in

UDMF Européennes: “Rien n’a stoppé et ne stoppera notre détermination et notre mobilisation !”

Nous publions le communiqué signé de Nagib Azergui, fondateur et tête de liste pour les Européennes de l’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), au lendemain d’élections remportées par le RN de Marine Le Pen, l’extrême droite française.

Chères amies, Chers amis,

Aujourd’hui, vous avez été plusieurs milliers à vous être déplacés pour exprimer, par votre vote, une colère grandissante notamment quant à la stigmatisation dont font l’objet les Musulmans partout en Europe.

Publicité

Vous avez été 28 395 à vous exprimer sur tout le territoire national, dépassant ainsi haut la main les listes antimusulmanes : « la liste de la Reconquête » avec 4 800 voix ou celle de « la Ligne Claire » portée par Renaud Camus.

Et pourtant les obstacles n’ont pas manqué pour s’opposer à la candidature de notre liste :

  • tolérance envers des propos islamophobes sur des médias tels que Sud Radio ;
  • retard sur la validation de notre liste avec des recours auprès du Conseil d’Etat ;
  • Budget exorbitant (500 000€) nécessaire à la propagande (les bulletins de vote n’étaient disponibles que dans très peu de bureaux de vote, dans certaines communes que nous avons ciblées) ;
  • impossibilité de distribuer les bulletins de vote dans les délais impartis ;
  • absence de panneaux électoraux officiels dans certains quartiers qui nous seraient favorables ;
  • recouvrement ou arrachage de nos affiches officielles ;
  • nombreuses irrégularités observées le jour du vote dans certains bureaux (fausse information prétendant que notre liste avait été invalidée, bulletins de vote non déposés comme à Salon-de-Provence, fausses informations affirmant que les bulletins imprimés par les citoyens seraient comptabilisés comme nuls).

Rien n’a stoppé et ne stoppera notre détermination et notre mobilisation !

L’Eveil des consciences est en cours et ne fera que s’accroître davantage.

Publicité

En dépit de cette validation tardive et d’un budget extrêmement limité, les résultats sont là et nous démontrent que VOUS êtes prêts à AGIR localement dans notre pays afin de ne plus SUBIR.

Nos résultats dans certaines villes sont impressionnants : 7,43% des suffrages exprimés à Garges-Lès-Gonesse, 6,77% à Mantes-la-Jolie,  6,68% à Montereau-Fault-Yonne, 6,37% à la Courneuve, 6,36% à Chanteloup-les-Vignes, 5,89% à Gennevilliers,  5,38 à Villetaneuse, 4,87% à Vaulx-en-Velin !

Et je peux d’ores et déjà vous annoncer que de nombreuses communes représenteront l’UDMF aux prochaines municipales.

Nos équipes sont déjà en place dans les communes d’Avignon, Marseille, Bagneux, Amiens, Clichy, Asnière, Lyon, Villerbanne, Vaulx-en-Velin, Jouè-Les-Tours, Woippy, et cette liste est encore loin d’être exhaustive.

Publicité

Je tiens à remercier l’engagement, la détermination et le courage dont a fait preuve l’ensemble des colistiers.

Le travail des militants ayant réalisé cette campagne à nos côtés et, pour nombre d’entre eux, des opérations de terrains en plein jeûne de ramadan. Leur contribution est immense et force le respect.

La France se réveille ce matin avec, à sa tête, l’extrême droite. Et ceci est malheureusement de la responsabilité de la classe politique française qui a cherché, toutes ces années, à dépasser Marine Le Pen par la droite. Ils ont réussi à banaliser le rejet et la haine de l’Autre dans l’opinion publique.

Aujourd’hui, de nombreux citoyens français ont agi face à cette tragique situation et l’aventure ne fait que commencer. Je compte sur Vous !

Je les en félicite et je les remercie chaleureusement pour leur confiance, l’aventure ne fait que commencer !

Nagib AZERGUI
Tête de liste UDMF de la liste « Une Europe au service des peuples ».

 

A voir ou à revoir, la récente intervention de Nagib Azergui dans “l’Esprit d’actu”

Démocrate Musulmans Français: la liste surprise des élections européennes 2019

Démocrate Musulmans Français: la liste surprise des élections européennes 2019Naguib Azergui, tête de liste de l ’Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF) aux élections européennes est l’invité de l’Esprit d’actu . Cette liste que personne n’a vu venir est sans conteste la liste surprise de ces élections européennes 2019 qui auront lieu ce dimanche.

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 24 mai 2019

Publicité
Publicité
Publicité

74 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Très bien. Si les anciens grecs n’ont pas existé, ils n’ont rien écrit. Et s’ils n’ont rien écrit on ne peut utiliser leurs textes (peu importe qu’ils aient été recopiés il a bien fallu un original pour le faire) pour prétendre que leur science dérive de celle des égyptiens. Il faut donc faire un saut des égyptiens jusqu’aux arabo musulmans. Problème : les arabo musulmans citent des auteurs grecs et pas égyptiens comme Ibn Khaldoun. Bref votre raisonnement est parfaitement absurde. Toutes vos sources attestent par ailleurs justement l’existence de ces textes et des auteurs grecs. C’est la base même de leur raisonnement. Encore une absurdité de votre part. Mais reprenons vos sources.

    Hartog : sa thèse c’est que la Grèce a pensé l’autre d’après elle même puis qu’elle s’est pensée à partir de l’autre. L’Égypte, et plus généralement le Barbare, fussent-ils élevés au rang de mythes ne sont que des moyens pour la Grèce de se penser et de s’inventer. Il conclut : « À cela près que l’on ne « sort » pas de soi. Car cet autre qu’il soit Indien, Égyptien ou Perse, … est largement un être de fiction, avec lequel les intellectuels grecs font et défont leur culture, la revisitant ou la reconstruisant, en fonction d’un monde qu’ils ont perdu pour un monde qui a changé ».

    Passons à Mathieu. Je le cite :
    « Nous ne croyons plus à l’heure actuelle en une « génération spontanée » de la science et de la philosophie aux alentours de l’Attique. Plus d’exclusivité, mais des vagues d’acculturation. Ni deuil ni création : adaptations, réinventions. Ce qui ne saurait, pour rien au monde, réduire en une quelconque manière l’incontestable génie grec qui a su repenser ces différents apports pour aboutir à de nouvelles manières de concevoir le monde. La Grèce « à l’école de l’Égypte » n’est pas, pour ainsi dire, qu’un élève psittacin. »

    Passons à Gaudel et Daumas :
    « De son passage en Égypte, d’ailleurs, et des motifs qui l’y conduisirent nous savons peu de chose. Mais les aspirations majeures de Platon nous sont connues, et nous n’ignorons pas ce que la métaphysique d’Héliopolis aurait pu offrir à l’élan de son rêve ascensionnel. Ces prémices nous autorisent à conjecturer les thèmes de leur rencontre ».
    « Il serait peut-être imprudent de vouloir discerner dans la longue et active carrière de Platon quelques marques d’une influence égyptienne. Ses dialogues ne comportent aucune référence autobiographique ».
    « Ce que Platon recueillit en ses trois années de résidence héliopolitaine nous l’ignorerons toujours puisqu’il n’en fait mention nulle part ».
    Bref que de la conjecture.

    Terminons par Zouair. Un extrait de son abstract :
    « Les indices du mélange entre les Egyptiens et les Grecs sont fréquents. Ainsi, il n’est pas aisé de distinguer entre les nécropoles grecques et les nécropoles égyptiennes. Cette étude vise à mettre en relief les différentes pratiques funéraires usitées dans l’Égypte hellénistique et romaine, aussi bien dans la Chôra qu’à Alexandrie, à souligner les apports grecs et romains, et la persistance des traditions venues de l’Égypte, et enfin à observer les rencontres qui ont pu avoir lieu entre ces deux systèmes de croyance. »
    Franchement vous vous moquez de qui ? On part des écrits scientifiques de grecs anciens pour aboutir à des rites funéraires sous l’Égypte hellénisée puis romanisée. Mais quel rapport avec la choucroute ?! Du grand n’importe quoi ! Surtout que là encore, l’auteur atteste de la différence entre la Grèce (crémation et inhumation) et l’Égypte (momification).

    Je ne vais pas maintenant me lancer sur les différences en matière d’architecture. Vous n’êtes absolument pas fiable. Je ne vais même plus chercher à analyser vos sources que visiblement vous ne maîtrisez pas. Surtout qu’elles me donnent raison sur toute la ligne : non seulement elles reposent sur les témoignages de la culture hellénique sans jamais les remettre en question mais en plus, jamais elles n’attestent de la supériorité de l’ancienne Égypte sur la Grèce antique, ni même de l’imitation servile de la première par la seconde.

    Les papyrus qui nous sont parvenus permettent justement de montrer la différence entre la science grecque et la science égyptienne que personne n’a jamais niée.

    Vous n’avez aucune rigueur scientifique. Vous alignez des sources comme une liste à la Prévert, leur faisant dire ce que vous voulez même quand elles prétendent le contraire. Ce qui témoigne de l’existence des grecs anciens ce sont leurs écrits si originaux qui nous sont parvenus, fussent ils des copies de sources perdues. Et le meilleur c’est qu’ils ont modelé l’Occident chrétien mais aussi la civilisation arabo musulmane. Quant à invoquer encore le racisme, c’est juste que vous n’avez rien de valable à dire. Il vous faut donc discréditer votre interlocuteur.

    Enfin, merci d’arrêter de me bombarder avec vos sources bidons. J’ai déjà beaucoup donné en les lisant. J’ai mieux à faire et vous avez perdu tout crédit, en ce qui me concerne.

    • Encore une fois c’est vous le troll. J’ai déjà écrit plus bas que je ne nie pas l’existence des Grecs vu les quelques ménhirs qui existent encore de nos jours. Leur apport est simplement beaucoup trop surdimensionné voire inconnu. Les Egyptiens leur ont tout appris. Personne ne peut le contester. Et au jeu des preuves concrètes et scientifiques, l’Egypte antique a la part belle dans les sciences, l’art, l’architecture, les sources anciennes et la prévalence historique. Au regard de la proximité géographique, en étudiant les Grecs, on étudie énormément les Egyptiens quand il s’agit de logique, de raisonnement, de philosophie, de technique etc. Il s’agirait en réalité de traductions de maîtres Egyptiens. Mon hypothèse est plus valable que la vôtre scientifiquement. Désolé pour vos petits dieux grecs et votre race supérieure mais vos théories sont nulles et idiotes. Après, je vous laisse dans votre croyance. A chacun sa religion.
      Aller, partez en paix mais pas en guerre comme les grecs aimaient le faire hein.

  2. Pour conclure, il est évident que l’Egypte a nourrit l’Afrique et l’Europe de son savoir. Il y a beaucoup d’autres sources qui valident le fait que les savants grecs ont été les disciples des égyptiens et étudié l’Egypte : Godel Roger, Daumas François. Platon à Héliopolis d’Égypte. 1956. Hartog François. Les Grecs égyptologues. 1986. (où Hérodote reconnaît l’origine égyptienne de la religion grecque, où on parle de la médecine égyptienne etc) Frédéric Mathieu, Platon, l’Égypte et la question, 2014, chap. II : « Le voyage de Platon », p. 24-106. Zouair Nagwa, Influence de la religion égyptienne sur les Grecs en Égypte : les pratiques funéraires, thèse de doctorat. D.R. Dicks, Thales, Classical Quarterly 9, 1959. etc etc etc Il est admis sur la base des “textes” (on en a pas en fait, ce ne sont que de supposés traductions de traductions où la tromperie est possible) grecs même qu’ils ont été des disciples.

    MAINTENANT REVENONS A LA REALITE :

    Qui oserait dire que l’architecture des pyramides et leur agencement par rapport aux étoiles, leurs mathématiques etc etc ne sont pas la démonstration de qui avait le savoir des sciences. Ceux qui raisonneront pourront comparer avec les vestiges de l’architecture grecque, dater et conclure d’eux-mêmes.

    Personne ne nie la fait que nous n’avons aucune preuve de l’existence des savants grecs. Toute l’histoire racontée par les “textes” ne peut pas être vérifiée. Les historiens critiques sont très clairs là-dessus et je suis personnellement d’accord avec eux car là est ma conclusion. Ils ont également prouvé la réécriture des textes par plusieurs auteurs. Voir notamment les travaux des universitaires allemands sur ce sujet.

    Cela suffit amplement pour cheminer vers la vérité qui fait très mal aux racistes de voir que des africains (de toutes couleurs) leur ont tout appris, preuves à l’appui. Car concernant l’Egypte, nous avons les preuves concrètes, leurs textes antiques sont préservés et leur savoir également car contenu dans les pyramides. Des thèses sur leur étendue géographique émerge. Avancez vos preuves concrètes si vous êtes véridiques pour me contredire. Moi, je vous apporte les textes anciens tel quel et les preuves mathématiques, astronomiques etc. Et vous? C’est cela la science, on veut du concret pas des on dit, cela est réécrit, cela aurait été cette date. Êtes-vous scientifique? Ou est-ce votre religion et votre croyance? Je veut bien faire mumuse mais il faut des preuves parce que parler sur du vent, des traductions de traductions non fidèles et retouchées pour faire croire ça va un temps et c’est surtout une perte de temps. Si les grecs furent supérieurs aux égyptiens en science, où sont les preuves? Moi j’en apporte de l’époque antique même, en fait jusqu’à 5000 ans av. J-C (et plus?) avec leur mathématiques, atronomie etc, et vous? Mis à part vos textes bidonnés, quelles sont vos preuves anitques? Sont-elles plus vieilles que les pyramides? Les grecs ont-ils réussi cette préservation que les égytpiens ont su réalisé? Ou n’étaient-ils finalement pas assez bons élèves pour dépasser leurs maîtres?

  3. Mon post n’est pas passé.
    Djebbar est un scientifique et historien des sciences, spécialiste des sciences dites arabo musulmanes. Ce n’est pas le cas de Biyogo qui cite des travaux d’africains dont les sources seraient à vérifier et des sources … grecques ! Ennuyeux pour quelqu’un qui conteste l’existence des anciens grecs et de leurs écrits. Mais le plus drôle c’est que Biyogo se revendique de Diop, défenseur de la thèse afro-centriste de l’Égypte ancienne. Bref les anciens égyptiens auraient été subsahariens et donc noirs.

    Aucune preuve archéologique. Champollion un peu daté tout de même parle de « profession de foi ». Un peu léger comme preuve scientifique. On ne sait pas d’ailleurs ce qu’il entend par beaux arts. Y inclut il la philosophie et la science ou juste l’architecture.

    Ibn Khaldoun cite en long et en large les auteurs grecs et leurs écrits.

    Le travail de Samira Benturki Saidi porte sur les amérindiens pas sur l’histoire des sciences comme celui d’Ahmed Djebbar.

    Pas très sérieux tout ça.

  4. C’est assez amusant de citer Byogo pour deux raisons. La première ce sont les sources, soit africaines et contemporaines dont les travaux et les sources elles mêmes resteraient à vérifier soit … grecques comme Clément d’Alexandrie, Strabon, Dion Chrysostome, … Ennuyeux pour quelqu’un qui conteste les écrits des grecs anciens. Aucune référence à l’archéologie mis à part une citation de Champollion qui reste un vœu pieux. La seconde beaucoup plus drôle c’est que Byogo se réclame entre autres autres de Diop qui est un pionnier de la thèse afrocentriste concernant l’Égypte ancienne. En d’autres termes, il prétend que les anciens égyptiens étaient subsahariens … donc noirs ! Autant dire que c’est une tentative encore bien foireuse de nier la science grecque.

    Quant aux propos de Ibn Khaldoun sur l’ancienne Égypte ça n’engage que lui. Il n’apporte aucune preuve de ce qu’il affirme et il ne l’a pas connue. Pour info, il était très critique sur la science grecque qu’il ne réfutait pas mais considérait au mieux comme une distraction par rapport à la science religieuse. Il était tout aussi critique vis à vis des arabes qu’il voyait comme des pillards (d’ailleurs Ibn Khaldoun n’était pas arabe mais berbère). Il parlait de l’infériorité des noirs aptes en conséquence à l’esclavage … Enfin bref, pas vraiment mon idole. Mais bon ça reste un témoin direct de ce que les arabo musulmans faisaient de la science grecque et la manière dont ils la vénéraient à travers notamment Aristote.

    Je ne relève même pas cette référence aux amérindiens, qui consiste à éloigner encore plus du sujet.

  5. On s’aperçoit bel et bien de la perversité d’alexandre del val. Pas besoin d’en dire plus. Et pour preuve encore s’il en fallait une :
    Le travail d’Ahmed Djebbar est basée sur une bibliographie. Ce n’est pas un travail de fond sur les textes d’origines ni archéologique. Des suppositions sans preuves n’ont jamais fait histoire ni vérité et l’auteur le reconnaît lui-même : “aurait écrit à l’empereur de Constantinople de l’époque, Léon V (813-820), pour lui demander de lui prêter des manuscrits scientifiques afin qu’ils soient traduits … Le plus significatif dans cette anecdote, et qui doit contenir un peu de vrai, c’est le refus initial.”. Les extraits parlent d’eux même. Un travail posant sa propre théorie. En attendant, aucun texte grec ni aucune preuve de leur existence sinon des traductions de traductions venant de personnes qui avaient l’habitude de réécrire jusqu’à leur textes saints sous le même pseudonyme (les chrétiens et greco-romains).

    «L’interprétation des monuments de l’Égypte mettra encore mieux en évidence l’origine égyptienne des sciences et des principales doctrines philosophiques de la Grèce»
    J.-Fr. Champollion, Grammaire égyptienne ou principes généraux de l’écriture sacrée égyptienne, Paris, éd. Didot frères, 1836, p. 22

    “La thèse du berceau nilotique et thébaine de la philosophie a requis une historicité, qui s’appuie sur des faits observables et sur des textes. M. de Paw s’y arrête longuement, qui fait mention des quatre grandes écoles de pensée d’Egypte, où est née et s’épanouit la philosophie et où les penseurs grecs vinrent apprendre des sciences nouvelles. Dans son important ouvrage, Recherches philosophiques sur les Egyptiens et les Chinois, il écrit :”
    “On comptait dans l’ancienne Egypte Chniathim quatre collèges célèbres : Celui de Thébès où Pythagore avait étudié ; celui de Memphis où l’on suppose qu’avait été instruit Orphée, Thalès, Démocrite ; celui d’Héliopolis où avaient séjourné Platon et Exode ; enfin celui de Saïs où se rendit le Législateur Solon qui comptait probablement pouvoir y découvrir des mémoires particuliers touchant la ville d’Athènes, qui passait chez les Grecs pour une colonie fondée par les Saïtes, dont le collège était le dernier dans l’ordre du temps.”
    C’est en effet l’école thébaine qui est créditée d’avoir donné naissance à la philosophie et aux sciences. Située dans la Haute Egypte, au coeur de la Vallée du Nil, Thèbes est une ville prestigieuse fort ancienne, datée du IV ème millénaire.”
    Origine égyptienne de la philosophie : au-delà d’une amnésie millénaire, le Nil comme berceau universel de la philosophie. De Grégoire Biyogo

    “Les thébains d’Egypte se disent les plus anciens des hommes et prétendent que la philosophie et l’astronomie exacte ont été inventés chez eux.” *S. Mayassi, Mystères et initiation de l’Egypte ancienne, Compléments de la religion africaine, Arché Milan, 1988, p.8.
    “Il est attesté en effet que les prêtres égyptiens avaient une tradition philosophique ancienne. …On rapporte par ailleurs que les prêtres thébains raillaient les Grecs tant ils leur reprochaient de ne pouvoir toucher “au véritable fond des choses”.” *Aymard/Auboyer, L’Orient et la Grèce, Paris PUF, p.109.
    “Dion Chrysostome confirme ce propos : ” Sur plusieurs choses, ils n’ont pas connu la vérité, en disant que les Grecs tout en étant fanfarons et des ignorants (illétrés) se vantent d’être très savants.”” *Dion Chrysostome, 37s, Fontes, p.211.
    Citations du livre de De Grégoire Biyogo avec quelques *sources.

    Dans “L’identité arabo-islamique de peuples et tribus Indiennes d’Amérique”, Samira Benturki Saidi nous explique que les premiers habitants de la Grèce étaient des arabes avant d’avoir été chassé de leur terre par les barbares de l’ouest. Les arabes ont appris au continent européen comment faire des bâteaux et ils sont les inventeurs de la boussole dont la Chine a héritée. C’est un travail basé sur une thèse universitaire en France.
    https://lagofa.com/produits/lidentite-arabo-islamique-des-tribus-indiennes/
    https://www.facebook.com/oummacom/videos/10156234735506142/

    Le Noble Coran nous l’explique parfaitement. Allah swt a donné la science de la construction de villes majestueuses par la taille des pierres etc aux descendants de Noé et cite entre autre les aads et les tamud dont l’archéologie a trouvé des traces. La (les) religion(s) grecque vien(nen)t également de celle(s) des égyptiens. L’archéologie montre encore une fois qu’un bédoin au fin fond du sahara peut en savoir autant qu’un universitaire très spécialisé juste en lisant le Noble Coran qui s’avère un excellent guide générale pour comprendre l’Histoire et les sciences et orienter ses recherches sur pas mal de sujets comme Ibn Khaldoun l’a exprimé.

    « Je le répète encore : l’art égyptien ne doit qu’à lui-même tout ce qu’il a produit de grand, de pur et de beau; et n’en déplaise aux savants qui se font une religion de croire fermement à la génération spontanée des arts en Grèce, il est évident pour moi, comme pour tous ceux qui ont bien vu l’Égypte, ou qui ont une connaissance réelle des monuments égyptiens existants en Europe, que les arts ont commencé en Grèce par une imitation servile des arts de l’Égypte, beaucoup plus avancés qu’on ne le croit vulgairement, à l’époque où les premières colonies égyptiennes furent en contact avec les sauvages habitants de l’Attique ou du Pelopônèse. La vieille Égypte enseigna les arts à la Grèce, celle-ci leur donna le développement le plus sublime: mais sans l’Égypte, la Grèce ne serait probablement point devenue la terre classique des beaux-arts. Voilà ma profession de foi tout entière sur cette grande question. Je trace ces lignes presqu’en face des bas-reliefs que les Égyptiens ont exécutés, avec la plus élégante, finesse de travail, 1700 ans avant l’ère chrétienne… Que faisaient les Grecs alors ! » (J.-Fr. Champollion, « Quinzième lettre », Lettres écrites d’Égypte et de Nubie en 1828 et 1829, Paris, éd. Firmin Didot Frères, 1833, p. 302)

  6. Ma référence à Ibn Khaldoun est donc reprise alors qu’on prétendait que j’inventais !

    On nous avait déjà expliqué que les anciens égyptiens étaient arabo musulmans. Maintenant c’est au tour des perses, des chaldéens, des assyriens et des coptes. Même si leur langue n’était pas l’arabe ni leur religion l’islam qui fut bien postérieur. Heureusement que Ahmed Djebbar explique que les arabo musulmans ont hérité des indiens, des perses et des grecs, grecs dont l’apport fut unique (cf. post ci dessous citant Ahmed Djebbar). Par ailleurs pour ceux qui veulent dégrader cet héritage en parlant d’astrologie, qu’ils sachent que l’astrologie a été l’un des moteurs du développement de l’astronomie sous les arabo musulmans. Qu’ils se réfèrent encore à Ahmed Djebbar pour se cultiver un peu au lieu d’embrumer les esprits avec leur fausse science.

    Je ne doute pas qu’on reprenne mes références à Ahmed Djebbar en les déformant. Mais la science grecque a bel et bien existé plus de 1 000 ans avant l’avènement de l’islam et a inspiré les arabo musulmans.

  7. “Les Chaldéens, et les Assyriens (Seryaniyîn) avant eux, et les Coptes, leurs contemporains, s’appliquaient avec ardeur à cultiver la magie, l’astrologie et ce qui en dépend, savoir la science des influences (planétaires) et celle des talismans. Les Perses et les Grecs apprirent d’eux ces sciences, et les Coptes se distinguèrent particulièrement dans cette étude ; aussi (les sciences
    occultes) inondèrent-elles, pour ainsi dire, leur pays 1. Cela s’accorde avec ce qui se lit (dans le Coran) au sujet de Harout et Marout 2 et des magiciens (de Pharaon), et avec ce que les hommes savants (dans cette partie) racontent des berbi 3 de la haute Égypte.

    Plus tard, chaque religion imita celle qui l’avait précédée en défendant l’étude de ces sciences, de sorte que celles-ci finirent par disparaître presque entièrement. Rien ne s’en est conservé, — qu’elles soient vraies ou non ; Dieu le sait ! — excepté quelques restes que les gens adonnés à cette étude se sont transmis les uns aux autres, bien que la loi en ait défendu la pratique et qu’elle
    tienne son glaive suspendu sur les têtes des contrevenants.

    Les sciences intellectuelles acquirent une grande importance chez les Perses, et leur culture y fut très répandue ; ce qui tenait à la grandeur de leur empire et à sa vaste étendue 4. On rapporte que les Grecs les apprirent des Perses à l’époque où Alexandre tua Darius et se rendit maître du royaume des Caïaniens. Alexandre s’empara alors de leurs livres et (s’appropria la connaissance) de leurs sciences. Nous p.125 savons cependant que les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays une quantité innombrable de livres et de *90 recueils scientifiques, et que (leur général) Saad Ibn Abi Oueccas demanda par écrit au khalife Omar Ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : « Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité ; nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu ! » En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau ou dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent au point qu’il ne nous en est rien parvenu.”

    Ceci confirme que les sciences dont on parle sont de la magie et de l’astologie. Sciences des grecs également apprises des perses. La base des sciences modernes telles qu’on les connaît et les pratique sont donc bien une pure création arabomusulmane. Quant à la soi-disant exploitation des “scientifiques” perses, j’attends toujours la preuve….

    page 101
    classiques.uqac.ca/classiques/Ibn_Khaldoun/Prolegomenes_t3/ibn_pro_III.pdf

  8. Citons Ahmed Djebbar qui défend l’idée d’une appropriation des savoirs plutôt que d’une transmission entre civilisations :

    « Puisque les mots ont un sens, je commencerai par faire remarquer, contrairement à ce qui se lit partout, que les Arabes n’ont rien transmis à l’Europe, pas plus d’ailleurs que les anciens peuples du Croissant fertile ne leur ont transmis leur science. Les Sumériens et les Babyloniens avaient, en tant que tels, disparus depuis plusieurs siècles. On ne pourrait donc pas, de toute façon, penser à une transmission directe en ce qui les concerne. »

    « Cette « appropriation » est d’ailleurs confirmée par les témoignages et les anecdotes–authentiques ou non, cela importe peu–qui accompagnent le phénomène. Al-Ma’mūn, le calife abbasside, fils du célèbre Harūn ar-Rashīd, aurait écrit à l’empereur de Constantinople de l’époque, Léon V (813-820), pour lui demander de lui prêter des manuscrits scientifiques afin qu’ils soient traduits en arabe. Sur le conseil des ecclésiastiques de son entourage, l’empereur aurait refusé. Al-Ma’mūn aurait alors changé de ton et menacé Constantinople de guerre et de représailles. »

    Ahmed Djebbar atteste également l’antériorité de la science grecque par rapport à l’islam :

    « La société grecque, telle qu’elle s’est élaborée à l’époque classique (Ve siècle av. J.-C.), et dans l’école d’Alexandrie, a une tout autre dimension. Elle implique un savoir, bien plus d’ailleurs qu’un savoir-faire (qui existe également mais qui est davantage le fait de techniciens et d’artisans que de savants ou de philosophes), mais aussi toute une conception de la science, toute une idéologie, qui sont parties intégrantes du corpus. Elle intègre une dimension théorique (qui n’existait pas auparavant), tout au moins dans certaines disciplines, qui prend place dans ce discours sur la science. Il s’agit là d’une dimension cruciale de cette construction de la rationalité, presque au sens moderne du concept. L’héritage que la civilisation arabo-musulmane reçoit de l’Antiquité grecque comporte donc un corpus scientifique important, mais aussi–je dirai même surtout, pour l’aspect que nous abordons ici–le discours sur la science, qui est l’œuvre des philosophes. Il n’existait ni dans la science babylonienne, ni dans celle de l’Égypte antique, ni d’ailleurs dans celles de la Perse et de l’Inde. Cette composante épistémologique, reprise par les savants arabes, a pour une large part forgé le comportement de ces derniers. Les peuples les plus « grecs » dans leur attitude intellectuelle, après les Grecs, ont été ceux de l’Empire musulman… »

    Il cite les ouvrages grecs traduits en arabe ainsi que leurs auteurs dans les différents domaines du savoir :

    ASTRONOMIE
    Ptolémée
    –al-Majisṭī [Almageste] (traduit par al-Ḥajjāj puis par Isḥāq)
    –Risāla fī tasṭīḥ al-kura [Épître sur la projection de la sphère = Planisphärium]
    –Kitāb al-manshūrāt [Le livre des hypothèses]

    Ménélaüs
    –al-ashkāl al-kuriya [Sphériques] (traduit par Isḥāq)

    Théodose
    –Kitāb al-ukar [Livre des sphères] (traduit par Ibn Lūqā et par Ibn Qurra)
    –Kitāb al-ayyām wa l-layālī [Livre des jours et des nuits]
    –Kitāb al-masākin [Livre des habitations]

    Autolykos
    –al-Kura al-mutaḥarrika [La sphère mobile] (traduit par Isḥāq)
    –Kitāb aṭ-ṭulūc wa l-ghurūb [Livre du lever et du coucher]

    MATHÉMATIQUES
    Euclide (IIIe s. av. J.-C.)
    –Kitāb al-uṣūl [Livre des éléments] : traduit par al-Ḥajjāj puis par Isḥāq ;
    –Kitāb al-mucṭyāt [Livre des données] : traduit par Isḥāq ;
    –Kitāb fī l-qisma [Livre sur la division ]: traduit par Thābit.

    Archimède (IIIe s. av. J.-C.) :
    –Kitāb al-kura wa l-usṭuwāna [Livre de la sphère et du cylindre] : traduit par Thābit ;
    –Kitāb tarbīc ad-dā’ira [Livre sur la mesure du cercle] : traduit par Thābit ;
    –Kitāb fi qismat ash-shakl al-musammā bi Siṭumāshiyūn [Livre sur la division de la figure appelée stomachion] : traduction anonyme.

    Apollonius (IIIe s. av. J.-C.)
    –Kitāb al-makhrūṭāt [Les Coniques] : traduit par Ibn Abī Hilāl (livres I-IV) et par Thābit (livres V-VII) ;
    –Kitāb fī qaṭc al-khuṭūṭ calā nisab [Livre sur la section des lignes selon des rapports] ;
    –Kitāb fī qaṭc as-sutūḥ calā nisba [Livre sur la section des surfaces selon un rapport].

    MÉCANIQUE THÉORIQUE
    Euclide (IIIe s. av. J.-C.)
    –Kitāb fī l-mīzān [Le Livre sur la balance]

    Archimède (m. 202 av. J.-C.)
    –Kitāb fī th-thiqal wa l-khiffa [Le Livre sur le grave et le léger]
    –Kitāb wazn at-tāj [Le Livre sur la pesée de la couronne]

    Héron (Ier s.)
    –Kitāb rafc al-athqāl [Le Livre sur la levée des objets lourds]

    OPTIQUE
    Euclide
    –Kitāb al-manāẓir [Livre de l’optique]

    Ptolémée
    –Kitāb al-manāẓir [Livre de l’optique] (traduction partielle)

    Anthémius de Tralles
    –Kitāb al-manāẓir [Livre de l’optique]

    Théon
    –Kitāb al-manāẓir [Livre sur l’optique]

    Didyme
    –Kitāb al-manāẓir [Livre sur l’optique]

    Aristote
    –Fī s-Samā’ wa l-āthār al-culwiyya [Les Météorologiques]

    Ahmed Djebbar cite ainsi tous les anciens grecs dont les grands philosophes sans remettre en question leur existence. Aristote en particulier était considéré comme un maître par les arabo musulmans :

    « D’une manière plus précise, les Arabes ont traduit un certain nombre d’écrits de Platon (République, Timée, Lettre à Creton…). Mais c’est surtout Aristote, qu’ils appelaient respectueusement le « Premier Maître », qui les a le plus intéressés. Son œuvre a dominé l’activité philosophique en pays d’Islam du IXe au XIIIe siècle, avant d’être violemment attaquée, surtout à partir du XIIe siècle, par des théologiens de différentes obédiences. L’importance d’Aristote apparaît clairement d’ailleurs dans la manière dont les biobibliographes arabes ont présenté sa vie et son œuvre. Ibn an-Nadīm (m. 995), par exemple, a noté scrupuleusement non seulement la liste de ses écrits qui ont été traduits en arabe, mais également celle de ses commentateurs, d’abord grecs puis arabes. C’est avec la même rigueur qu’il a essayé de préciser, à chaque fois, la nature des traductions (du grec au syriaque, du grec ou du syriaque à l’arabe). »

    « On peut considérer que, à quelques exceptions près, les physiciens, les mathématiciens et les astronomes antérieurs au XIIIe siècle ont travaillé dans un cadre conceptuel aristotélicien. »

  9. « Nous savons cependant que les musulmans, lors de la conquête de la Perse, trouvèrent dans ce pays une quantité innombrable de livres et de recueils scientifiques, et que (leur
    général) Saad Ibn Abi Oueccas demanda par écrit au khalife Omar Ibn al-Khattab s’il lui serait permis de les distribuer aux vrais croyants avec le reste du butin. Omar lui répondit en ces termes : « Jette-les à l’eau ; s’ils renferment ce qui peut guider vers la vérité ; nous tenons de Dieu ce qui nous y guide encore mieux ; s’ils renferment des tromperies, nous en serons débarrassés, grâce à Dieu ! » En conséquence de cet ordre, on jeta les livres à l’eau ou dans le feu, et dès lors les sciences des Perses disparurent au point qu’il ne nous en est rien parvenu. » Tiré des Prolégomènes de Ibn Khaldoun, partie 3, p 101, paragraphe 3 et accessible ici : http://classiques.uqac.ca/classiques/Ibn_Khaldoun/Prolegomenes_t3/ibn_pro_III.pdf

  10. Les perses et les indiens étaient arabo musulmans ? Vous ne voyez pas l’absurdité de vos propos. Ils étaient perses et indiens point barre. Les arabo musulmans les ont envahis comme ils ont envahi l’empire byzantin.

    Il y a une différence entre détruire des textes et exploiter des savants. Aucune incohérence.

    Je remarque que vous parlez de traduction. C’est heureux car les grecs anciens ont bien été traduits en arabe par les chrétiens d’orient. Ce qui est sur dimensionné c’est votre appropriation d’autres cultures. D’ailleurs depuis qu’on parle des plus grands scientifiques, jamais vous n’avez cité aucun scientifique arabo musulman. Votre silence est éloquent. De toute façon la réalité est la. La science occidentale domine et elle ne doit pas plus aux arabes qui n’ont pas inventé la science qu’à d’autres peuples. Ça c’est ce que voulez faire croire.

    Vous ne niez pas les grecs anciens. Vous minimisez juste leur génie pour en faire des pâles copistes des égyptiens. Vous faites des égyptiens des arabes. Curieux dans ce cas que l’âge d’or de l’islam ne soit pas présenté comme la continuation de la civilisation égyptienne.

    Votre discours qui consiste à tout ramener à l’arabe et à l’islam est une vaste fumisterie qui ne tient pas compte de l’histoire ni de la diversité des peuples.

    Vous continuez à prétendre que toute la science est contenue dans le coran. Bonjour la vision moyenâgeuse ! Savez vous au moins comment procède la science ? C’est avec des raisonnements comme les vôtres que la plupart des pays musulmans font encore partie du tiers monde. Pas la peine de s’en prendre à l’Occident. Et si vous avez envie d’avoir raison contre la réalité par pur orgueil peu m’importe. D’autres plus pragmatiques que vous avancent au lieu de se fourvoyer dans des impasses et faire porter le chapeau aux autres pour leurs propres fautes. Les arabo musulmans sont donc les meilleurs même s’ils sont finalement irresponsables et n’accomplissent rien de remarquable ? A ce compte là, on ne doute pas qu’ils auront un avenir glorieux. Ils en prennent bien le chemin.

    • Vous remarquerez que les sources que vous avez citées ci-dessous ne disent pas ce que vous leur faites dire. Les pages citées ne disent pas cela gros mytho. N’esquivez pas vos mensonges islamomythomaniques. Si vous pensiez que je n’allais pas vérifier, c’était loupé. C’est décidément une tradition chez vous (les mythos) de faire dire ou écrire ce que les auteurs ne disent pas. Vous allez jusqu’à nier comment ils se définissaient dans leurs écrits. Aucune discussion ne devient possible quand vous niez les faits. Vous êtes des faussaires avec votre del val.
      Par ailleurs, bien sûr que l’islam, suite à Muhammed sws, a apporté au monde l’université et donc la recherche, recherche et développement et développement mondialisés avec la création du doctorat entre autres. Les premiers docteurs de l’histoire furent des musulmans. Et l’école ou madrassa est également une création islamique. Les premiers écoliers furent également musulmans.
      Ensuite, je vous informe que selon Ahmed Djebbar, Al Mansûr n’avait que très peu eut le temps de se consacrer aux traductions et que la première qui lui est arrivée était indienne. Les traductions n’ont vraiment commencé à arriver qu’à partir du 9ème siècle et 11ème siècle alors que les avancées scientifiques majeures ont débuté dès le début du 8ème siècle. Ceci étant, je vous informe également que ces traductions prouvent que les grecs étaient tous des disciples des africains du nord autant qu’elles démontrent toutes les avancées et créations scientifiques musulmanes.

      • @kalim. Pourquoi mentir ? Un musulman ne doit il pas rechercher le vrai ?
        La plus ancienne université : l’université de Constantinople dite de la Magnaure donc byzantine. Les anciens grecs disciples des nords africains ? Pourquoi pas du maghreb pendant que vous y êtes ! Mais bon de toute façon ils n’ont pas existé d’après vous.
        Les arabo musulmans au cœur de la science : un mythe. La plupart des savants de l’âge d’or de l’islam étaient en fait des colonisés.
        Citez moi les arabo musulmans prix Nobel en science. Vous le voyez bien : la science encore aujourd’hui est dominée par les athées, les chrétiens et les juifs. Il faudrait commencer à vous poser des questions vous ne croyez pas ?

        • Vous en avez encore des fake in the pocket?
          Vous êtes un incompétent gari. Vous parlez du prix occidental de la dynamite (Nobel = inventeur de la dynamite d’où le nom du prix et le prix lui-même)? Les musulmans réunis en ont plus que les chinois. C’est un prix décerné surtout aux occidentaux car occidental. Allez, encore une baffe ou on arrête là le mytho?

          • Mon pauvre ami ! Il y a bien eu des prix Nobel décernés en science à des musulmans mais tellement peu que vous en êtes amené à communautariser aussi la science pour avoir raison. Un conseil : arrêtez d’invoquer Curie ou Einstein et oublier par la même occasion la mécanique quantique et la relativité. Après tout, les prix Nobel ne valent pas tripette. Seule votre science arabo musulmane invisible compte.

      • @kalim. C’est bien joli de nous distraire avec vos fables et vos références truquées. Mais rappelez moi combien de prix Nobel arabo musulman ? Les plus grands scientifiques sont athées, chrétiens ou juifs. C’est ainsi. Il faut vous y faut faire.

  11. @kalim.
    Napoléon fit remarquer à Laplace : «Votre travail est excellent mais il n’y a pas de trace de Dieu dans votre ouvrage», Laplace lui répondit : «Sire, je n’ai pas eu besoin de cette hypothèse.» Quand on croit en Dieu, on ne le désigne pas comme hypothèse.

    Bref vous avez du pain sur la planche pour démontrer que tous les grands scientifiques ont cru en un dieu unique. Vous ne ferez donc que répétez inlassablement vos affirmations sans apporter de preuve décisive. Plippe a raison. Je l’ai dit à ma façon : vous devrez vous contenter d’être agnostique en la matière. Vous ne le savez pas, vous ne pouvez rien en dire.

    Vous oubliez aussi des faits essentiels : l’Europe a été polythéiste puis le christianisme a été imposé. Ce n’était pas un choix initialement basé sur les convictions intimes. C’est devenu ensuite une tradition. Aujourd’hui l’athéisme progresse. Et la plupart des scientifiques occidentaux notamment aux États Unis sont athées. Que voulez vous ! La science s’est progressivement affranchie des religions. C’est toujours comme ça d’ailleurs qu’elle a le mieux fonctionné, en séparant l’étude de Dieu et l’étude de la nature. Le concordisme n’a été qu’une volonté du clergé de faire rentrer la science dans le giron de la religion. Il a raté et a même nui autant à la science qu’a la religion. Le creationnisme s’opposera toujours ainsi à la théorie de l’évolution. Et seule la science apporte des preuves de ce qu’elle avance et peut avouer s’être trompé ou du moins reconnaître qu’elle ne sera jamais qu’une approximation du réel.

    Comme le suggère Laplace, croire en un dieu unique n’est une condition ni nécessaire ni suffisante pour être un grand scientifique. Sinon il faudrait aussi imaginer que les chinois et les indiens n’ont jamais eu de grand scientifique. Quant à Einstein, il se moquait des monothéismes et de leur conception étroite de Dieu et se plaisait à penser qu’il y aurait à la place une religion cosmique, lumineuse et pas obscurantiste.

    • Ah! Enfin, vous reconnaissez leur Tawhid. Je vous rassure, selon le Noble Coran, le Tawhid est le minimum requis pour être connecté à Allah swt. Selon un hadith (approximativement) : la recherche du savoir et de la connaissance est aussi précieuse qu’une prière (et nous connecte à Allah swt également). Comme Ibn Arabi disait, les Hommes voient Allah swt différemment car des choses différentes les préoccupent et qu’ils baignent dans un certain environnement. Par ailleurs, bien sûr qu’ils ne pouvaient être que très critiques envers leur religion. Vous remarquerez également que les plus grands scientifiques musulmans ont toujours énormément apprécié l’islam en plus de leur Tawhid.

      • Je suis content que nous convergions avec Marie Curie, 2 fois prix Nobel et athée. Comme son mari. Comme Laplace, Dirac, Poincaré et d’autres hier. Comme la plupart des scientifiques aujourd’hui.
        En revanche, vous avez raison quoiqu’il en soit les scientifiques les plus connus sont de culture chrétienne mais aussi de culture juive. Sans doute aussi quelques scientifiques de bon niveau chez les arabo musulmans qui ont pu bénéficier des apports des grecs anciens, des indiens ou des perses, au moyen âge. Mais depuis ? Est-ce que vous pensez finalement que la confession des scientifiques croyants joue un rôle et que certaines religions seraient plus propices à la science que d’autres ? C’est une vraie question.

        • Oui les européens ont beaucoup bénéficié des énormes apports de l’islam effectivement. Vous vous imaginez qu’à l’époque, en Europe du XVIème siècle, on en était encore à se poser des questions sur la terre plate et le système solaire alors que l’affaire avait été résolu 9 siècles auparavent pas les musulmans. En plus, l’écriture n’a pénétré que très tardivement. Et oui, afin de masquer cet apport pour le moins écrasant pour des arrogants au pouvoir en tout cas, ils réécrivirent les texte grecs pour les bidonner une nouvelle fois. Aucune preuve de l’existence de ces scientifiques grecs.

          Sinon bravo pour avoir compris que la gloire appartient à Allah swt de toute façon. Les premières universités et bibliothèques universitaires étaient des mosquées. En cela, tous les scientifiques depuis Muhammed sws sont, spirituellement, le fruit de leur Tawhid au sein des maisons d’Allah swt. Même les athées y étudient. Ainsi, oui l’islam de tout temps est la spiritualité la plus propice à la science et celle qui a le plus légué à l’humanité car aujourd’hui la base des sciences et la maison du savoir et de la connaissance sont islamiques. Ainsi, nous disons que la gloire retourne toujours à Allah swt. C’est ainsi. C’est pour cela qu’à la différence d’un juif ou d’un chrétien, nul besoin de dégommer sa religion et sa pratique comme vous le dîtes. Un musulman est tout à fait dans son environnement religieux en sciences.

          • @kalim.

            L’empire byzantin comme l’empire perse furent au cœur de ce qu’on a appelé la science arabomusumane. Les chrétiens d’orient ont ainsi apporté le savoir grec aux arabes. Ibn Kaldoun en offre un temoignage : « Abou Jafar al-Mansour exigea de l’empereur byzantin, sous menace de guerre, de lui envoyer des traductions d’ouvrage mathématique. L’empereur lui fit parvenir le livre d’Euclide et quelques ouvrages de physique … Il fit aussi traduire la logique d’aristote afin de développer les méthodes de résolution dans les conflits théologiques » (Ibn Abdoun in Ahmed Djebbar, « Une histoire de la science arabe », p 111).

            Les byzantins ont aussi été à l’origine de la transmission du savoir grec vers l’Occident. Saviez vous ainsi que Léon le mathématicien connaissait et transmettait Platon, Porphyre, Ptolémée, Archimède et Euclide ? Il dirigeait l’université de la Magnaure à partir de 863. Au Xeme siècle, Arestate de Cesarée, transmit la moitié de l’œuvre de Platon et presque la totalité de celle d’Aristote. L’Europe comme les arabo musulmans doivent ainsi beaucoup aux byzantins pour avoir perpétué notre précieux héritage grec. Oui l’écriture existait depuis fort longtemps en Occident sans quoi rien ne nous serait parvenu.

            Dommage en revanche que les arabes aient si maltraité le savoir perse. Regardez ce que disait Ibn Khaldoun encore lui : « lorsque la Perse fut conquise par les arabes, Saad Ibn Abi Waqqas (chef des armées arabes) envoya une lettre au calife Omar Ibn al-Khattab pour lui demander ce qu’il fallait faire avec les innombrables manuscrits tombés entre les mains de l’armée arabe […]. Omar ordonna la destruction de ces livres, estimant que si le contenu était dans le bon chemin, ils n’en auraient pas besoin vu qu’ils possèdaient déjà le coran et si le contenu allait dans le mauvais sens, dieu les préserve de cela en leur envoyant son livre. C’est ainsi que les arabes jetèrent les livres à l’eau et au feu. Toute la science des perses fut détruite de cette façon et ne nous est pas parvenue » (Ibn Khaldoun, « Al-Muqqaddima », p 296-300 et 337-341). Bon au moins ils ont su exploiter les savants perses. Pensez à Al-Khawarizmi qui a étudié le système de numération indien que l’on attribue à tort aux arabes mais aussi Avicenne, Al-Biruni dont Oumma a fait un article. Tous des perses.

          • Votre source est en réalité Del Val. Vous ne faites que citer le livre d’Alexandre Del Val, islamophobe patenté et extrêmiste de droite adepte du grand remplacement. Ce sont bien évidemment des mensonges. Ahmed Djebbar n’a pas écrit cela. Il dit qu’Al-Mansûr a financé les traductions, avait une grande ouverture d’esprit, et ne parle d’aucune menace. Cette histoire est aussi ridicule que ce alexandre islamomythomaniaque. Je me demande ce qu’en penserait l’auteur et s’il a le droit de le citer en mentant comme si c’était son écrit.

            Je ne vois pas ce que vous apportez de nouveau? Vous n’avez aucune preuve de l’existence des savants grecs sinon des incantations. Seuls des textes écrits par plusieurs auteurs et attribués à un seul sont connus.
            Les manuscrits grecs les plus anciens datent pour quelques morceaux du 5ème (de manière très approximative et disputée) et 9ème siècles. Ce qui est très tardif par rapport à beaucoup de savants grecs imaginaires et souvent sans aucun texte leur appartenant à l’appui. Même les livres en traduction arabe datent du 9ème pour quelques uns puis du 11ème.
            Je ne nie pas l’histoire des grecs, attention, surtout qu’ils étaient les disciples des Egyptiens pharaoniques descendants des fils de Noé, je dis qu’elle est surdimensionnée de nos jours.

            Concernant les autodafés, ce pauvre alexandre les a fantasmés. Son mytho est digne d’un poulpe à deux neurones. Question : Est-ce que les arabes ont profité du savoir perse ou l’ont-il détuit? Au bout d’un moment les myhtos, il faut au moins apprendre à réfléchir et vous décidez sur une version. Je n’ai en tout cas trouvé nulle trace dans l’écrit d’Ibn Khaldoun. L’islam n’est pas le christianisme romain des autodafés, de l’imposition de la terre plate et du géocentrisme. Par contre, Byzance, on peut le dire.
            Sinon effectivement, les arabomusulmans étaient perses, indiens etc. Rien de nouveau car l’un n’a jamais empêché l’autre. Ils le disent dans leurs écrits qu’ils sont arabes (parce qu’ils parlaient arabe et lisait le Noble Coran).

  12. Au fait une preuve assez simple que personne n’était musulman avant Mahomet, notamment les prophètes juifs. Un musulman est celui qui a minima pratique les 5 piliers de l’islam. Comment peut on imaginer qu’il y ait eu des gens qui aient récité la profession de foi avant même la naissance de Mahomet ?

    Vous confondez encore une fois le fait de croire en un dieu unique (Tawhid) et de s’y soumettre (que les arabes ont rendu dans leur langue par islam et musulman) avec le fait d’adhérer à une religion spécifique avec ses croyances et ses pratiques particulières, créée à un moment de l’histoire pour une communauté donnée. Comme le rappelle Ibn Arabi, les religions ne se confondent pas mais mettent l’accent sur un aspect du divin en fonction des dispositions intérieures des hommes auxquels elles s’adressent. Ainsi l’islam n’est pas le judaïsme ni le christianisme. Les juifs et les chrétiens ne sont pas musulmans car comme vous le dites, ils ne reconnaissent pas Mahomet comme un de leurs prophètes.

    De même que quand un chrétien copte dit je crois en Allah, il ne dit pas qu’il croit en l’islam : il ne fait qu’utiliser le terme arabe pour désigner son dieu qui n’est pas le dieu dans lequel vous croyez puisqu’il croit en un dieu trine et un, il croit en Issa qui n’est pas votre Issa puisqu’il est pour lui, le fils d’Allah. Il pratique ainsi « l’association » dénoncée par les juifs et les musulmans.

    Bref vous prenez la traduction de termes arabes comme Allah, islam, musulman comme preuve d’une adhesion de toute l’humanité à vos croyances bien spécifiques de musulman. Absurde !

  13. A Mayotte; île française avec 95 % de musulmans. LE RN est arrivée en tête, avec 45 % des suffrages exprimés.
    Dans de nombreux DOM TOM , le rassemblement national est aussi arrivée devant. il serait temps de se dema,nder pourquoi.

    • j’ai eu le même silence assez révélateur !
      à mon post :
      Plippe 28 mai 2019 à 12 h 29 min
      La réponse à la devinette est : Mayotte.

  14. Dernier point kalim. Comme d’habitude, votre esprit confus mélange tout et finalement on voit bien que vous ne comprenez pas grand chose aux religions : l’unicité de Dieu affirmée dans les monothéismes n’implique pas l’unicité de la religion. Donc l’islam est une religion parmi d’autres sans être supérieure, basée sur un message « divin » adapté à une époque et une communauté comme le dit Ibn Arabi :

    « Les religions révélées ne sont diverses que par la diversité des aspects divins (nisab ilâhiyya) qu’elles envisagent. En effet, si l’aspect divin selon lequel telle chose est permise dans la loi révélée (char‘) était le même que celui selon lequel la même chose doit être interdite, il n’existerait pas de divergences de statut juridique (hukm) d’une loi révélée à l’autre. Or, il est bien établi que de telles divergences existent.

    De plus, si cela n’était pas le cas, cette parole divine n’aurait pas de sens : ‘‘A chacun de vous, Nous avons donné une loi et une voie’’. Or, il est vrai que chaque communauté possède une loi et une voie propres qui leur furent apportées par leur prophète ou leur envoyé lequel a, d’une part, confirmé les religions qui l’ont précédé et, d’autre part, exposé de nouveaux éléments.

    Nous savons donc, en toute certitude, que l’aspect divin par lequel Dieu accorda Sa loi à Muhammad est différent de ceux par lesquels Il révéla Sa loi aux autres prophètes. Si tel n’était pas le cas, et si l’aspect divin à l’origine de la loi révélée était unique sous tous les rapports (min kulli wajh), alors les religions révélées seraient une sous tous les rapports.

    Si l’on demande : Pourquoi les aspects divins envisagés sont-ils différents d’une religion à l’autre ? Nous répondons : A cause des différentes dispositions intérieures (ahwâl). Ainsi, l’homme malade implorera : ‘‘Ô Toi qui soigne et donne la guérison !’’ ; l’homme affamé s’écriera : ‘‘Ô Toi qui accorde la subsistance !’’ ; l’homme en passe de se noyer appellera : ‘‘Ô Toi qui accorde le secours !’’… Les aspects divins [vers lesquels l’homme se tourne] dépendent donc des différentes dispositions intérieures. »

    Vous en apprendrez plus (et vous en avez grand besoin) dans le dernier article de Tayeb Chouiref sur Oumma : « Universalité et actualité du message d’Ibn ‘Arabî ».

  15. Plippe,

    Marine Le Pen est mise en examen pour «détournements de fonds publics », comme au moins 15 autres membres du parti.

    Pour elle, c’est un détournement de fond en tant qu’élue. Il s’agit d’emploi fictif…Et plus…

    Elle est dans la même situation que François Fillon…

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/assistants-parlementaires-marine-le-pen-doit-rembourser-300-000-20190523

    Marine le Pen ment au Français … C’est dire si elle se moque d’eux elle-n’est jamais présente au Parlement Européen. Dans ces conditions à quoi sert de voter pour elle ?

    Vous commencez à comprendre ?

    En général, c’est à ce moment que les rats quittent le navire… Mais vous pouvez y rester c’est votre droit le plus absolu…

    • Ne faites pas semblant de ne pas comprendre mes propos du post “Plippe
      29 mai 2019 à 8 h 59 min ” qui vont bien au-delà du clan Le Pen !
      Les boutiques politiques ont toutes (TOUTES) des financements pas clairs du tout et en ne votant pas de lois contraignantes donnant un droit de regard exhaustif sur l’origine de leurs financements elles avouent implicitement qu’il y a des choses à cacher.
      Comment un parti qui n’atteint pas les 3% peut-il survivre à une seule élection nationale banale ? Comment peut-on surgir de nulle part et se financer une campagne présidentielle qui coûte des millions d’euros ? Les lobbyistes quid ? etc. etc.
      Pour survivre en politique il faut être sacrément pistonné financièrement ! et donc pouvoir renvoyer l’ascenseur aux prêteurs.

  16. @kalimero.

    Enfin on voit où vous voulez en venir : la promotion de l’islam comme seule vraie religion. On savait déjà que vous rejetiez le catholicisme avec sa vision de Dieu trine et un. Maintenant quand vous vous dites proche des chrétiens on comprend proche des unitariens. Autant dire une minorité de chrétiens en France.

    Quant à Marie Curie c’est avéré, très cher. Elle a rejeté sa foi catholique dès l’adolescence. Elle a épousé Pierre qui n’avait reçu aucune instruction religieuse. Ils ont eu un mariage civil. Ils partageaient justement le même athéisme. Autres scientifiques athées célèbres : Schrodinger, Bohr, Dirac, Fermi, Laplace, Poincaré, … Aujourdhui la plupart des scientifiques sont athées.

    Vos affirmations sur les anciens égyptiens sont dans la droite ligne de vos délires panarabo-islamistes : ils étaient aussi arabes que les gaulois étaient romains ! Bravo pour l’anachronisme. Vous êtes champion toutes catégories du confusionnisme.

    • Ceci dit la propagande des athéistes est toujours d’une mythomanie impitoyable. Tous les scientifiques que vous citez pour peu que vous fassiez une recherche sérieuse sont croyants en Un Dieu Unique.
      Par ailleurs, bien sûr que pour moi l’islam est LA religion UNIQUE. Est-ce que pour autant je ne peux pas m’entendre avec mes frères et soeurs catholiques pour qui le catholicisme est LA religion UNIQUE.
      Bien sûr que oui, on peut s’entendre sur bien plus de choses identiques et partagées. On peut se pouiller avec des arguments etc etc mais arrêtez de voir forcément un conflit là où il n’y en a pas. Vous êtes vraiment fidèle à la manière sioniste d’instiller la discorde.
      Par ailleurs, tout est dans la philosophie résultante. Pour moi l’islam a de tout temps existé depuis Adam. Je différencie le christianisme tardif (Constantin, croix, inquisition) des adeptes de Jésus (musulmans). Pareil pour les juifs, les premiers juifs sont devenus juifs quand ils ont refusé Jésus en tant que nouveau prophète des fils d’Israël qui ont ainsi été divisés en juifs et musulmans. Ainsi, quand je vois un juif ou un chrétien, peu m’importe son courant, je peux voir dans sa religion des artéfacts de l’islam changé finement. Le juif refuse Jésus et Muhammed, le chrétien refuse Muhammed, le musulman les a tous acceptés et a évolué en conséquence. D’autant que ces deux religions ont beaucoup emprunté à l’islam. Vous ne trouverez à cet effet aucun Evangile ou Thora d’avant le Noble Coran (dont des copies de l’époque du prophète sws existent à la BNF et à l’université de Cadbury pour ne citer que celles là).
      Dans le Noble Coran est écrit de manière très explicite qu’Allah swt nous a fait en plusieurs communautés afin que nous apprenions à mieux nous connaître. Le bouddhisme fut monothéiste, l’hindouisme également et beaucoup d’autres croyances commes certaines parmi les indiens d’Amériques, les Africains etc. C’est donc un bienfait et à la différence des juifs et des chrétiens, ma religion ne me dit pas que je suis le peuple élu ou que le monde entier deviendra chrétien ou que seuls nous auront le droit au paradis. Elle dit par contre que beaucoup de monde sont croyants en Un Dieu Unique car c’est ce qui est naturel et que Seul Allah swt connaît les coeurs. Qu’Allah swt est Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. En ce sens, nous devenons la communauté du juste milieu, de la justice et de l’équilibre pour une paix fraternelle entre les Hommes peu importe leur croyance. Point d’extrêmisme ni de génocide durant toute l’histoire de l’humanité commis par des musulmans car un musulman croyant ne peut pas être extrêmiste ou haïr les peuples par définition. C’est cela l’universalisme islamique de fait avec lequel tout musulman compose consciemment ou sprituellement. La Primauté et La Royauté appartient à Allah swt. Que vous le vouliez ou non, la noblesse du coeur des plus grands scientifiques est évidente et prouvée. Ils ont tous cru en Dieu.
      Mais sinon vous êtes quand même à côté de la plaque à expliquer que les égytpiens n’étaient pas arabes alors que tout les experts s’accordent que leur langue est arabe. Vous allez également m’expliquer que les sumériens étaient japonais et que l’arabe vient du chinois alors que nous savons tous où est née l’écriture et la civilisation : en Irak. La civilisation pharaonique que les franc-maçons essayent de faire renaître était sans commune mesure avec celles de nos temps modernes. Par ailleurs, ce sont vos ancêtres également, on peut le dire oui. Notez que arabe signifie qui parle arabe dans mes textes et que dans ma croyance, cette langue est la plus ancienne et fut la mère des langues. Je n’ai donc aucun souci à pratiquer d’autres langues. Si un arabe est réputé pour apprendre les autres langues et les prononcer plus facilement, ce n’est pas pour rien. Donc rassurez-vous, on ne peut en vouloir à aucune culture au monde sinon à apprécier notre enrichissement mutuel tout en préservant cette diversité et le libre arbitre qu’Allah swt a instauré.

      • Au j’ai omis un détail crucial : les habitants de la grotte Chauvet-Pont d’Arc qui ont vécu il y a 35 000 ans parlait couramment l’arabe, j’ai fait une retraite dans un lieu désert où Dieu me l’a dit … forcément je ne peux que le croire … amen

      • @kalim. Malheureusement Pierre et Marie Curie étaient bien athées tous les 2. Marie Curie était connue pour être une intellectuelle athée. Elle a perdu la foi suite au décès de sa sœur et de sa mère quand elle était enfant. Ce qui suffit à réduire à néant votre théorie sur les scientifiques.
        Le bouddhisme, l’hindouisme n’ont jamais été des monothéismes. Les manuscrIts de la Mer morte sont très antérieurs au premier livre du coran. Ils ne sont pas rédigés en arabe mais en araméen. Effectivement l’islam a récupéré les enseignements issus du judaïsme et du christianisme. D’ailleurs on voit bien l’ordre chronologique des prophètes. Mahomet est bien le dernier dans l’islam.
        L’arabe n’est pas la plus la plus ancienne langue du monde, bien entendu. Les anciens égyptiens n’étaient ni arabes ni ne parlaient arabes.

        • La preuve en direct de votre mythomanie sur son supposé athéisme :
          “The deaths of Maria’s mother and sister caused her to give up Catholicism and become agnostic.”
          Robert William Reid (1974). Marie Curie. New American Library. p. 6. ISBN 978-0-00-211539-1. Retrieved 15 March 2016. “Unusually at such an early age, she became what T.H. Huxley had just invented a word for: agnostic.”

          Vous noterez une différence entre être agnostic et athée.
          Je ne doute pas qu’elle est doutée de la logique de la trinité. Mais dire d’une polonaise qu’elle n’est pas croyante, il va falloir fournir des preuves de ses propres écrits et pas des on dit.

          • Arrêtez de vous mettre la rate au court bouillon !
            Vous ne savez absolument rien de leurs pensées intimes.
            La preuve : à chaque fois qu’un terroriste est arrêté son environnement très proche certifie ne s’être aperçu de rien.

          • @kalim. Reid est une source parmi d’autres. Il dit agnostique d’autres athée. Marie Curie a donc bien perdu sa foi catholique. C’est assez clair il me semble. Si vous affirmez que Marie Curie croyait en un dieu unique comme tous les grands scientifiques c’est à vous d’en apporter la preuve. Mais vous n’en trouverez pas. Donc c’est à vous d’être agnostique à présent car ce que vous affirmez relève de la pure croyance.
            Marie Curie, Pierre Curie aussi. Continuez avec Schrödinger par exemple. Ou Laplace, Poincaré, Fermi, Bohr, Planck, Pauli, … Agnostiques, athées, mystiques inspirés par des philosophies extrême-orientales comme moi mais en aucun cas monothéistes. Vous pouvez toujours tenter le grand écart entre les unes et les autres. Ça n’a juste rien à voir.
            Alors qui est mytho à présent ?

          • Mais cessez vos aneries. C’est à vous de le prouver car Marie-Curie a eu une éducation religieuse. C’est ainsi bande de mythos.

            Il (Laplace) écrit à son fils, le 17 juin 1809 : « Je prie Dieu qu’il veille sur tes jours. Aie-Le toujours présent à ta pensée, ainsi que ton père et ta mère. »
            Œuvres de Laplace, Paris, Gauthier-Villars, 1878, t.1, p. 5 et 6.

            Plank, Bohr, Pauli, Schrödinger, Fermi, TOUS croyaient en Un Dieu Unique sans forcément adhérer à la conception trinitaire bien évidemment.

            Vous êtes trop nuls les zathées.

  17. quel retour en arrière vers le moyen âge les religions n’ont toujours apporté que des conflits et retardé la civilisation et les progrès

    • C’est pour cela que vous ne trouverez jamais aucun grand scientifique athée parmi les plus grands. Le monothéisme a permis l’algorithmique et l’invention de l’ordinateur que vous utilisez pour proférer des inepties.
      D’ailleurs zaratutsi peine à en trouver sans inventer un mytho sur Marie-Curie.

      Sinon, je suis bien évidemment d’accord que le clergé est malsain lorsqu’il prend ses dogmes inventés ou mal compris pour l’unique vérité à assimiler de force. Ceci est néanmoins spécifique au catholicisme en particuliers et dans une moindre mesure à l’orthodoxie. Sans l’inquisition point d’ancrage du dogme trinitaire et de la croix à partir du 4-5ème siècle. On l’oublie souvent.
      Le protestantisme unitarien n’est pas si récent que certains le prétendent et s’assimile plus à l’islam d’où sa prévalence de nos jours car il tient plus la route face à la science que le dogme trinitaire et ses résultantes philosophiques catastrophiques. Les premiers adeptes de Jésus n’étaient ni trinitaires, ne portaient pas de croix et doutaient quant à la résurrection du Christ. Ils ne disaient d’ailleurs pas fils de dieu mais bien envoyé de Dieu. Les protestants évangélistes ont très bien compris qu’en enlevant la croix, les statuts et les faux seigneurs (clergé), ils pourraient plus se rapprocher Du Dieu. Cela n’a pas manqué d’être récompensé puisque l’Angleterre et les USA tiennent le haut de la pyramide en occident. Il ne leur manque plus qu’à comprendre que Jésus était un prophète et ils auront renoué avec l’islam de Jésus.

    • Que sait-on tous de nos ancêtres, de ce qu’ils pensaient en eux-mêmes ?
      Que sait un homme d’un autre homme ?
      Rien
      Peut être tout simplement nombre de nos ancêtres préféraient-ils vivre tranquillement leurs vies sans risquer de la perdre !
      Dans toutes les sociétés anciennes dire en public que l’on ne croyait pas aux dieux officiels ou au Dieu Unique officiel attirait les pires sanctions souvent définitives.
      Ces pratiques ont été ré-actualisées par l’État Islamique et ses admirateurs en Occident.
      En ce sens on pourrait dire qu’il y a dans certains courants de la pensée musulmane un retour en arrière qui est valable aussi chez les chrétiens (certains évangéliques) et ailleurs en Inde par exemple (certains hindouistes) etc.
      Le mot “certains” est important, je ne pratique le simplisme de l’amalgame !
      Que sait-on de la pensée intime des “savants” anciens ?

  18. MARINE Le Pen a détourné 300 000 € çà vous gène pas?

    http://www.ladepeche.xn--fr%20%20france%20-%20monde%20%20justice-ph9xya

    Elle est rarement (c’est à dire pratiquement jamais) présente au Parlement Européen mais grassement payée pour ne rien faire…

    Souvenez-vous du débat du deuxième tour des “Présidentielles” où elle a brillé par sa nullité , incapable d’expliquer son programme, malgré ses nombreuses fiches non rédigées par elle !

    • Quand comme citoyen on sera complètement informé de l’origine des fonds permettant à nos partis politiques de vivre ou survivre (pour ceux qui n’arrivent pas aux 3%) je pourrais vous suivre concernant vos critiques qui ne vise qu’une seule des boutiques politiques.
      Il serait démocratique d’informer les électeurs complètement pour tous les partis concernant leurs “généreux” donateurs (objet social, nature exacte de telle ou telle associations, s’il s’agit de personnes salariées leurs employeurs … il est facile pour certains milliardaires ou États étrangers d’envoyer de nombreux “employés” avec chacun une enveloppe pour détourner les plafonds de dons)
      Pourquoi : pour éviter les “retours d’ascenseur” se faisant sur le dos des contribuables !
      Les donateurs du PS, de LREM, du Modem, quid pour ce dernier des mêmes détournements que la Marine ?????
      Faut pas être borgne ou hémiplégique !

  19. Nous pouvons voir sur cette page les accointances nazionalistes avec le Reich Nazional soupoudrées d’ultra-zionisme zaratutsi qui croit manipuler son monde comme une bonne zioniste de ripeste laïque. Entre plippe le franc-maçon révolutionnaire du tous à plat à ventre face à l’oligachis, mistigris le mysogine sénile anti-bonne soeur (une enfance malheureuse en internat certainement), il ne manque plus qu’etiennedolet l’anti-enfant musulman pour avoir un tour complet de ce que la France a de plus spirituellement misérable à offrir. Un moustique est toujours attiré par la lumière, d’où leur présence sur ce site. Ils croient piquer mais ne font que jouer un rôle précis. Tartuffe est leur idole, ajoutez-y les fourberies de Scapin et vous aurez tout compris à leur mise en scène.
    Ceci dit mon préféré reste Patrice car au moins son souhait n’est que de vivre tout nu et de traiter les femmes comme les arbrorigènes (ce mot est plus décoratif je trouve) d’Australie. Un anarcho-primitiviste est toujours mieux que ce que proposent nos nazionaux de service.
    Au fait, vous n’avez toujours pas trouvé au moins un grand scientifique athée parmi les plus grands dans toute l’histoire. Je ne vous en demande qu’un pourtant. Pas un grec sorti d’un conte mythologique écrit au XIIème siècle en le faisant passer pour un scientifique du 20ème qui aurait eu un enfant au 5ème siècle qui avait déjà tout pensé mais sans écrire aucun texte à l’époque. Cela ne marchera pas. Et ne me dîtes pas non plus que l’hébreu ou le grec prévalaient à l’arabe, arrêtez les mythos. Les pyramides n’étaient quand même le fait de scientifiques athées, hébreux et grecs à la fois mais bien arabes. Non franchement, quand on croit qu’on peut être un musulman athée ou chrétien athée ou juif athée, au bout d’un moment, je me demande qui est le dindon de la farce.

    “Je mets les pieds où je veux et c’est souvent dans la figure.”
    Chuck Norris

    A méditer….

    • @kalim. Toujours la même ritournelle. Ridicule ! Un scientifique athée célèbre en dehors des grecs anciens : Marie Curie, son mari, la plupart des fondateurs de la mécanique quantique, … Par ailleurs, à vous de démontrer que les scientiques comme Galilée, Newton, … doivent leur découverte à leur croyance. D’autant que l’on s’accorde à dire que la science moderne en Occident a réellement pu commencer quand les scientifiques ont pu s’affranchir de la religion. Bon courage dans vos divagations !

    • Tout ce qui est excessif est sans intérêt.
      Car sur le même ton que vous c’est à dire excessif je pourrais dire : quant à ma posture qui serait à plat ventre elle vaut celle de la levrette.

  20. TOUS et TOUTES derrière l’UDMF et ses partenaires!!! La lutte doit se poursuivre.. C’est un excellent score compte tenu de l islamophobie ambiante! Il ne faut surtout pas lâcher! il faut poursuivre ce travail sur le terrain!! Une dynamique pour récupérer nos abstentionnistes surtout, car il y en a énormément!! Créer des cartes du PARTI et faire adhérer un maximum de nos jeunes.. relayer avec les militants musulmans votant les partis de gauches et à droite non convaincus (exemple le collectif Vérités pour Adama..)! Beaucoup de musulmans malheureusement votent les partis classiques et se font trahir ensuite!

  21. @mistigris. Absolument d’accord : les fanatiques d’extrême-droite et de l’islam sont les 2 faces d’une même pièce. Ils croissent ensemble. D’ailleurs ils se rejoignent sur un certain nombre de points comme « l’anti sionisme ». Même masque, même idéologie nauséabonde. Vous avez raison aussi : les musulmans qui veulent répondre systématiquement à ce qu’ils considèrent comme une agression au mieux méconnaissent la laïcité au pire veulent la dévoyer, mais surtout entretiennent un climat de tension et de clivage qui favorise le RN. L’église catholique a été régulièrement en effet bien plus attaquée mais les catholiques ont intériorisé leur religion. L’islam de certains ressemble de plus en plus à une orthopraxie qui donne à voir que l’on croit. C’est bien là le problème.

    • “qui donne à voir que l’on croit”
      Molière a réglé le compte de ces “gens” avec son Tartuffe personnage commun à toutes croyances dogmatiques

  22. Petite devinette
    Il y a des musulmans qui ont voté RN en masse dans un département.
    Je n’ai pas fait le calcul mais ils y sont sans doute plus nombreux que les électeurs de ce nouveau parti pour la France entière.

    • @Plippe. Évidemment que des musulmans comme des français d’origine étrangère votent RN. Il n’y a que les simples d’esprit pour penser que les millions d’électeurs qui votent aujourd’hui RN sont des fachos. D’ailleurs il y a aussi des déçus de la gauche qui rejoignent le RN en tant que militants.

      • La réponse à la devinette est : Mayotte.
        Amusant comme spontanément nous sommes tous hexagonaux centrés !
        Personne ne va lire le score RN écrasant de Mayotte qui est à méditer !
        Il me semble que Mayotte a été française qq années avant Nice.
        Bien sûr que l’immigration massive y est pour quelque chose mais si elle continue en Europe …. aux mêmes causes les mêmes effets ….

  23. Une honte pour les 5millions de français d’origine algérienne,pour les riches qui n’ont pas voulu contribuer au financement de ce parti ;pour les simples citoyens qui n’ont pas voté massivement ou pas du tout.Comparez vous avec les marocains de belgique:ils ont des ministres,des maires.C’est la difference entre un peuple et 1ghachi comme disait boukrouh!

    • “Comparez vous avec les marocains de Belgique:ils ont des ministres,des maires”
      Et nous en voyons les effets néfastes, plus de criminalités, viols (tournante) revendications, exclusions des autochtones etc

  24. @ Zarathoustra – Vous avez écrit :
    [ Bien au contraire, ce parti est une véritable aubaine pour le RN, tout comme toutes ces actions politiques judiciaires qui visent à rendre toujours plus visible l’islam dans le paysage.]

    Je pense exactement la même chose et m’apprêtais à rédiger un commentaire sur ce sujet. Qu’un acte délictueux à l’encontre d’une personne soit porté en justice et que la presse musulmane le mentionne sans ajouter une couche de victimisme, pourquoi pas. Mais faire un article à chaque acte d’incivilité à l’égard d’un ou d’une musulmane contribue à pourrir le débat public. Est-ce que les musulmans ont conscience que les médias français sont extrêmement discret quand l’auteur d’un délit est musulman ?

    Plus grave, certains sur ce site et d’autres sont complètement paranoïaques par rapport à l’existence de sites internet fachos dont la plupart des Français n’ont jamais entendu parler (sauf quand des excès conduisent leurs auteurs devant un tribunal, comme déjà 2 fois pour Mme Tasin …)

    Les sites fachos ne représentent qu’un tout petit nombre d’individus haineux et vociférants qui font aussi le bonheur des individus haineux et vociférants du camp d’en face …

    Entre la fachosphère et les manipulateurs de l’extrême-droite, la majorité des français qui soutiennent Le Pen et consorts me paraissent être des braves gens pas trop futés facilement manipulés par des idées simplettes. C’est à eux qu’il faut parler.

    Si l’UDMF entre dans le petit jeu qui consiste à répondre à toutes les provocations, la saturation à l’encontre de l’islam ne pourra que croître dans l’esprit public, qui trouve déjà que, par rapport à la liberté d’expression, les musulmans ont bien du mal à comprendre qu’en France une opinion, même hostile et caricaturale, n’est pas un délit. On encaisse, et on s’en fout. Vous avez entendu les chrétiens se plaindre de tout ce qui se dit, s’écrit, se dessine, à l’encontre de l’église catholique depuis un siècle ?
    Et pourtant ça ne s’est pas arrangé depuis quelque temps …

  25. @leroy. Franchement il n’y a rien à dire du score de l’UDMF. C’est tellement marginal.

    Il faut se projeter sur 2022. À présent le RN est plus que jamais une perspective plausible. Les forces de gauche sont éparpillées entre querelles d’ego (Melenchon en a payé le prix) et perte de valeurs (on voit par exemple ce qu’est devenu l’UNEF aujourd’hui). Alors quoi EELV ? J’ai du mal à y croire. Quant à la droite, c’est le grand siphonnage par LaREM et le RN. D’ici à 2022, le chemin est encore long néanmoins. Mais ce qui est clair c’est que l’UDMF n’est pas au bout. Bien au contraire, ce parti est une véritable aubaine pour le RN, tout comme toutes ces actions politiques judiciaires qui visent à rendre toujours plus visible l’islam dans le paysage.

    • Zarathoustra,

      Ne vous réjouissez pas trop vite vous et Leroy…

      Le RN en plus des guerres intestines et des querelles incessantes qui caractérisent les dirigeants de ce partie controversé (même les médiatiques chicanes entre le père et la fille…) toujours à la limite d’exploser …

      Il se heurte à un plafond de verre… Difficile de forcer le passage du front démocratique…

      Pas la peine de piaffer trop vite…

      • @loulou1. Vous avez tout compris au film ! Je suis de gauche mais la gauche n’existe plus. Je me fous du RN. Mais si c’est la seule alternative à Macron qui s’aligne sur le libéralisme. Eh bien allons y.

        Si vous croyez que je vote en fonction des musulmans, vous rêvez. Vous, vous pensez mangez buvez musulman. C’est toute votre vie. J’ai d’autres horizons fort heureusement. Vous vous accordez beaucoup d’importance en définitive.

        • C’est ça la politique du RN ;

          Prendre les gens pour des imbéciles… C’est encore pire…

          Vous venez de nous expliquer dans votre commentaire en frétillant avec Leroy qu’il faut patienter pour la victoire finale du RN en 2022 mais que ce sera pas facile et vous faites d’après votre projection un duel LREM/RN.

          Et vous dites en cas de duel avec un parti libéral démocrate vous voterez RN !

          Vous êtes donc bien RN.

          Avec vous il ne s’agit pas de film c’est un sketch, un numéro de clown, une comédie…

          Car selon vous, vous êtes de gauche mais vous prétendez que la gauche n’existe plus… pourtantje ne rêve pas, il y a bien :

          La France insoumise, le partie radical de gauche, le Partie communiste français, le nouveau parti anticapitaliste, lutte ouvrière, parti ouvrier indépendant, le rassemblement citoyen, le parti socialiste…

          Quand on est de gauche on pense aussi à orienter son vote vers Europe écologie les Verts, la République en Marche, Génération écologie…

          Ou encore

          L’Union des démocrates indépendants, Agir, la droite construction, Alliance centriste, les Centristes (ex-nouveau Centre)… Non vous c’est RN…

          Juste pour savoir Zarathoustra du RN,

          Vous confirme que c’est ça la dégénérescence du RN, vous allez presque nous faire regretter feu Jean-Marie lui au moins était “franc du collier”.

          Pas un ramassis de menteurs et intrigants dont vous êtes une représentante…

          Etes-vous fière de déshonorer la mémoire du fondateur au RN par des méthodes de lâches ou participez-vous au déshonneur d’un parti qui n’a aucun ossature éthique…

          Même un Leroy rigole…

          • @Loulou1. Vous lisez ce que vous voulez voir. Le RN est une perspective possible absolument. Tout le monde le sait. Ça ne veut pas dire qu’on adhère. Vous êtes aveuglée par votre paranoïa ma pauvre amie. Et vous en êtes encore à penser que les électeurs du RN aujourd’hui sont des fachos. Vous croyez que je vais pour LFI, pour lider maximo Meluche ? La seule gauche qui valait pour moi était le PS comme pour beaucoup de gens. Et le PS est totalement décomposé au cas où ça vous aurait échappé. L’écologie n’est pas pour moi un programme politique mais une composante sauf à tomber encore dans une idéologie verte totalitaire. Par ailleurs je vote pour qui je veux. Aucune leçon à recevoir de pasdaran ! Quant à vos délires sur mon genre ça en dit long sur votre vision des femmes.

  26. Résultat moyen pour l’ “Union des démocrates musulmans français” (0,1%)

    6° position, juste derrière “Parti Pirate” mais devant “Europe démocratie Esperanto” *
    Enfin rien n’est perdu malgré que : (citation)
    “La France se réveille ce matin avec, à sa tête, l’extrême droite.”
    (Il doit y avoir une erreur ou alors on appelle ça de l’INTOX)

    * Classement sur les 21 listes ayant obtenues moins de 1% des votes

  27. Le FN était déjà premier et plus haut en 2014. LaREM a très bien tenu. La véritable surprise c’est EELV. Le reste c’est de la littérature.

    • Zarathoustra,

      La démocratie elle-même est de la littérature… Souvenez-vous, les partis que vous citez ont bien débuter ex-nihilo…

      Parmi eux, RN, une tragédie revisitée… Plagiat et d’emprunt à l’idéologie SS…

      Cette liste n’a pas tort…

      Le score de EELV est à inscrire dans le souci du citoyen-monde de voter utile, la recherche d’un commerce et de produits sains, éthiques et équitables, contre les guerres… Pesticides à outrance, l’anti-mondialisation, multi-nationales …

      Le respect de l’autre et de l’environnement… Je sais vous pouvez pas comprendre…

  28. Euh, je ne trouve pas que Reich Nazional a gagné. Il fait moins que les élections précédentes et LaRem fait mieux de 4 points malgré les gilets jaunes. Je dirais que ce scrotin démontre le très grand échec des LR qui ont adopté la ligne zemar. Cela leur apprendra à suivre une gueunon. Le bellamy n’est pas si beau que ça apparemment, ils lui ont préféré la vache qui proute et qui éructe sa nicotine à coup de postillons diffamatoires et calomniateurs.
    En plus, la gauche est en forme (si elle était unie). Tout ça est à peu près équilibré et il y a une grande défaite des partis ultra-sionistes PS-LR qui vont bientôt disparaître.
    Alors zaratoutefolle, après la débandade de camus çapus, votre parti croisade reconquête ne fait pas mieux que le parti udmf. Vous vous sentez comment? Vous n’êtes pas gâtés, entre dupont saignant qui fait un score de minable qui va le ruiner, phillipot dingo qui est ruiné et out, vous n’avez plus que le Reich Nazional pour vous consoler. Mais c’est la gauche pour vous le Reich National non?

  29. Avec un score de 0,13% des votes, la vraie question à ce poser est celle de la justification de l’existence de cette liste. C’est d’ailleurs un problème plus large, car on peut recenser 21 listes (soit les 2/3 des listes) à moins de 1%. La quasi totalité de ces listes n’ont pas vocation (ni ambition) à formuler une démarche politique générale, globale ou fédératrice, et on se sert de ces élections simplement pour s’exprimer, certains diraient même pour “exister”, l’espace de quelques jours, de temps en temps.

    • UDMF : 28 448 votes 0.1%
      Pour info : Votes blancs 2,28% (votes nuls 2,21%)
      pas assez pour un siège vide au parlement européen au grand dan de ceux qui veulent la reconnaissance du vote blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Les résultats des élections européennes, pays par pays

Municipales: Valls se prend une raclée à Barcelone