in ,

Enrico Macias rêve de chanter en Algérie

Dans un entretien accordé au Point, le chanteur Enrico Macias a donné la liste des pays du monde arabe  où il peut chanter sauf en Algérie: “Certains pays m’ont boycotté, mais je peux aller en Égypte, en Jordanie, en Tunisie, au Maroc. J’ai amené l’Occident en Orient et l’Orient en Occident quelque part… Mais en Algérie, tout reste bloqué.”

A la question de savoir pourquoi il ne peut se rendre en Algérie, Macias répond qu’il ne peut pas répondre: “Je ne peux pas vous répondre. L’attentat de Cheikh Raymond est loin, mais cela reste encore gravé dans les mémoires. Ce sont les gens au pouvoir qui ne veulent pas risquer quoi que ce soit lors de ma venue. J’ai voulu plusieurs fois y retourner, cela n’a jamais abouti. Retourner chanter là-bas, à Constantine… c’est un rêve que je fais souvent !”

Or, un article particulièrement fouillé paru dans la presse algérienne en 2011 expliquait pourquoi Macias était et demeure toujours  indésirable dans ce pays. Ce papier du Quotidien d’Oran, intitulé  Enrico Macias et la guerre d’Algérie: Quand Gaston chassait du fellaga…, révélait que le chanteur n’avait aucune chance de revenir en Algérie en raison de son attitude durant la guerre d’Algérie : “Un ancien haut fonctionnaire affirme que Enrico n’avait aucune chance de revenir en Algérie. Les anciens pieds-noirs étaient classés en plusieurs catégories, explique ce fonctionnaire. Enrico Macias fait partie d’une sorte de liste rouge officieuse, qui comporte les noms de militaires, colons et ultras ayant commis des exactions. Ceux-là ne peuvent pas entrer en Algérie”, dit-il.

Ce même article évoquait également un autre aspect du passé de Macias en Algérie: ” Autre détail troublant dans l’histoire d’Enrico : quand il sévissait au sein des «unités territoriales», il collaborait avec un personnage célèbre, Maurice Papon ! Celui-ci a en effet exercé comme préfet à Constantine, où il a contribué à organiser de redoutables escadrons de la mort. Milices, unités paramilitaires, escadrons de la mort, tout ce monde collaborait joyeusement quand il s’agissait de réprimer. Des témoins sont encore vivants.”

Publicité

Publicité

Mehdi Benatia, la star du football marocain, choisit de jouer au Qatar pour des raisons éthiques et religieuses

Suède : une talentueuse gardienne de but de football menacée après s’être convertie à l’islam