in ,

Mehdi Benatia, la star du football marocain, choisit de jouer au Qatar pour des raisons éthiques et religieuses

Sa décision a été mûrement réfléchie et, loin de se laisser griser par le tourbillon du succès et l’argent roi du foot business, ce sont d’autres considérations, plus intimes, que celles liées à l’attrait des grands clubs européens de football qui ont présidé à son choix.

Mehdi Benatia, le capitaine des Lions de l’Atlas, ne portera plus le maillot de la Juventus Turin. La direction du prestigieux club italien n’a pu que s’incliner devant le souhait de son défenseur marocain de fouler une autre pelouse, sous d’autres cieux plus cléments et spirituellement plus vivifiants, car islamiques.

Les appels du pied de Manchester United ou de Dortmund n’ont pas réussi à instiller le doute en lui, et encore moins à le faire renoncer à un choix de vie qu’il sait être le bon pour lui et sa petite famille. Un choix de vie conforme à ses aspirations profondes, respectueux de l’éthique et des valeurs musulmanes, et favorisant l’accomplissement du devoir religieux.

C’est au Qatar, le richissime émirat confetti du Golfe persique, que Mehdi Benatia va se forger un nouvel avenir radieux,  à la fois footballistique et personnel, en sa qualité de recrue vedette du Club d’Al-Duhail, dont le propriétaire n’est autre que l’omnipotent cheikh Tamim ben Hamad Al Thani.

Publicité

« J’ai décidé de faire partie de l’équipe d’Al Duhail, j’espère que tout le monde respecte ma décision, car c’était mieux pour moi et ma famille. Ici au Qatar, je veux que mes enfants grandissent dans une atmosphère islamique en apprenant la religion correctement », a-t-il expliqué, en insistant sur le fait que jouer à un niveau inférieur, comparativement à celui auquel il était rompu, n’était en aucun cas une source de frustration.

« J’ai joué avec de grandes équipes comme le Bayern, la Roma et la Juventus et j’ai remporté de nombreux titres. Maintenant, mes objectifs sont différents. Le premier est de remporter le championnat avec mon club, ensuite, avec le recrutement des nouveaux joueurs et l’effectif actuel, on espère être en mesure de décrocher la Ligue des champions d’Asie », a précisé ce compétiteur dans l’âme qui, à peine arrivé, voit déjà grand et loin.

Aux esprits sceptiques qui douteraient encore qu’il ait fait le deuil de sa carrière dans le football de haut niveau, Mehdi Benatia répond avec une sérénité manifeste qui ne laisse de place ni aux regrets ni au sentiment amer de l’insatisfaction : « Je suis très heureux de poursuivre ma carrière à Al-Duhail Sports Club, dans le plus grand club d’Asie et du Qatar ».

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @djeser. Bravo pour cette auto critique qui à l’évidence ne vous concerne même pas d’ailleurs. Un non musulman l’aurait dit il aurait pu être taxé d’islamophobie ou de racisme. En France, pratiquez votre religion dans la sphère privée, sans ostentation en public, respectez les valeurs, les lois, les us et coutumes du pays, travaillez, bref comportez vous comme un citoyen français et vous ne trouverez que de véritables islamophobes pour essayer de vous prendre en défaut. Et j’ose croire qu’il y aussi peu d’islamophobes en France que d’islamistes. Ces deux catégories d’invidus sont d’ailleurs des frères jumeaux qui grandissent ensemble.

    @dias
    Et le plus drôle c’est que dans les pays sur les plus hautes marches du podium (l’Irlande, le Danemak, la Suède et le Royaume-Uni) sévit le fléau de l’islamophobie. La France est 17ème. Même Israël est 27eme loin devant l’Arabie saoudite (91 eme) au sommet du monde sunnite et le Qatar (111e) qui nous exporte sa version du « bon » islam a coups de pétrodollars ! Bref s’il se trouvait des musulmans qui critiquaient l’Europe ou la France, je leur dis qu’ils sont chanceux d’y vivre et qu’ils pourraient même être fiers d’en être citoyens, s’ils ont la nationalité. Bref qu’ils n’essaient pas de les changer pour qu’elles s’accommodent à leur vision de l’islam qui pourrait bien être erronée mais cherchent plutôt à s’intégrer pleinement au pays où ils vivent. Sinon ils pourront toujours faire leur hijra.

  2. Informations
    L’Irlande, la Suède et le Danemark sont plus fidèles aux valeurs de l’Islam que l’Algérie et l’Arabie Saoudite

    Indice-Islam

    Hormis un certain aspect du cadre sociétal totalement décadent propre aux pays scandinaves, il faut bien avouer que pour le reste, ils sont bien plus musulmans que nombre de pays qui se réclament de l’islam et qui ne le sont en réalité que de nom ou à travers leurs déclarations creuses, car ne se vérifiant jamais dans le concret et dans les faits. Nous pourrions rajouter à ces indices révélateurs de l’islamité proposés par ce chercheur de l’université George Washington, des indices révélateurs de la non-islamité, ce qui pourrait expliquer tant de choses et agrémenter ses conclusions d’explications fort utiles.

    Lorsqu’un État musulman pratique l’usure, il ne peut plus se déclarer comme tel. Il en est de même lorsqu’il fabrique lui-même des boissons alcoolisées qu’ils vend à ses propres citoyens. Sans parler de la corruption endémique qui sévit à tous les niveaux de la société et de son incapacité à assurer son auto-suffisance alimentaire pour des produits aussi basiques que le lait, le blé, l’huile, le sucre, les fruits et légumes, les volailles, les œufs, le poisson alors qu’il possède un littoral immense…

    La situation est encore plus humiliante pour un pays prétendument musulman qui comptabilise des richesses gigantesques et une manne fabuleuse provenant de ses gisements en hydrocarbures et dont une grande partie de la population vit au dessous du seuil de pauvreté et pour certains dans le dénuement et la misère.

    C’est une étude internationale qui fait couler beaucoup d’encre. Une étude qui prouve que les valeurs et préceptes de l’Islam sont davantage respectés et appliqués dans des pays occidentaux que dans des pays dits musulmans ou islamiques.

    L’auteur de cette enquête internationale est le célèbre Hossein Askari, professeur de commerce international et des affaires internationales au sein de l’Université américaine George Washington. Aidé par son collègue le Dr Scheherazde S Rehman, les deux chercheurs ont réalisé un classement international des pays où le quotidien ressemble beaucoup à ce que préconisent les valeurs du Coran à la fois dans les domaines politiques, économiques et scientifiques. L’objectif était de mesurer “l’indice d’islamité” d’un pays en fonction ce qu’il applique au niveau de la justice, la lutte contre les inégalités sociales, le poids de l’éthique dans les rapports sociaux, le développement économique et le rayonnement du savoir tel que le Coran l’imagine dans ses recommandations et obligations.

    Et surprise de taille : cette enquête internationale prouve que presqu’aucun pays musulman ne vit réellement en harmonie avec les valeurs musulmanes dans les multiples domaines de la vie.

    Mieux encore, des pays comme L’Irlande, la Suède et le Danemark sont davantage plus musulmans que l’Algérie ou l’Arabie Saoudite si au regard de leur degré de fidélité aux valeurs de l’Islam. En effet, le premier pays qui respecte réellement les valeurs musulmanes est l’Irlande. Il arrive à la première place du podium dressé par cette enquête internationale basée sur 4 critères majeurs : les réalisations économiques, les droits humains et politiques, les relations internationales et la structure du pouvoir en place. Dans le TOP 50 des pays qui s’imprègnent des valeurs et principes du Coran on ne retrouve que des pays européens comme l’Allemagne, la Belgique, la Grande-Bretagne ou la Norvège. La Malaisie et le Koweït sont les deux seuls pays musulmans qui arrivent à trouver une place dans ce TOP 50 des pays respectueux des principes du Coran. La Malaisie pointe à la 33ème place, devançant le Koweït qui se positionne à la 42ème.

    Les pays arabes comme l’Algérie ne sont musulmans que par le nom, conclut encore cette enquête puisque l’indice d’islamité les relègue dans les dernières places du classement international.

    l’Algérie n’arrive qu’à la 131 place, le Maroc 140, l’Égypte 128 et l’Arabie Saoudite 91. Pourquoi un tel mauvais classement “Ces pays professent l’islam et sont appelés islamiques sont injustes, corrompus et sous-développés et ne sont en fait islamiques que par un effort d’imagination”, répond tout de go le professeur Hossein Askari dans cette étude.

    “Si un pays, une société, ou une communauté se caractérise par des dirigeants non élus, la corruption, l’oppression, l’injustice, les inégalités devant la loi, l’inégalité des chances en matière de développement humain, l’absence de liberté de choix (y compris celui de la religion), faisant coexister l’opulence et l’extrême pauvreté sans y pallier, préférant l’agression ou la répression comme seuls instruments de résolution des conflits au dialogue et à la réconciliation, et, surtout, donnant la prévalence à l’injustice sous toutes ses formes, nous pouvons affirmer que ce sont là les preuves tangibles de leur non islamité”, a-t-il analysé en guise de conclusion.

    Algérie Focus

  3. “Je veux que mes enfants grandissent dans une atmosphère islamique en apprenant la religion correctement “.
    Ah au Qatar vous êtes au bon endroit. Tapez su Google: “Qatar sponsor de terrorisme”.

  4. Je trouve ce choix un peu bizarre, un choix qui met les musulmans un peu plus dans l embarras. Nous demandons à ce que notre religion et notre culture soit mieux comprise et acceptés, ce qui implique que nous fassions la même chose avec les autres . Sont choix d aller au qatar pour la religion démontre qu’il s est désintéressé de la société italienne, pire encore il l a perçoit comme nuisible pour l éducation de ses enfants.

    Pour aller au fond des choses c est le problème d une majorité de musulmans européens qui, si ils pouvaient ferait une hijra économique et religieuse mais pour une question de confort matériel, ils ne le font pas. Cela démontre en réalité que nous ne sommes pas sincères avec nos pays de résidence car nous ne sommes ici que pour le niveau de vie et rien d autres. Pourtant de nombreuses valeurs occidentales convergent vers les nôtres voir mieux encore. La sincérité est pourtant l un des piliers de l islam, alors soyons sincères intéressons nous un peu plus à notre environnement social culturel et historique.

  5. Mais bien sûr. Au maroc aussi il aurait pu faire ce choix « éthique ».
    Bientôt on nous expliquera aussi que Ribery (proche de la retraite) aura choisi le Qatar ou l’Arabie Saoudite pour l’education des enfants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Thibaut Tekla : “Les musulmans m’ont aidé à redécouvrir la foi chrétienne”

Enrico Macias rêve de chanter en Algérie