in

Eric Geoffroy: “Certains musulmans ont peur de la spiritualité”

Seconde partie de l’entretien avec l’islamologue Éric Geoffroy qui  explique pourquoi “certains  musulmans ont peur de la spiritualité” et comment le féminin (pas au sens biologique) peut contribuer au renouveau des sociétés musulmanes.

Eric Geoffroy: "Certains musulmans ont peur de la spiritualité"

Publicité

Eric Geoffroy: "Certains musulmans ont peur de la spiritualité"Seconde partie de l'entretien avec l’islamologue Éric Geoffroy qui explique pourquoi "certains musulmans ont peur de la spiritualité" et comment le féminin (pas au sens biologique) peut contribuer au renouveau des sociétés musulmanes.

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 20 décembre 2018

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. C ‘est vraie que l’histoire nous montres , Que les états gouvernementale , ont toujours eux peur de l’islam … De cette concurrence , et cette peur de nos jours c’est transformé en islamophobie , surtout en occident . je ne sais pas l’avenir , mais je commence à avoir peur du concept , surtout dans un future proche …

  2. Pour beaucoup de musulmans, leur religion se résume à observer des rites, à faire des gestes, à observer des interdits, à suivre des traditions qu’ils pensent découler du Coran. Le tout leur donne l’impression de faire partie d’un monde supérieur qui les protège contre l’extérieur forcément hostile.
    Et ça peut rendre heureux, c’est le principal.

    • Oui c’est vrai, les musulmans ont souvent repris à leur compte et sans même le savoir les pires comportements de leurs prédécesseurs sectaires, chez les chrétiens, les juifs ou d’autres. Cette attitude les poussent vers un ghetto mental, de la même façon que cela a poussé les juifs vers le ghetto mental immobiliste pendant des siècles, ce qui a débouché en finale vers le ghetto meurtrier agressif sioniste, une fois les masses et les courants juifs émancipateurs quasiment éliminés par Hitler. La religion n’est pas faite pour figer et sécuriser les rapports humains rétrogrades, elle est faite pour pousser l’humain vers l’espérance et la progression. Mais la religion est souvent prise en otage par ceux qui savent, musulmans comme non musulmans, que le message émancipateur islamique menacerait leur monopole de pouvoir, social, économique, idéologique et politique à l’échelle nationale et internationale.

      • @baraa
        désolé, mais j’ai un très sérieux doute, concernant “le message émancipateur islamique”.
        Quelle place le dogme laisse-t-il à l’émancipation ?
        Aucune des trois religions du livre, n’a laissé , après avoir établi ses dogmes, la moindre chance à la pensée libre.
        Le ghetto mental que vous évoquez, me parait plutôt être la conséquence d’une emprise dogmatique, voire idéologique, destinée à anesthésier les consciences.
        Cela me parait d’autant plus regrettable, que le message originel portait sur de véritables valeurs humanistes et universelles, et privilégiait l’élévation spirituelle au travers d’une authentique démarche introspective individuelle, nullement enfermée dans le prisme aliénatoire d’un quelconque catéchisme.
        Le résultat de cette dérive entraînant inévitablement les esprits faibles, dans le gouffre de la bigoterie, qui peut sembler un refuge, mais qui en réalité n’ est qu’ un naufrage intellectuel, moral, et surtout spirituel.
        La peur de l’aventure spirituelle évoquée dans cet article, ne touche pas que l’islam, loin s’en faut, puisque les autres religions souffrent incontestablement de cette même carence.
        Personnellement je ne suis pas sur qu’un retour vers plus de spiritualité soit un danger (pour l’islam en particulier)
        J’aurai plutôt tendance à penser que c’est une chance , la seule peut-être susceptible de leur garantir une certaine pérennité.
        amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Israël continue à s’attaquer aux ambulances

Donald Trump a-t-il pris peur en entendant “Allahou Akbar” ?