in

Kamel Daoud condamné en Algérie pour coups et blessures contre sa femme

Erigé en intellectuel éclairé par les salons feutrés du parisianisme, l’auteur et chroniqueur algérien Kamel Daoud, ce grand donneur de leçons et défenseur de la dignité de la femme… musulmane, s’avère être beaucoup moins soucieux de l’intégrité physique et morale de la gent féminine dans l’intimité de son foyer… Qui l’eût cru ?!

Le masque de ce parangon de vertu semble s’être fissuré de toutes parts. Celui, à qui les médias sous influence offraient complaisamment une tribune pour alimenter les préjugés anti-musulmans déjà très largement répandus, a été condamné par le tribunal d’Oran à trois mois de prison avec sursis pour coups et blessures volontaires à l’encontre de son ex-épouse, dénommée L.H.N. Une peine assortie d’une amende de 20 000 Dinars Algériens.

Le site Algérie toute heure, qui rapporte l’information, a publié les actes de procédure et la décision de la justice :

Publicité

Son image iconique d’émancipateur des musulmans ayant été atomisée, Kamel Daoud  aura du mal à continuer de jouer l’indignation, devant les caméras, pour complaire à ses ventriloques du Tout-Paris politico-médiatico-mondain.

Il lui sera désormais difficile de vouer aux gémonies les sociétés arabo-musulmanes, notamment algérienne, et de s’insurger contre le sexisme, le patriarcat et la soumission de la femme qui y règnent.

Quand Kamel Daoud faisait encore illusion dans le rôle du défenseur de la condition des femmes dans les pays arabes :

Publicité
Publicité

7 commentaires

  1. Effectivement, il est blamable, mais je pense qu’on devrait combattra ses idées de manière argumentée que de s’intéresser à sa vie privée, son argumentaire est tout à fait contestable et c’est la dessus qu’il faudrait écrire des articles… Le reste est une affaire de couple malheureusement banale que ce soit en France, en Algérie ou en Chine, une affaire de Droit pénal qui n’a pas grand chose à voir avec ses idées, Cette plaie que constituent les violences envers les femmes n’épargne ni les riches, ni les intellectuels contrairement à ce qu’on pourrait penser. ça renvoie juste à l’incapacité des hommes à contrôler leurs pulsions.
    Soit dit en passant, il est intéressant que dans les divers récits sur la vie du prophète, aucun ne montre de violences envers ses épouses bien au contraire.

  2. Traduction sourat saff verset 2-3

    Ô vous qui avez cru! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas?

    C’est une grande abomination auprès d’Allah que de dire ce que vous ne faites pas.

  3. Bravo monsieur kamel Parangon , pour vos bon conseils. Et vous allez nous dire que vous ne vous souvenez de rien à cause de vos médicaments .

Publicité

Le mic-mac de la France dans son projet de création d’un État sous contrôle kurde à Raqqa en Syrie.

Présidentielle Tunisie: les grands enseignements d’un scrutin