in

Islamophobie : une mosquée sur une photo choc de la Brigade franco-allemande

Elle fait monter l’adrénaline dans les chaumières, tout en assurant prospérité et succès aux gazettes qui en font leurs « Une » ravageuses avec gourmandise, la propagation de l’islamophobie n’a d’ordinaire que sa banalisation extraordinaire, au-delà de tous les clivages politiques, sans garde-fous, sans vergogne, et sans répit.

Dans ce traitement médiatique à charge, où l’islam est abonné au mauvais rôle, celui de l'éternel "péril vert", la photo de couverture du quotidien « L’Alsace » a la force évocatrice de la manipulation insidieuse des esprits qui est à l’œuvre derrière des gros titres et des illustrations saisissantes.

Consacré à la Brigade franco-allemande (BFA) et à son entraînement opérationnel sous les feux des projecteurs, le 21 mars dernier, appelé l’exercice « Feldberg 13 », dans le Land de Saxe, à deux pas de la frontière polonaise, qui a mobilisé environ 2100 soldats français et allemands (sur les quelque 6000 de la brigade) et plus de 400 véhicules, l’article phare du journal a choisi de mettre en pleine lumière une photo choc de nature à capter tous les regards, surtout grâce à son arrière-plan : une mosquée, au cœur d’un faux village, devant laquelle évoluent des véhicules blindés allemands, dans une démonstration de force qui en dit long…

Et si d’aventure, certains esprits distraits, ou échappant miraculeusement à la diabolisation de l’islam, n’avaient pas compris la portée de cette mise en scène exposée à la vue de tous par le journal L’Alsace, le texte est là pour en expliciter les tenants et aboutissants, et dire qui sont les bons et les méchants : "La BFA y a fait la démonstration de ses capacités en tant que « force d’entrée en premier », en pointe des combats : elle a montré comment attaquer des bâtiments ou un village dans lequel des forces ennemies seraient retranchées".

Ce conditionnement visuel est autrement plus ostensible que ne l’est la visibilité des musulmans, et bien plus galopant que ne l’est l’islamisation de l’Hexagone, pourtant aucun Cassandre ne crie à sa médiatisation dévastatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le calendrier lunaire à la lumière des données astronomiques

Malcolm Shabazz, le petit-fils de Malcolm X, a été tué au Mexique