in

Interdite d’affichage, la comédie américaine “Les Musulmans arrivent” obtient gain de cause auprès de la justice

A eux deux, ils font la paire mais aussi rempart contre l’islamophobie, les comédiens américains de confession musulmane, Negin Farsad et Dean Obeidallah, ont décidé de conjurer les vieux démons qui ressurgissent Outre-Atlantique en usant de la plus désarmante des armes : celle de l’humour qui fait rire et réfléchir.

Passé derrière et devant la caméra pour lutter contre les préjugés qui ont la vire dure, d’autant plus qu’ils sont alimentés à dessein, ce joyeux tandem de choc a signé une comédie dont le titre « Les Musulmans arrivent » donne le ton d’un film comique plein d’ironie.      

Alors qu’ils étaient impatients de voir les affiches de leur long métrage habiller le métro de New York, quelle ne fut pas leur stupeur d’assister à la volte-face spectaculaire de la Metropolitan Transportation Authority (MTA) qui s'est soudainement opposée à cette promotion, après y avoir été favorable, au motif qu’elle revêtait un « caractère politique »…

Un veto brutal de nature à perdre tout sens de l’humour, mais devant lequel les deux compères, pleins de ressources, ont refusé de capituler. Aussi, quand le juge fédéral a récemment qualifié la décision de la MTA de "conclusion arbitraire", estimant "tout à fait déraisonnable de dire qu’une publicité comportant le mot "musulman" est politique", et critiquant vertement le fait que l’annonce de ce film ait été "soumise à un examen plus minutieux que certaines annonces potentiellement controversées", Negin Farsad et Dean Obeidallah ont immédiatement retrouvé le sourire.

C’est sur Twitter qu’ils ont exprimé leur immense soulagement et satisfaction, se disant « heureux » d’un tel dénouement judiciaire. Retardés par une crispation islamophobe dépourvue du moindre sens de la dérision, « Les Musulmans arrivent » pour de bon et pour le meilleur sur les panneaux publicitaires et les grands écrans américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des tags islamophobes découverts à proximité de la mosquée de Béziers

Philippe de Villiers: “Je ne veux pas que la France devienne la fille aînée de l’islam”