in

La campagne d’affichage d’une banque du New Jersey stigmatise le port du voile

Berceau de la Century Savings Bank, la banque centenaire classée parmi les établissements financiers les plus fiables et prospères à l’échelle locale, le New Jersey a vu récemment émerger dans son paysage urbain une campagne d’affichage pour le moins discriminatoire qui, sous couvert de faire la chasse à tous les couvre-chefs pour des raisons de sécurité, visait essentiellement le hijab.

A mille lieues des habituels concepts de communication vantant les avantages de tel ou tel produit d’épargne miracle, la Century Savings Bank, qui se définit elle-même comme une banque communautaire ayant pignon sur rue, a sorti du chapeau une campagne insidieuse, qui a mis en émoi la puissante organisation américano-islamique (CAIR), rompue à traiter la stigmatisation et le harcèlement subis par les femmes voilées en milieu bancaire, plus ou moins sournoisement d’ailleurs, qu’elles soient clientes ou employées.

A la vue du visuel choc, les responsables de l’association musulmane du New Jersey sont aussitôt montés au créneau pour exiger que soient retirées les affiches illustrant un homme chapeauté, encagoulé, ou encore un autre portant un casque, aux côtés d'une femme cachée derrière ses lunettes de soleil et surtout d'une autre… revêtue d’un hijab, censées promouvoir la nouvelle politique anti-coiffe de la banque.

Aussi promptement que leur campagne, bien moins innocente qu’il n’y paraît, a habillé les panneaux du comté, les têtes pensantes de la Century Savings Bank se sont pliées aux exigences fondées du CAIR, qui a instamment demandé à l’établissement de repenser sa politique « inappropriée et discriminatoire », dont l’impact serait préjudiciable aux musulmanes voilées et nuirait à la liberté individuelle fondamentale de porter des signes religieux. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30ème anniversaire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme (vidéo)

Le Mossad capable de provoquer des crises dans le monde arabe selon un général israélien