in

Geneviève de Fontenay aime la “mode islamique” et le fait savoir haut et fort !

Chapeau bas, Madame de Fontenay, est-on tenté de s’exclamer, tant le légendaire franc-parler de la célèbre directrice du concours Miss France, toujours élégamment chapeautée, est revigorant dans le vacarme de l’hypocrisie hexagonale !

A 83 ans, Geneviève de Fontenay n’a rien perdu de sa verve, ni de sa sagacité, et encore moins de son indépendance d’esprit, et bien qu’ayant tiré sa révérence sur le devant de la scène publique, elle s’offre un retour en fanfare en fustigeant Laurence Rossignol, la ministre des droits des Femmes, passée sans gloire de l’ombre à la lumière, et la philosophe Elisabeth Badinter, islamophobe jusqu’aux bout des ongles, qui nous éclaire de ses lumières ténébreuses…

Le boycott de la « mode islamique », des marques de vêtements qui s’y essayent, et la diabolisation des femmes musulmanes qui en sont les clientes privilégiées ? Mais vous n’y pensez pas ! Madame de Fontenay n’aime pas cette croisade-là, et le fait savoir haut et fort : « Certaines de ces tenues sont très classe et me conviendraient bien ! », a lancé celle dont aucun cheveu n’a jamais dépassé de son chapeau inamovible, en ne cachant pas sa préférence pour les robes très couvrantes signées Marks et Spencer.

« Moi, je les soutiens ces femmes musulmanes ! Quand on voit la mode française avec ces jeans troués et rapiécés, tout cet exhibitionnisme, soyons au moins tolérants. Ces femmes souvent très belles ont le droit de se mettre en valeur. Je ne vois pas ce qu'il y a de provocant là-dedans », a-t-elle tempêté de manière retentissante, face à la nouvelle tempête dans un verre d’eau qui provoque l’une de ces agitations passionnelles dont le landerneau politico-intello-médiatique français a le secret…

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La nouvelle priorité de Manuel Valls : le boycott de la “mode islamique”

Etats-Unis : Un homme demande pardon à la communauté musulmane pour avoir tiré sur la mosquée locale