in ,

Kismet, le premier super-héros musulman de BD, fait son grand retour après 70 ans d’absence !

Premier super-héros musulman à avoir marqué de son empreinte l’âge d’or de la Bande Dessinée américaine dans les années 40, l’Algérien Kismet ou « l’homme du destin », ce valeureux combattant reconnaissable à son fez jaune, qui traquait sans relâche les nazis et les fascistes dans le sud de la France, entraîna de nombreux lecteurs assidus de la BD « Bomber Comics » dans ses aventures intrépides.

Soixante-dix ans après avoir sombré dans l’oubli, bien qu’ayant rencontré un succès de librairie certain, ce personnage de fiction doté d’une force prodigieuse et d’une intelligence rare, en lutte contre toutes les tyrannies, fait son grand retour dans l’univers fantastique de l’auteur américain A. David Lewis.

Docteur en littérature et en religion, David Lewis, qui a grandi dans une famille juive, s’est littéralement pris de passion pour ce héros arabo-musulman sans peur et sans reproche, après avoir choisi de se convertir à l’islam en 2006. Sa décision était prise : il le ferait renaître de ses cendres.

D’un siècle à l’autre, une tyrannie raciste en chassant une autre, ce n’est plus contre l’hydre hideuse du nazisme que Kismet livrera bataille, mais contre l’actuel fléau de l’islamophobie dans une ville de Boston qui reste hantée par le douloureux souvenir de l’attentat qui endeuilla son célèbre marathon, le plus vieux du monde, en 2013.

« Avec le retour de Kismet dans un album,  je suis heureux de donner une seconde vie à celui qui fut le précurseur des super-héros musulmans de BD, identifiés et publiés en anglais », a déclaré David Lewis.

Déçu par les personnages musulmans qui évoluent dans le monde imaginaire de Marvel, il en fait le serment : il veillera à ce que celui qui tient une place à part dans son panthéon personnel des super-héros torde le cou aux préjugés anti-musulmans, au lieu de les alimenter, tout en menant son grand combat contre les forces du mal islamophobes.

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Tu as bien raison Leroy en même temps sur oumma tu t’attendais à quoi ? Et puis ça reste des musulmans…. qi d’huître… Moi ce qui me fait rire c’est cette branlette autour d’un sois disant héros de bd qui a jamais existé ! Ah la la le révisionnisme a de beaux jours devant lui ! “Les forces du mal islamophobes” MDR !!

  2. J’ai bien rigolé en lisant l’article comme d’habitude bien victimaire.
    Ah les préjugés anti-musulmans ! Qui permettent de se plaindre comme d’habitude.
    Ne faudrait-il pas que certains musulmans, un peu trop emportés par leur foi quelque peu excessive, et n’ayant qu’un cerveau formaté par les prières à répétition, ne donnent pas prise à ce qu’on leur reproche ? C’est à dire ce qu’ils nous reprochent.
    Hi hi hi…

    • “cerveau formaté par les prières à répétition” vous dites,vous êtes dépourvu de foi pour raisonner ainsi.chaque jour est un nouveau jour,si ton quotidien est une série d’acte répétitif sans prière ,sans espoir,sans âme ,je plaint ton entourage.ta vie n’en parlons pas je te laisse dans l’ignorance,et à chaque réveil, penses que tu étais mort.et avant chaque sommeil penses que peut être tu vas mourir.c’est ma prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

René Trabelsi, ministre tunisien du Tourisme: “Les paysages au Sud tunisien sont plus beaux que ceux de Marrakech”

Restauration de la Casbah d’Alger: la désignation de l’architecte Jean Nouvel contestée par plusieurs personnalités