in

Pour être réélu, M. Habib mobilise Netanyahou et le Grand rabbin d’Israël

Un article particulièrement intéressant de Claude Askolovitch paru sur le site Slate révèle  que “le député LR/UDI sortant de la 8e circonscription des Français de l’étranger Meyer Habib concentre sa campagne en Israël où se trouvent 74.000 votants. Et n’hésite pas à mobiliser Benyamin Netanyahou et les rabbins, dont le Grand rabbin d’Israël, pour être réélu.”  Claude Askolovitch rappelle qu il se comportait comme un envoyé spécial d’un chef de gouvernement étranger dans la vie politique française. Il était dans le bureau de «Bibi» quand des délégations françaises visitaient Israël, et traduisait le premier ministre israélien quand celui-ci prenait la parole en France. Habib, c’était sa liberté, se comportait plus comme un militant du Likoud que comme le centriste qu’il était, sur le papier. Il ne s’en cache pas. C’était là sa vérité, son passé, sa construction.”

Le journaliste poursuit “Dans sa campagne, Netanyahou le soutient officiellement, qui s’adresse aux Franco-Israéliens dans une ingérence troublante. Oser, ainsi, interférer dans une élection étrangère ne caractérise pas les démocrates scrupuleux. Nous sommes, avec Habib et Bibi, dans l’univers d’Erdogan. Cela relativise, si cela n’absout pas. La mobilisation de rabbins est une étape supplémentaire, plus gênante encore par la manipulation qu’elle suppose.” 

Le journaliste souligne:  “Ce que Meyer Habib s’autorise ferait, dans d’autres situations, un tollé. Imaginerait-on un candidat à la députation pour les Français du Maghreb, de confession musulmane, être appuyés par le gouvernement marocain ou tunisien, et solliciter les prêches d’imams à l’appui de sa campagne? (…)  Il est décidément étrange de discuter de sionisme et de judaïsme, dans un débat d’une législative française mais, Meyer Habib, qui s’en réclame et le travestit, faisant campagne dans des synagogues et des prêches rabbiniques, nous y oblige.”

Lire l’article dans son intégralité 

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Habib s’appuie sur une entité étatique surarmée et surpuissante s’appuyant sur un réseaux de lobbyistes bien implantés dans les cercles dirigeants, financiers et économiques des grandes puissances, ce qui ne tient pas la comparaison avec des Etats faibles comme le Maroc, l’Algérie ou la Turquie d’Erdogan cités par Claude Askolovitch. C’est la raison pour laquelle les élites en France et les gros médias n’osent pas s’attaquer aux comportements intégristes de Habib, ou seulement à la marge, comme ici, et sans décortiquer toute la logique du système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Peut-on observer le Ramadan quand on est enceinte?

Les dix derniers jour du mois de Ramadan ou comment s’exercer à la quête d’excellence?