in

Fadela Amara prise à partie dans le métro

Adieu le prestige, les dorures élyséennes, l’appartement aux frais de la princesse abritant ses frères ! La voiture de Madame la secrétaire d’Etat n’est plus avancée pour Fadela Amara, qui redécouvre les joies des transports en commun, après avoir perdu son strapontin ministériel où son impéritie a fait des étincelles.

Connue pour manger à tous les râteliers, transfuge le plus détonnant du PS après Besson, l’ex présidente de NPNS n’aura pas ménagé sa monture pour graviter autour du Roi soleil et rester en orbite. Mais, sentant le vent tourner, son flair carriériste infaillible l’a quelque peu trahie : elle confiait son grand penchant pour DSK, misait sur Borloo contre Fillon au poste de Premier ministre, tout en jouant les Cassandre lors de la révolution de Jasmin en alertant sur la menace intégriste…

Interpellée dans le métro sur son piètre, voire inexistant bilan d’éphémère secrétaire d’Etat à la Ville, Fadela Amara, recasée par Sarkozy au poste d’inspectrice générale des Affaires sociales, refait l’histoire, en contant la jolie fable du « Vous savez combien on a sorti de jeunes de la galère ? »… Adieu les châteaux en Espagne, Bonjour le dur retour à la réalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le gratin international de l’islamophobie à Strasbourg en juillet

Jean-Louis Borloo : « Je suis un bâtard »