

    Bizarre. Encore un post pour nier le génocide musulman en Inde. Quelles sont vos sources? On a quand même à faire à un épisode documenté de l’Histoire. Encore une mauvaise farce de nos amis turcs?

  25. Tamerlan a fait assassiner durant son règne sanglant près de 5% du total de la population mondiale de l’époque. Il pratiquait, si on est adepte de l’humour noir, non pas le génocide mais “l’extermination préventive”.
    Heureusement qu’il n’avait pas les moyens techniques d’Adolphe !
    Il y a bien d’autres exemples d’exterminateurs musulmans …

    • @Plippe. Sans compter la traite que rapporte Tidiane N’Diaye. Édifiant !

      L’Occident a moins à se repentir que d’autres. La repentance que l’on nous sert est une imposture qui prend des allures de revanche nourrie par le ressentiment de ceux qui en définitive n’ont rien vécu. Ils se sentent à mon avis déclassés ici en France et envient même ceux qui se sont pleinement intégrés en les considérant comme des vendus à l’Occident. Bref tout ça n’est pas vraiment en phase pour ce fameux vivre ensemble dont on nous rabat les oreilles. La fierté nationale par l’affirmation de sa culture et de son histoire est un facteur de cohésion. Les États Unis l’ont bien compris. Tout le reste se veut conscience politique et n’est au final que masochisme.

      • @Zarathoustra

        L’occident est juste actuellement dominant, donc oppresseur. D’autres prendront le relais. c’est un peu comme les juifs, persécutés durant 17 siècles, avant de devenir oppresseurs. Dans un monde très agressif, le monstre est celui qui possède les armes. Du coup, on se demande s’il est pertinent d’en vendre aux musulmans, qui nous haïssent.
        S’agissant de la repentance, difficile de trancher, car il n’y a pas de bons, dans l’Histoire. Juste des enfoirés qui gagnent, et des enfoirés qui perdent. Quant à Jésus, il a bien fait de ne pas exister. Il n’était pas adapté au monde moderne. C’est tout sauf une critique.

    • Aucun génocide n’est du aux musulmans. Ne cherchez pas à vous justifier en croyant que les autres sont comme vous ou en cherchant à les tacher avec vos saletés. Assumez comme zarabranquignol.

      • Mais oui bien sûr Kalim. L’esclavagisme est une tradition de longue date qui a perduré jusqu’à aujourd’hui. On voit d’ailleurs comment sont traités certains travailleurs migrants dans les pays du golfe sous couvert de kafala. Aucune leçon à recevoir des musulmans en matière de droits de l’homme. Vous m’auriez dit les amérindiens ou les arborigenes d’Australie j’aurais dit ok. Mais là arrêtez de jouer les sainte nitouche hypocrites !

        • C’est toujours moins pire que de voler des milliers de milliards d’euros par an à des femmes et enfans africains qui meurent de faim ou de faire travailler des enfants chinois ou philippins pour fabriquer des vêtements de luxe.
          Les pays du golf, si ils ne traitent pas toujours bien certains employés, ils restent bien plus civilisés que l’hyprocrise qui règne dans les pays occidentaux sur le sujet des droits de l’Homme. Les occidentaux qui y vont travailler ne reviennent d’ailleurs de là-bas pour rien au monde.

        • Selon sainte Ango , l’esclavage des noirs est un leurre car ils n’ont jamais souffert(sic). Ils étaient “simplement” priés d’accompagner leurs employeurs vers leur destination finale quand ils étaient nourris et maintenus en bonne santé “pour qu’il soit commercialisable”

          Pour ce qui concerne les arabes et l’esclavage Cheyenne et sans faire dans une comptabilité mémorielle, c’était si je puis dire une tout autre approche du travail “forcé” et qui a vu à l’avènement de l’islam, beaucoup être affranchis, Bilal le premier d’entre eux.

          “Il est vrai que les capitaines de négriers tentaient de huiler les esclaves, et de masquer leurs blessures et leurs maladies, quand ils arrivaient dans le nouveau monde, pour les vendre à meilleur prix. Les capitaines recevaient effectivement des primes, en sus de leur salaire, s’ils avaient limité leurs pertes, et livré davantage d’esclaves vivants. Les médecins du bord percevaient également des bonus. Une des conséquences, est qu’en cas de rebellion, seuls les leaders étaient torturés ou exécutés. Mais presque tout le monde était fouetté.” Marcus Rediker

          https://www.arretsurimages.net/chroniques/le-matinaute/la-traite-des-noirs-racontee-a-christine-angot?utm_source=neuf-quinze%2B-%2Bnon%2Babonn%C3%A9s&utm_campaign=94c7de602a-neuf-quinze_20190604&utm_medium=email&utm_term=0_75a6d6eebb-94c7de602a-195358701&fbclid=IwAR0hAFhcDetk9Nd0m49JM59kFhOU03Nds3UrS54gqprkaSlPzInX_ceL4lA

          • Rachid Zani : Toujours dans le déni, Quand une voiture est dans un état de délabrement tel, qu’on est sur qu’ elle aura un accident, la vendre , ou la donner, revient quasiment au même !
            j’ rais même plus loin, la vendre, laisse une chance a l’ acquéreur, s’il n’en a pas les moyens, il peut être sauvé, alors que la lui donner, c’est le tuer automatiquement !
            Arrêtez de défendre l’ indéfendable, sous prétexte que c’est islamique, vous vous ridiculisez !

        • C’était les turcs laïcs qui ont été responsables du massacre arménien. Ne pas oublier que les arméniens comptaient faire la même chose suite à leur trahison mais bien sûr un massacre est dans tous le cas condamnable.

  26. Excessif. Il ne s’agit pas d’un discours de guerre mais d’une cérémonie pour saluer la nouvelle promo qui sort de West Point en la projetant sur des interventions possibles. Aucun amalgame non plus. Ou voyez vous ça ?! Il leur parle de la vocation des États Unis à défendre la liberté dans le monde. Ce n’est pas nouveau. Et c’est sur cette base qu’il évoque les différentes menaces vues effectivement des États Unis, contre lesquelles ces jeunes diplômés pourront lutter en faisant leur devoir de militaire.

    Les États Unis sont effectivement une grande nation qui ne se fustige pas, qui ne s’excuse pas d’être elle même. Pas seulement sur le plan de la technologie ni de l’économie mais plus fondamentalement sur le plan de son identité. Multiculturelle mais capable de fédérer derrière un même drapeau, d’exalter une même fierté d’être américain, d’attirer comme l’Europe des milliers de migrants, d’élire un président noir.

    Les États Unis restent également notre allié. Ils sont au cœur de l’OTAN et protègent l’Europe. Il est d’ailleurs temps que nous en finissions avec le fait de dépendre des États Unis et que nous soyons à même de construire de véritables coopérations militaires entre nations européennes pour défendre également nos intérêts stratégiques comme toutes les nations le font, lutter contre le terrorisme et l’immigration qui s’invite chez nous. L’Europe doit donc être plus que l’UE. Elle doit être un bloc non seulement économique mais surtout politique et militaire sur le même plan que les États Unis, la Russie ou la Chine. Nous devons également accélérer notre transition énergétique pour ne plus être dépendant des pays arabes producteurs de pétrole dont certains financent le terrorisme, rompre avec notre discours des droits de l’homme à géométrie variable au nom d’enjeux purement économiques car à la vérité les droits de l’homme sont une invention occidentale qui a du sens surtout en Occident. Nous n’avons donc pas de leçons à donner à la Russie et à la Chine en la matière. Nous n’avons pas à essayer de les instaurer en Afrique et au Moyen Orient. Le monde est définitivement multipolaire. Il n’y a pas de trajectoire commune. Que des nations souveraines qui pourront échanger ou coopérer de manière libre. Que des ensembles geocivilisationnels où certaines nations sont des alliés naturels comme l’Europe avec les États Unis voire la Russie. Surtout nous devons prendre exemple sur les États Unis et être fiers d’être français et européen, sans nous auto flageller sur la base d’une histoire falsifiée et tronquée.

  27. Les deux guerres mondiales imposées par l’occident ont dénaturé l’ordre des choses et truandé les économies du monde.

    Tout équilibre contre nature a besoin d’énergie continuelle pour se maintenir. L’équilibre géopolitique actuel est contre nature car alors que les principales ressources et routes du commerce trouvent leurs passages et sources principaux en Afrique et en Orient, c’est l’occident qui en profite majoritairement. Sans les guerres l’occident redeviendrait égale aux autres et beaucoup moins riche. Le système de colonisation (qui a pu être instauré par trahison et espionnage) consistant à détruire les fondations civilisationnels d’une partie de la planète est désormais entretenu par la néocolonisation et les guerres (ainsi que les guerres par proxy ou procuration) consistant à maintenir faibles les zones à raquetter. C’est une hérésie de croire que seuls les USA sont pour les guerres.
    N’oublions pas que les flux migratoires se faisaient vers l’Afrique et le Moyen-Orient jusqu’au milieu du 20ème siècle car les peuples d’occident ont souvent été très pauvres (germinal, causette, Jean Val Jean etc.).

    Néanmoins, autant cela est très récent autant cela va vite disparaître. Nous en sommes à 70 ans de pseudo hégémonie et déjà des grands concurrents imbattables ont émergé : Russie, Chine, Iran, Corée et qui comptent rester indépendants et commercer comme ils l’entendent.

    “Si vous me frappez, je fapperez à votre tête directement.”
    Ayatollah calmezvouslesamis

    A méditer qui est cette tête dont la menace de frappe fait tenir en respect la première puissance du monde. Le retour de l’équilibre naturel est inéluctable. Que la paix et la prospérité mondiale pour tous les peuples soient. Et que les peuples opprimés soient libérés.

    • Votre analyse historique est intéressante, certes, mais sans être désobligeant, elle est quelque peu remodelée pour la faire coller à vos idées. C’est bien de s’inspirer d’Hugo ou de Zola, mais cela ne doit pas s’extrapoler à un “flux migratoire vers le Moyen-Orient et l’Afrique” ! Le seul flux migratoire au départ de l’Europe, et attribuable à la misère, s’est fait vers les USA (Irlandais, Italiens entre autres) ou l’Australie (pour les… parias). Vers l’Afrique et le Moyen-Orient, les migrations ont été faibles et uniquement faites dans le cadre de la grande colonisation.
      S’il y a eu une misère ouvrière indéniable au 19e (votre référence à Zola) elle était le fruit le l’exploitation industrielle, minière et même paysanne, jamais l’Europe n’avait connu un tel développement technologique, industriel, financier et politique. Le 20e a corrigé une partie des excès de cette exploitation du prolétariat. Mais cela devrait amener certains qui dénoncent (à juste titre) l’iniquité du fait colonial à penser qu’à la même époque des dizaines de millions européens d’ouvriers été exploités dans les pires conditions.

      • “Vers l’Afrique et le Moyen-Orient, les migrations ont été faibles et uniquement faites dans le cadre de la grande colonisation.”
        Nous ne pouvons effectivement que constater qu’une bonne partie du peuple que vous essayez de blanchir s’était installé de force en tant que gentils colons racialistes et très souvent racistes.
        Pas mal de pays d’Afrique et du Moyen-Orient avaient une économie développée et accueillante avant le colonialisme des suceurs de sang et le néocolonialisme du sous-développement et des guerres.

        • Cela m’intéresse de connaître, selon vous, les “pays d’Afrique et du Moyen-Orient (qui) avaient une économie développée et accueillante au 19e)” dont vous parlez. Par ailleurs, et c’est une simple remarque, ne tirez pas à boulets rouges sur un colonialisme (“des buveurs de sang” dites-vous), car ce phénomène date du début des civilisations. Il ne faut pas très loin dans l’histoire de pays colonisés pour y trouver des colonisateurs. Ainsi va l’humanité…

        • @kalim. A vous entendre les arabo musulmans n’ont pas envahi l’Espagne la Sicile l’empire byzantin l’empire perse l’Inde le Machrek et le Maghreb. C’est vrai que de tout temps les arabo musulmans y étaient installés. Ils n’ont pas pratiqué l’esclavagisme non plus. De qui vous vous moquez ?

  28. Et comme d’hab, dans le mille Bruno !

    Heureusement qu’il reste encore de ces personnes lucides à qui on ne la fait plus, pour balayer d’un revers de main tous ces clichés et déconstruire le fantasme selon lequel c’est le méchant musulman islamiste (et algérien dixit l’inventeur du concept islam laïc, le gardien de la doxa “oummalight” le grand suaire à bas) qui est responsable de tous les maux ou du moins ceux qui accablent les occidentaux of course.

    Merci Mille fois pour ces contributions riches et explicites qui renseigneront sur la nature d’un mal qui s’étend toujours plus, et qui réveillera je l’espère, les plus enclins à garder la tête sous l’eau et qui s’obstinent à ne voir qu’en ce qu’ils croient savoir, s’agissant des idées préétablies et solidement ancrées au plus profond de l’inconscient subliminé.

    Je regarde la télé donc je suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Le calendrier musulman en 10 questions (1/2)

Aïd el Fitr 2019: pourquoi le mercredi 5 juin risque d’être la date choisie en France et dans la majorité des pays musulmans