in

Une mosquée incendiée à Ajaccio

Ravagée par des flammes qui ont soudainement surgi sur le coup de quatre heures du matin, la salle de prière musulmane d’Ajaccio, située dans le quartier de Mezzavia, a été réduite en cendres par des mains criminelles, comme tout le laisse, hélas, à penser.

Après avoir été profané et vandalisé à différentes reprises, les fidèles ayant été particulièrement choqués par la découverte de deux têtes de sangliers déposées, par deux fois, devant la porte d’entrée de l’édifice, le lieu de culte a été, cette fois-ci, gravement endommagé, au cours d’une nuit des plus incendiaires, à la consternation générale.

Une enquête, confiée à la police judiciaire, a été immédiatement diligentée, tandis que le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a fait part de sa « solidarité aux musulmans de Corse ». « Si l'origine criminelle est confirmée elle donnera lieu à la recherche active des auteurs, qui devront répondre de cet acte inacceptable devant la justice. Le ministre de l'Intérieur rappelle la détermination du gouvernement à assurer la protection de tous les lieux de culte, et à assurer la liberté de culte partout sur le territoire», pouvait-on lire dans un communiqué portant son sceau officiel.

L’île de beauté n’est manifestement pas épargnée par l’hydre hideuse de l’islamophobie violente et ivre de haine, et quelques mois après la dégradation inacceptable d’une autre salle de prière dans le quartier Saint Jean, et la calcination de plusieurs exemplaires du Saint Coran qui s’en est suivie, en signe de représailles à l’agression de deux pompiers, cet incendie criminel sème, aujourd'hui encore plus qu'hier, la sidération et l’effroi au sein de la communauté musulmane d’Ajaccio.


 

Communiqué du Conseil Français du Culte Musulman 

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a appris avec une profonde consternation l’incendie dont a fait l’objet cette nuit une mosquée à Ajaccio qui a été lourdement endommagée.

Le CFCM condamne avec la plus grande vigueur ces actes intolérables qui visent des lieux de culte, lieu de prière et de sérénité. Le CFCM est profondément choqué par cette nouvelle attaque qui intervient quatre mois après le saccage d’une autre mosquée à Ajaccio au mois de décembre dernier.

Le CFCM exprime son total soutien aux responsables et aux fidèles de la mosquée d’Ajaccio. Le CFCM assure également l’ensemble de la communauté musulmane de la ville de sa profonde compassion et de sa totale solidarité.

Le CFCM appelle les Pouvoirs Publics à tout mettre en œuvre pour que les auteurs de ces actes criminels soient rapidement identifiés et traduits devant la justice.

Le CFCM réaffirme son engagement total pour préserver la cohésion nationale et consolider le vivre ensemble, dans le respect des valeurs et des lois de la République.

Fait à Paris, le samedi 30 Avril 2016,
Le Bureau du CFCM 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

“Les Visages de l’Islam” : 40 musulmans australiens dans l’objectif du photographe Matt Palmer

Un journaliste qui a infiltré une cellule de Daech en France pendant 6 mois a vu très peu d’islam