in

L’U.D.M.F. a-t-elle vraiment gagné ?

C’est ce que clame son président dans les colonnes d’Oumma. Vérifions donc les chiffres. Dans aucune circonscription un de ses candidats n’a atteint 2 % ; le meilleur score a été de 1,86 % mais, le plus souvent, il a été inférieur à 0,60 %. C’est à Argenteuil que le candidat de l’Udmf a atteint le meilleur score avec 465 voix et 1,86 % des voix ; même à Trappes, le candidat ne fait que 1,04 %. Il est d’ailleurs étrange que dans le département du Nord où il y a tant de musulmans, l’Udmf n’ait présenté qu’un candidat dans une circonscription de Lille.

Mais pas de candidat dans les deux circonscriptions de Roubaix, ville que je connais bien où il y a tant de musulmans ; en revanche, à « Roubaix-Ouest », la candidate de la Nupes, Karima Chouia, arrive en deuxième position avec 26,41 % des voix face à un macroniste ; elle a peu de chances d’être élue, hélas. Pas un seul candidat « musulman » dans le Val-de-Marne mais à Rosny-sous-Bois (93), c’est une candidate de la Nupes, Fatiha Kelaou Hachi, qui sera certainement élue car elle arrive en premier avec 35,31 % des voix, loin devant le macroniste qui n’a que 21,71 %. C’est aussi le cas de Farida Amrani à Corbeille avec 39,12 % des voix et, à Marseille, Mohamed Bensaada (27,73%). A Vénissieux, Idir Boumertit a choisi  la Nupes et obtenu 35,76 %, loin devant le candidat de l’Udmf (1,47%). De même, à Vaulx-en-Velin, Abdelkader Lahmar arrive en tête avec 8 603 voix et 30,87 % loin devant la candidate Udmf qui n’a eu que 221 voix (0,79%). 

Citons  d’autres candidats de la Nupes :  Nordina Jouira (32,82%) à Nancy-Est, Nadia El Hajjaj (20,32%) à Mulhouse-Est, Zahia Hamdane (29,98%) à Amiens, Abdelkader Lahmar ((30,87%) à Vaulx-en-Velin, Karim Chkeri (27,98%) à Valence, Zahia Hamdane (30%) à Amiens, Nadia El Hajjall (20%) à Mulhouse-Est, Reda Belkadi (24,31%) à Blois, Karim Benbrahim (36,97%) à Nantes I, et j’en oublie ! Tous ont été choisis par la Nupes, parce qu’ils sont des militants connus pour leur action, non parce qu’ils sont musulmans ; des dizaines de milliers de « Français de souche » (sic) ont voté pour eux sans s’occuper de leur origine. Et c’est tant mieux ! Elus, ils travailleront avec les autres députés de la Nupes contre toutes les mesures discriminatoires que Macron a fait voter dans l’Assemblée nationale précédente et contre tous les comportements islamophobes, hélas très répandus.

Publicité

Mais il y a aussi d’autres candidats « musulmans » qui sont macronistes : à Chenôve (banlieue de Dijon), à Metz, à Cherbourg, à Aix-en-Provence et ailleurs (je ne les ai pas cherchés systématiquement) ; un candidat du Modem à Nantes VIII, un de l’Udi à Béthune qui, s’il était élu, pourrait se retrouver avec un autre de l’Udi, Meyer Habib, le conseiller de Netanyahu ! Mais il y a pire encore : Myriam Lamzoudi est en tête à Compiègne-Sud avec 24,44 %, candidate du Rassemblement national !!!

Voyez comme c’est ridicule de s’attacher à l’origine. Les « musulmans » sont comme les autres : il y a des gens qui travaillent pour la solidarité entre tous les habitants de la France, d’autres qui font carrière avec les puissants. Les musulmans doivent être des citoyens à part entière et pas des gens à part, avec leur liste à eux qui disparaît au deuxième tour et n’a donc aucune chance de peser sur le sort des musulmans… comme des autres !

Ne vous trompez pas d’ennemis : la Nupes a l’intention de faire voter l’abrogation de la loi sur le séparatisme. 

Publicité

Mais dans quantité de petites villes, le Rassemblement national est arrivé en tête et est capable de faire élire un député qui fera la loi au moins dans « sa » ville, comme Marine à Hénin-Beaumont. Le danger n’est pas seulement dans les villes du Nord, de l’Est et du Midi. Consultez tous ces départements de Normandie et ses petites villes : Falaise-Lisieux, Evreux-Est et Evreux-Nord, Bernay, Louviers, Vernon, Elbeuf, Fécamp. En Aquitaine : Conflans, Royan-Est et Royan-Est, Bergerac, Blanquefort, Blaye, Marmande, Villeneuve-sur-Lot, Montmorillon. En Bourgogne : Montbard, Montbéliard, Audincourt, Clamecy, Vesoul, Lure et Luxeuil, Sens, Avallon. Toutes ces petites villes ont mis le Rassemblement national en tête ! Et je ne cite pas toutes les villes où les LR sont en tête et ne valent souvent pas mieux. 

Voilà le grand danger et, dans ces villes et partout ailleurs, les élus et les militants de la Nupes seront là pour défendre les musulmans victimes d’actes islamophobes et particulièrement ceux qui se seront faits repérés comme candidats de l’UDMF. Je salue leur courage et nous saurons les défendre.

 Ne vous découragez pas, dimanche : les droits humains de tous les habitants de notre pays sont en jeu et la démocratie est déjà bien mise à mal.

Martine Sevegrand

Publicité
Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Bonjour Madame Martine Sevegrand, je reviens du bureau de votte, ici c’est la député sortante Chantale Jourdan “divers-gauche”, qui est dans la liste NUPES que donc j’ai choisie. Bon, sur le fond de votre article, l’UDMF est une formation politique chétive et débutante, dès que la NUPES s’est constituée, j’ai pensé qu’il y aurait trop d’effet de concurrence cette fois-ci. C’est pour ça que sous vos articles à ce sujet et celui de Naguib Azergui, j’ai suggéré que l’UDMF prenne langue avec la FI. Probablement ça se fait ou ça se fera à l’avenir. Maintenant, Madame, quand il y a un certain nombre de formations réunis dans une alliance, il y a une injonction de consensus discutable. Exemple, je me fus abstenu, je dis bien abstenu si je me trouvais dans la circonscription de Fabien Roussel dont je ne souhaite pas l’élection, nous verrons ça ce soir.

    Injonction de consensus autre exemple, quoi que le burkini me soit indifférent n’étant pas chose de Musulmans plus que ça, je n’aime pas cette idée de l’équivalence avec les poitrines nues, ce nudisme qui a encore beaucoup de marge de revendication et pourrait prendre pour alibi certaines revendications Musulmanes cultuelles pour réclamer plus encore de visibilité qu’il n’en a déjà. Eh bien non, les libertés et droits cultuels ne se rangent pas au même niveau que n’importe quelle demande, il y a une hiérarchie des causes et des priorités.

    J’ignore où en sont aujourd’hui les gens de la sensibilité “Chrétiens-démocrates”, souvent marginalisés aussi et connotés et classés à droite, mais s’ils reconstituaient une formation politique en propre, moi, ça ne me dérangerait pas.

    On ne peut pas affirmer que l’UDMF a échoué, pas si on tient compte de son austracisation, voire d’éventuelles atteintes à ses candidats. Ce n’est pas comme les Macronistes à qui tout vient en aide, l’évaluation est différente.

    Croissant de lune.

  2. Décidément islam et politique ne fait pas bon ménage …on est en plein propagande avec ce parti, après nous avoir sermonné qu’il était la seule alternative pour la France , le voilà qu’il se déclare gagnant. Il donne une piètre image de l’islam politique…

    • @ Djeser, tu écris en bgros que l’Islam et la politique ça fait pas bon ménage ou je me souviens plus mais un truc du genre qu’on entendrait dans n’importe quelle boutique, mais ça veut dire quoi, tu sais ce que signifie ce que tu as écrit, oui ou non? Et donc tu peux démontrer, argumenter, sans faire dans les lieux communs des chalands? Puis qu’est-ce que c’est que l’Islam politique, c’est un mot à toutes les sauces ou y a-t-il meilleures sauces que d’autres?

      Moi-même je n’étais pas concerné ici par l’UDMF, faute de candidats, s’il y en avait eu, peut-être je l’eus choisi en évaluant ses chances. Parti dirions-nous équivalent aux chrétiens démocrates qui n’avaient pas non plus de liste directement et sont assez marginalisés. Moi, ça ne me choque pas, mais j’aimerais analyser pourquoi ça te mets dans tous tes états, je voudrais te passer au crible, c’est quoi qui ne va pas?

      Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Aux États-Unis, une rue Jamal Khashoggi inaugurée devant l’ambassade saoudienne

Sanctions sportives contre la Russie: le journaliste Dominique Sévérac s’étonne qu’Israël soit épargné