in

France Télécom-Orange appelé à rompre avec Partner Communications, une entreprise israélienne impliquée dans la colonisation

Face à l’expansionnisme israélien ravageur, qu’aucun grain de sable légal ne vient enrayer, le recours au boycott économique fait son chemin, et essaime à l’échelle internationale, rapports parlementaires à l'appui.

Si la voie législative, européenne et française, serait la voie royale vers la légalisation de sa mise en œuvre, des voix s’élèvent pour combler ce vide juridique cruel en tentant d’éveiller les consciences entrepreneuriales nationales.

Appelant à un sursaut éthique et déontologique, l’Association France Palestine Solidarité interpelle directement France Télécom-Orange, en vue de rompre son accord scellé en 2011 avec l'entreprise israélienne de téléphonie mobile Partner Communications, qui participe directement aux activités de colonisation en Cisjordanie et dans les hauteurs du Golan. « Le soutien apporté par France Télécom-Orange à Partner se traduit par une participation indirecte à toutes les violations du droit international commises par Partner. » a déclaré Jean-Claude Lefort, président de l'Association France Palestine Solidarité. 

Ce petit supplément d’âme qui honorerait la direction de France Télécom-Orange, serait de loin le meilleur rempart contre une colonisation galopante, dont seule la loi de l’offre et la demande pourrait avoir raison…

Les responsables du fleuron industriel français seront-ils sensibilisés à cette exigence, qui les incite à stopper les connexions avec  Partner Communications et son vaste réseau de boutiques dans plusieurs colonies de Cisjordanie,  assurant le service aux colons et à l'armée d'occupation israélienne, et conservant à son profit les taxes et autres montants dus aux Palestiniens en violation des accords d'Oslo ?

Les têtes pensantes de France Télécom-Orange entendront-elles la voix de la justice, en mettant un coup d’arrêt à un partenariat indigne avec une société israélienne qui  a installé 176 antennes et relais sur des terres confisquées par les autorités militaires israéliennes et les colons, profitant de l'interdiction faite aux opérateurs palestiniens d'installer leurs antennes dans 60% de la Cisjordanie, limitant ainsi leur accès au réseau local ?

La requête est inscrite à l’agenda de France Télécom-Orange, qui pourrait donner un signal fort en y accédant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

De l’insécurité à l’éducation

Le clip qui donne vraiment envie de voter PS