in

Etats-Unis : des détenus musulmans, nourris avec du porc en plein Ramadan, portent plainte

Au pays enchanté de Trump, là où l’islamophobie, attisée à dessein, a atteint son paroxysme, les discriminations anti-musulmans, légitimées par le discours officiel outrancier et fielleux, frappent un peu partout, jusque dans l’univers impitoyable d’une prison de l’Alaska.

Dénoncé auprès des autorités judiciaires par deux prisonniers de confession musulmane qui ne pouvaient plus endurer davantage d’humiliations et de sévices, se plaignant notamment, en ce mois de jeûne, de se voir servir intentionnellement des repas contenant du porc, de surcroît très faibles en teneur calorique, le centre pénitentiaire d’Anchorage a été sommé de revoir instamment son menu « Spécial Ramadan » des plus indigestes.

Face à la malveillance manifeste de sa direction qui s’est rendue coupable d’une discrimination religieuse caractérisée, le très influent Conseil sur les relations américano-islamiques (CAIR) est monté aussitôt au créneau pour faire entendre les récriminations des deux hommes et s’insurger contre les « mauvais traitements, cruels et inhabituels, infligés à des détenus musulmans ».

Joignant le geste fort à la parole indignée, l’association phare de défense des droits des musulmans américains a porté plainte, mardi dernier, auprès du tribunal fédéral de l’Alaska contre les responsables de l’administration pénitentiaire locale et deux gardiens de prison, exigeant le respect de l’intégrité morale et physique des prisonniers musulmans, ainsi que de leur croyance et rituels. Le CAIR a également demandé qu’ils bénéficient, non pas d’un raffinement de cruauté, mais du même « régime nutritionnel équilibré » auquel ont droit les autres prisonniers.

Les autorités judiciaires de l’Alaska n’ont pas tardé à réagir, puisque deux jours après avoir été saisies de l’affaire, elles ont ordonné à la direction de la prison d’Anchorage, via une mesure d’urgence, de changer immédiatement ses pratiques internes pour offrir des « repas adéquats » aux détenus de confession musulmane.

Bien que satisfaits de la célérité et de l’arbitrage de la justice américaine, les responsables du CAIR n’ont guère savouré cette victoire au goût amer… Ils redoutent, en effet, qu’elle soit annonciatrice d’autres combats à livrer dans les prétoires contre les discriminations qui risquent fort de s’intensifier à l’encontre des minorités ethniques en général, et de la communauté musulmane en particulier.

10 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’estomac ne connait ni la politique ni la religion tout ce qu’il connait c’est plein pour son brassage ou sa digestion. c’est les hommes qui compliquent ce que Dieu a toujours simplifié.

  2. Pour éviter les accusations faciles, il serait bon que les détenus musulmans ne se privent pas de leur nourriture et puissent éviter le porc. Tout étant prétexte à victimisation chez les islamistes.

    Dommage, bien cuisinée, c’est une viande délicieuse. En rôti, à poêle, si vous cuisinez…
    Le porc, prolifique et facile à nourrir et élever, a été la providence des sociétés européennes dans les périodes de famine. Il fait partie de notre culture.

    Cette fois-ci, dans mon propre pays, j’aimerais bien ne pas être censuré comme hier parce que j’aime un animal de base de notre nourriture : j’ai nommé, Rachid Zani, le cochon !

  3. Un bon musulman n’a aucune raison de se retrouver en prison. Ce sont donc là de mauvais musulmans ou pire, des usurpateurs. En ce cas, aucune raison de leur appliquer les préceptes d’une religion qu’ils ne respectent pas eux-mêmes.

    • Si l’on suppose qu’ils sont sous le coup d’une vraie justice et pas une justice politique.
      Combien de musulmans ont été jeté à guantanamo sur un simple soupçon et des fois même pas? combien ceux qui ont été livrés à leurs pays d’origine dont les dictateurs en place ont dévoré en guise de loyauté aux usa? on leur confiait le sale boulot dit-on!.
      Assez de naïveté svp
      Et malgré tout la question persiste: est-ce du droit que de priver un détenu de son droit pendant qu’il purge sa peine? est-ce humain? comme ça compte-on récupérer le détenu?.
      Quant à leur islam, il ne m’appartient pas de les “ex-communier” d’autant plus que j’ignore la raison de leur incarcération. ( à supposer qu’il y en a? )

      • Vous avez de belles idées, idéalistes mais islamistes.
        Pourriez-vous nous parler de la justice à Gaza, sous la dictature du Hamas ?
        Qu’en est-il de la liberté d’expression ?
        Depuis quand les Gazaouis n’ont-ils pas voté ? Quelle est l’importance d’un individu dans l’islam ?
        Remarquez, les lois d’Allah étant supérieures, pourquoi voter ?
        Il y a toujours quelqu’un pour penser à la place des autres en se prétendant plus musulman.

        Mais faites donc une recherche sur les prisons du Hamas, dont on ne parle jamais.

        Je vais encore être censuré ? Au secours Rachidou Zani !

        Et vous aussi, cher Abou Truc Tlemceni, réfugié par confort chez les kouffars de Californie, vous qui de là-bas nous annoncez régulièrement comment doivent vivre les musulmans pour qu’ils restent musulmans comme au début du rêve, et surtout ne se mélangent pas à la fange non musulmane qui les fait vivre à coups de subventions.
        En attendant un plus qu’hypothétique renouveau de votre civilisation en panne depuis des siècles.

        je vous jure Abou que je n’ai encore rien bu…

  4. Est il plus grave d’envahir des pays musulmans, d’ y créer des entreprises terroristes puis d’imposer à l’Arabie Saoudites et les autres pays du golf de les financer pour massacrer les populations et détruire leur infrastructures que de donner à manger du porc a un détenue musulman ???? ساء ما تحكمون
    Beaucoup parmi les détenus de Guantánamo n’avaient aucun lien avec le terrorisme

  5. Alikhan07 je pense quand même que l ‘Amérique est un pays de droit heureusement ,pour les musulmans des états unis,gloire à dieux le tous miséricorde.

  6. le monde ira mieux quand les USA deviendront plusieurs états indépendants, et la chine populaire plusieurs états indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Reine Elisabeth II serait la descendante du Prophète, selon un prestigieux institut de généalogie

Refus de soins pour le jeune Hassan Tamimi, malade et emprisonné par Israël