in

Images rares des funérailles en 1940 du grand réformiste Ben Badis

Images rares des funérailles du grand théologien Abdelhamid Ben Badis qui se déroulèrent en avril 1940, à Constantine, en présence de plus de 20 000 personnes. Figure majeure du mouvement réformiste musulman en Algérie, Ben Badis avait également fondé, en 1931, l’Association des oulémas musulmans algériens.

Publicité

19 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Un des Pères de l’Algérie moderne qui s’est élevé dans un climat à couper au couteau…Alors que l’espoir n’était qu’une brume mince et éparse qui allait alors sous son impulsion (et d’autres) se transformer en épais brouillard…

    Des image magnifiques de Constantine et des Constantinois…

    Allah y rahmou

  2. “Petit-fils de grand féodal, dont la fortune a trouvé à prospérer à la mesure des signalés services qu’il rendait aux colonisateurs, fils de bachagha décoré de la Légion d’honneur et invité de marque du président français Gaston Doumergue lors des festivités du centenaire de la colonisation de l’Algérie, en 1930, à l’occasion desquelles il prononcera un discours plein du désir ardent de travailler «à l’impérissable grandeur de la France», le jeune Ben Badis a grandi dans une aisance qu’il doit au ralliement précoce de sa famille à la puissance coloniale. …

    La contribution ci-après de Mouanis Bekari nous éclairera un peu plus sur le cheikh(paix à son âme) mais qui n’en a pas moins soutenu la colonisation : ” Nous ne sommes pas des ennemis de la France et nous n’activerons jamais contre ses intérêts. ”
    https://www.algeriepatriotique.com/2019/08/21/une-contribution-de-mouanis-bekari-ben-badis-la-colonisation-et-le-hirak/

    • Ne soyez pas injuste avec le cheikh rahmatou allahi alaih, pas vous mon frère.
      La vérité est beaucoup plus complexe que ça. Si ce n’est déjà fait je ne saurais trop vous suggérer de lire l’excellent papier sur Oumma issu des mémoires de Taleb Ibrahimi à propos de son père mais pas que. Un extrait vite fait où il est justement question du (attention accent du midi obligatoire) centenaireu qui me pompeu l’aireu.
      Salutations
      « Le parti islamique, tant souhaité par Ben Badis et dont il lança l’idée dans un appel publié dans son journal Ach chihab en 1925, vit le jour en 1931 lorsque fut fondé à Alger l’Association des Oulémas. Bachir El Ibrahimi fut nommé vice président. La célébration insolente du centenaire de l’Algérie française accéléra les démarches entreprises par les leaders réformistes pour faire entendre la voix de l’Islam. Ahmed Taleb Ibrahimi écrit dans ses mémoires que « dans l’esprit de Ben Badis et Ibrahimi, l’action de leur association s’inscrit comme une réponse au défi lancé par les fêtes du centenaire proclamant la fin de l’Islam et de la langue arabe en Algérie »[7]. »
      https://oumma.com/le-cheikh-bachir-el-ibrahimi-le-combat-pour-la-personnalite-algerienne-12/

      • Loin de moi cette idée et encore moins d’en savoir d’avantage sur un savant(ouléma) et un sage à fortiori, mais force est de trouver bizarre qu’il ait pu un tant soi peu croire dans les bienfaits illusoires de la colonisation et au même moment rallier la révolution que quand elle fût bien entamée et arrivée à son terme.

        Pour autant je me garderai bien de “cracher” sur un homme et pire sur sa mémoire. Qui suis-je pour juger?

        Puisse Dieu Veiller sur son âme

    • A Rachid Zani
      Copier coller de “Algérie patriotique ” celui qui ne le sait pas c’ est ‘un journal de Khaled nezzar ( le Pinochet Algérien).
      Quand à mo,i si je veux savoir qui est Ben Badis, je lis ce que disent les vrais historiens en l’occurence Mahfoudh keddache.

      • Quand à moi si je veux savoir je ne me permets pas d’accuser qui ce soit et encore moins de nommer telle ou telle personne juste pour rapporter tel ou tel ragot; Quand on veut savoir on évite de colporter des ragots.

        Qui est Nezzar, qui a tué Boudiaf, quelles ont été les accords consenties à Evian cette nuit-là, tu le sais toi?

  3. Il y a des personnes qui ont un nom arabe mais ils sont contre l’Arabe!!!!! Bizarre non !!!!
    Ii y a des personnes qui pensent que l’ONU (USA-SONISME) est leur créateur, et il y a d’autres qui croient qu’ALLAH est leur vrai créateur.
    Il y a des gens stupides et il y a des gens sensés c’est la vie ……
    Vive Ibn Badis (sa pensé bien sûr)

  4. Alors que des Algériens s’éduquaient REELEMENT en s’ouvrant au monde, en apprennant le Français et en allant à l’ONU pour faire entendre la voix du peuple, qu’est ce qu’a fait Ben Badis à côté ? apprendre l’arabe et le coran aux Algériens ? parcequ’on manquaient de gens qui pouvaient le faire ?

    • Benbadis est mort le 16 avril 1940, le 15 novembre 1956 (seize ans plus tard) : l’ONU inscrit la question algérienne à son ordre du jour.
      En 1962 (à l’indépendance 22 ans après son décès), l’Algérie dont vous dites qu’elle s’éduquait réellement en s’ouvrant au monde et en apprenant le français, était analphabète à 85%…
      Résultat des courses et il me coûte l’appeau d’Ephèse de le dire vous êtes algérien comme je suis un des dormants d’Ephèse.

  5. Le combat en Algérie et entre l’Algérie de Benbadis contre les franco-berbéristes. C’est l’éternel combat entre le bien et le mal.

      • Le berbérisme ne veut pas dire berbère, le premier utilise le second pour l’idéologie contre une autre idiologie. Les berbéristes c’est eux les racistes ils utilisent la race à des fins idéologiques. Si vous êtes intelligent vous comprendriez Mr l’arabe de service. Ben Badis est berbère mais il n’est pas berbériste. Retournez à l’école au lieu de dire des bêtises berbéristes. achita

  6. Une chose est certaine, s’il avait vécu jusqu’à la dite indépendance 62, on l’aurait mis en résidence surveillé et on lui collera les titres, mentalité d’un autre temps, espèce en voix de disparition.
    Ce qui veut dire, un bon arabe est un arabe mort.

    Ce qui me plait chez Ben Badis, il était contre Al Saoud depuis 1924.

    • Ah bon ? qu’est ce qui te fait dire ça ? c’est lui même qui disait “éduquer” le peuple Algérien en leur disant qu’ils appartenaient à l’arabité, moi en 2019 je veux bien comprendre, qu’est ce que l’arabité dont parlait Ibn Badis ?

      • Je ne parle pas de la langue arabe, langue internationale.

        Je parle de la famille Al Saoud, famille minoritaire et qui tient l’Arabie par la force des armes, agent de père en grand père, maître dans le sionisme.

        Ils ne sont pas les seuls d’ailleurs.

  7. l’islam ne se reforme pas car le mot reforme s’applique a des situations imparfaites.
    l’islam s’adapte aux lieux et aux temps car dans un temps court il a pu se propager sur 3 continents et reformer ou epouser les cultures locales selon le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Nouvelles attaques israéliennes sur Gaza

L’islam : religion ou idéologie?