in

Européennes : Le clip islamophobe du parti nationaliste britannique sera-t-il diffusé sur la BBC ?

Pour conquérir l’Europe dont ils sont les farouches eurosceptiques, les ultra-nationalistes britanniques, membres de l’Internationale des anti-tout, anti-islam, anti-immigration, anti-pluralité…, à laquelle le FN a adhéré depuis longtemps, ont sorti leur botte secrète pour séduire l’électorat islamophobe : une vidéo nauséabonde à souhait qui donne le ton d’une campagne pour les Européennes ignominieuse, incitant à la chasse aux sorcières et non à la main tendue vers son prochain.

Le British National Party (BNP), connu comme le loup blanc pour sa préférence nationale et blanche pleine de hargne, qui se targue de ses rares sièges de conseillers obtenus au Parlement européen en 2009, mais aussi dans le Lancashire et le Leicester, compte bien diffuser son clip inflammable sur la BBC, à une heure de grande écoute, au grand dam des militants anti-fascistes qui, les premiers, se sont insurgés contre cette propagande qui ne mérite que le couperet de la censure.

Il faut dire que le BNP s’est surpassé dans l’ignoble, manifestement très inspiré par un scrutin européen dont il souhaite jouer les dangereux trublions, en mettant en scène un conte d’épouvante qui tient surtout du conte à dormir debout…

Le petit chaperon rouge de sa vidéo est incarné par une écolière pourchassée par les vilains méchants loups musulmans, sur laquelle veille un bouledogue montrant ses crocs, la mascotte du BNP, et qui va croiser successivement une femme en niqab avec un enfant à ses côtés, portant une pancarte autour du cou sur laquelle figure « vente », mais aussi une silhouette noire menaçante avec du sang sur les mains, en référence au meurtre du soldat Lee Rigby en 2013. Le tout avec en fond sonore une chanson entêtante dont le refrain n’a rien d’une douce comptine enfantine : « Ils tuent avec des couteaux et des haches ».

"Il s'agit d'une tentative désespérée pour promouvoir un parti en mal d'électeurs" s’est emporté Nick Lowles, représentant d’un groupe anti-fasciste, ajoutant : "Il est clair que c’est l’action la plus provocante qu’ils aient jamais entreprise". Alors que Simon Darby, l’attaché de presse du BNP, jubile à la perspective de voir ce clip affoler les foyers britanniques, les regards se tournent vers la BBC, personne ne voulant croire que la direction de la chaîne cautionnera une telle entreprise de diabolisation et de démolition de la cohésion nationale, qui par ailleurs tombe sous le coup de la loi.

"Il est inconcevable que ce clip soit diffusé dans sa version originale, d'autant plus que la BBC a rejeté, par le passé, et pour moins que cela, des émissions pour leur contenu racial diffamant et incitant à la haine", a déclaré l’un des leaders de la fronde anti-fasciste, qui espère, comme tant d'autres de l'autre côté de la Manche, que la BBC ne permettra pas au BNP de franchir le seuil de l’abjection politicienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les socialistes français : un siècle d’erreurs

Les jeunes saoudiens recherchent des sensations fortes à bord de leurs voitures