in

«Faire la leçon aux Arabes» ou «aux Noirs» : l’étrange parallèle d’Angot crée le malaise sur Twitter

Lors de l’émission On n’est pas couché diffusée le 2 décembre, la chroniqueuse Christine Angot a tenté de dresser un parallèle entre les propos d’Emmanuel Macron sur la démographie africaine et ceux de Manuel Valls sur le voile islamique. Dérapage ?

Nouvelle polémique en vue pour On n’est pas couché de France 2, en difficulté cette saison, portée par les écrivains-chroniqueurs Christine Angot et Yann Moix ?

Lors de l’émission diffusée le 2 décembre figurait, parmi les invités, l’ancien Premier ministre devenu député (sans étiquette), Manuel Valls.

Durant l’émission, Christine Angot a voulu dresser un parallèle entre des propos sujets à polémique de Manuel Valls et d’autres, également controversés, d’Emmanuel Macron. Les premiers, que l’écrivain attribue à l’ex-chef du gouvernement (et que celui-ci confirme en opinant du chef sur le plateau de l’émission), sont les suivants : «Le voile est une marque d’asservissement des femmes.» Les seconds avaient été formulés par le président de la République lors du G20 à Hambourg, cet été : «Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider de dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien.»

Interrogeant l’existence d’un traitement médiatique ou politique inégal de ces deux différents propos, Christine Angot lance à Manuel Valls (à partir de 35’35 dans la vidéo ci-dessous) : «Lui [Emmanuel Macron], il est au Burkina et il dit “ça suffit, les femmes africaines font trop d’enfants” […] tout le monde trouve ça formidable […]. Est-ce que ça veut dire qu’on ne peut pas faire la leçon aux Arabes mais [qu’]on peut la faire aux Noirs ?» Avant d’ajouter (sans faire montre de la plus nette des clartés) : «Peut-être que c’est ça, je sais pas. Parce que ça fait un peu les dames patronnesses, qui vont dans les maisons pauvres et qui disent [ici, Christine Angot prend un air offusqué ou dégoûté]: “Oh, mais tous ces enfants dans les coins…”»

Une tirade pour le moins singulière, face à laquelle l’ancien Premier ministre a prudemment choisi de botter en touche, déclarant : «Tout cela n’est pas simple», avant de noyer le poisson, en embrayant… sur le second tour Macron/Le Pen de la présidentielle.

Des internautes décontenancés… ou outrés

Sur Twitter, néanmoins, un certain nombre d’internautes ont réagi à la «question» formulée par Christine Angot.

D’autres internautes ont réagi avec colère, l’un d’entre eux dénonçant la «condescendance» de la chroniqueuse.

«Angot est d’une impertinence… c’est incroyable. Elle confond tout», s’est par exemple lamenté un autre utilisateur de Twitter.

Certains, en outre, ont pointé du doigt la confusion entre Arabes et musulmans que dessinaient les paroles de Christine Angot  à l’instar de la journaliste Sonia Mabrouk.

Ce ne serait pas la première fois que l’écrivain suscite de vives réactions en raison de propos «choc». En tenant fin septembre de rudes propos à l’encontre de l’ex-porte-parole d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) Sandrine Rousseau, qui a terminé l’émission en larmes, Christine Angot et son camarade chroniqueur Yann Moix avaient provoqué une polémique telle que le CSA avait ouvert une instruction sur l’incident.

Source: Français RT.com 

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Angot, écrivaine nombriliste, ratée qui a un temps surfé sur une autobiographagie dégoûtante et exploitée au nom de vanités pathétiques. Depuis elle essaie d’exister médiatiquement comme elle peut. Depuis longtemps elle entretient un fétiche pour les Noirs (doc Gynéco, Youssoupha, etc.). Et, comme la vraie sioniste qu’elle est (juive par sa mère) aux prises de position sans équivoque, elle ne supporte pas les musulmans, tous assignés à une identité “arabe”. Relisez ces articles après les attentats du Bataclan et de Nice, c’est effarant cette islamophobie de gauche.

    Là encore, la seule et vraie question: pourquoi les individus de cette espèce ont droit de cité dans les médias, publics qui plus est? En outre, quel est donc le nom de cette idéologie?

  2. Et Ruquier tu veux une vraie intellectuelle: je prends le poste de ta angot et rebooste ton taux d’audience. En outre physiquement je suis mille fois qu’elle.

  3. ce sont des horreurs comme valls comme fielkenkraute comme zemmour etc..; et leurs pairs qui ont collaborés et envoyés des millions de juifs mourir durant la seconde guerre mondiale.
    fielkenkraute soutient et crie que ce sont les arabes qui ont commis le génocide juif durant la seconde guerre mondiale: que cet injuste qui a pour nom fielkenkraut n’oublie jamais que c’est grâce à ces mêmes arabes que des juifs, des résistants occidentaux furent libérés durant la seconde guerre mondiale et que cet injuste qui a pour nom fielkenkraut aboie et hurle nuit et jour son antisémitisme et son amour immodéré et inconditionnel de la nazification du vocabulaire: cet injuste a été parachuté à l’académie française dans le seul but de collaborer à la nazification du vocabulaire français et à la banalisation de la nazification du vocabulaire français en le dressant contre les immigrés et les enfants d’immigrés.

    Fielkenkraut a déjà renié ses origines d’immigrés et de fils d’immigrés: il a oublié ses aïeux et ne se sert que de leurs noms et de leurs morts pour encenser la vitrine de la nazification des mots partout en occident contre les musulmans qui sont dans leur ligne de mire à lui et à ses pairs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Amour et Connaissance

Le mur d’annexion mis à mal par de jeunes Palestiniens