in

Inde : manifestations violentes suite au vote d’une loi jugée discriminatoire envers les musulmans

C’est un mouvement qui symbolise toute la complexité de la société indienne. Une mosaïque de cultures et de religions dont l’équilibre fragile pourrait être remis en cause par le gouvernement Modi. De Delhi à Calcutta ou Bangalore, des dizaines de milliers d’Indiens sont venus dire leur opposition à la loi dite CAB pour « Citizenship Amendment Bill ». Le texte, voté la semaine passée, facilite l’attribution de la nationalité indienne aux réfugiés d’Afghanistan, du Pakistan ou du Bangladesh, à condition qu’ils ne soient pas musulmans. Une condition qui selon les manifestants remet en question les fondements mêmes de l’état indien.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Liban : de nouveaux affrontements après le report des consultations parlementaires

Malek Bennabi et l’univers culturel francophone : 46 ans après la disparition du grand penseur