in ,

Drame au Canada : une petite réfugiée syrienne, victime d’un cruel harcèlement scolaire, met fin à ses jours

En l’espace de quelques mois, la petite fille pleine de vitalité, gaie et espiègle qu’était Amal Alshteiwi, 9 ans, avait perdu sa joie de vivre.

Alors que la peur du lendemain hantait ses nuits, c’est l’estomac noué que, chaque matin, elle empruntait le chemin qui la menait vers l’école, ce temple du savoir et du savoir-être devenu un lieu de souffrance, au-delà de ce qu’elle pouvait humainement tolérer.

L’histoire tragique de cette petite fille syrienne qui, avec sa famille, avait fui son pays déchiré par la guerre il y a plus de trois ans, avant de trouver refuge à Calgary, au Canada, est celle du harcèlement scolaire, cruel et mâtiné de racisme, qui a ajouté du drame au drame déjà incommensurable des réfugiés contraints à l’exode.

Publicité

Les yeux pétillants de la petite Amal se sont fermés à jamais, laissant ses parents totalement anéantis par sa mort brutale qu’elle a vraisemblablement choisi de se donner pour mettre fin à son long calvaire.

L’horreur impensable s’est produite début mars : la petite fille de 9 ans, traitée constamment «  d’élève stupide et laide », mais aussi insultée en raison de son voile et de ses origines, jusqu’à être brutalisée et, pire encore, incitée au suicide par certains de ses camarades de classe, a été découverte sans vie dans sa chambre. Les circonstances de son décès n’ont pas été divulguées.

La nouvelle du geste fatal, insupportable car contre nature, commis par une enfant poussée au désespoir, a provoqué une forte onde de choc émotionnel au pays de l’érable, réputé pour être un îlot du multiculturalisme, très attaché aux valeurs d’ouverture, de tolérance et de l’acceptation de l’altérité.

Surmontant le deuil qui les frappe si cruellement, les parents de la regrettée petite fille, qui aimait l’école et se faisait une joie de préparer son cartable pour s’y rendre, témoignent aujourd’hui devant les médias canadiens.

Publicité

Ils relatent la lente descente aux enfers de leur enfant, devenue le souffre-douleur d’un groupe d’écoliers dont les persécutions à son encontre allèrent crescendo, et ce, en toute impunité. Le plus scandaleux dans ce récit effrayant, c’est sans nul doute l’inertie coupable, ou plutôt la non-assistance à personne en danger, dont a fait preuve la direction de l’établissement scolaire, s’obstinant à nier les faits reprochés devant une famille en détresse, qui appelait désespérément à l’aide dans un désert d’empathie et de réactions.

Publicité

Les parents d’Amal décidèrent finalement de l’inscrire dans une autre école. Malheureusement, quatre jours après avoir changé d’établissement, la petite fille, terrifiée par les nouvelles menaces proférées par ses bourreaux, choisit d’en finir.

« Deux semaines avant de quitter cette école pour aller dans une autre école, des enfants sont venus la voir et lui ont dit:” Même si tu déménages dans une autre école, ils ne vont pas t’aimer, ni les enfants ni les enseignants. Où que tu ailles, tu ferais mieux de te tuer », a confié sa maman dévastée à Global News.

Sam Nammoura, cofondateur de la Calgary Immigrant Support Society, bouleversé par le drame, a expliqué que la famille d’Amal était totalement désemparée face à ce que leur fille subissait. Comme nombre de familles de réfugiés et d’immigrants, elle ne se sentait pas capable de rechercher d’autres soutiens, alors qu’elle était en butte au mépris de l’institution scolaire, la barrière de la langue constituant un handicap majeur.

Bien qu’accablés de chagrin, les courageux parents d’Amal ne veulent plus rester dans l’ombre. C’est en pleine lumière, sous les objectifs des caméras, qu’ils alertent désormais les autres parents sur les dangers du harcèlement scolaire, en mémoire de leur enfant qui en fut une victime expiatoire, à l’âge de l’insouciance dans un temple scolaire sanctuarisé… ou censé l’être.

Publicité

24 commentaires

Laissez un commentaire
  1. voila Pour le commentaire de infearmal, signalé aux autorités compétentes et aux associations.
    À bon entendeur, je ne saurais que trop recommander aux internautes de boycotter les sites qui ne prennent pas leurs responsabilités et laissent se propager des propos qui tombent sous le coup de la loi.

    cordialement

  2. @leroy
    Je suis choquée de voire votre réaction infantile destinée à Djamila.
    Djamila a répondu à la “barbare” à visage civilisationnel” d’infernal ” qui se réjouit du suicide de la petite réfugiée syrienne Amal poussée à cet acte HORRIBLE par ses camarades canadiens au combien éduqués et civilisés selon la mode décrite par ” infernal “.
    Infernal est contente de la mort de la petite Amal car dit elle IL N ‘ Y A PAS DE PLACE EN EUROPE ET EN AMÉRIQUE DU NORD POUR L’ETHNIE ET LA RELIGION D AMAL.Elle termine cruellement en félicitant Amal de son suicide et en affirmant “comme porte parole de toute l’humanité” que la petite Amal ne manquera à personne sauf à ses parents. Djamila a répondu à la barbare à visage civilisationnel des droits de l’homme que ni elle ni les colons européens n’avaient de légitimité historique sur la terre amérindienne dont ils sont de parfaits usurpateurs. Au passage elle lui rappelle la richesse de la culture arabo musulmane dont est héritière la petite Amal sacrifiée au nom de la folie humaine.
    leroy si tu es resté indifférent à l’appel au meurtre de l’infernal tu mérites comme elle au mieux UNE CAMISOLE car les médoc que tu conseilles à Djamila ne peuvent rien contre votre
    folie .
    Paix à la petite Amal. Les enfants quelque soit leur couleur leur religion leur ethnie sont des anges innocents rien ne justifie leur massacre , leur souffrance leur mort.
    Malheur aux nations qui tuent les innocents .

  3. @leroy
    Je suis choquée de voire votre réaction infantile destinée à Djamila.
    Djamila a répondu à la “barbare” à visage civilisationnel” d’infernal ” qui se réjouit du suicide de la petite réfugiée syrienne Amal poussée à cet acte HORRIBLE par ses camarades canadiens au combien éduqués et civilisés selon la mode décrite par ” infernal “.
    Infernal est contente de la mort de la petite Amal car dit elle IL N ‘ Y A PAS DE PLACE EN EUROPE ET EN AMÉRIQUE DU NORD POUR L’ETHNIE ET LA RELIGION D AMAL.Elle termine cruellement en félicitant Amal de son suicide et en affirmant “comme porte parole de toute l’humanité” que la petite Amal ne manquera à personne sauf à ses parents. Djamila a répondu à la barbare à visage civilisationnel des droits de l’homme que ni elle ni les colons européens n’avaient de légitimité historique sur la terre amérindienne dont ils sont de parfaits usurpateurs. Au passage elle lui rappelle la richesse de la culture arabo musulmane dont est héritière la petite Amal sacrifiée au nom de la folie humaine.
    leroy si tu es resté indifférent à l’appel au meurtre de l’infernal tu mérites comme elle au mieux UNE CAMISOLE car les médoc que tu conseilles à Djamila ne peuvent rien contre votre
    folie .
    Paix à la petite Amal. Les enfants quelque soit leur couleur leur religion leur ethnie sont des anges innocents rien ne justifie leur massacre , leur souffrance leur mort.
    Malheur aux nations qui tuent les innocents .

  4. C’est quand même incroyable comme les croyants ne sont émus que par des malheurs arrivant à des victimes de la même religion… Les athées sont plus inclusifs dans leur solidarité. Et comme en plus vous fantasmez sur l’islamophobie (alors que les sites anglophone dit que la pauvre petite était harcelée par des camarades parlant arabe….), vous frisez juste le ridicule.

  5. @ leroy
    Vous semblait être un habitué de ces ” trucs”.
    Dire que la haine des autres est souvent liée à une histoire de domination qui pollue l’imaginaire collectif des dominants qui font des dominés des presque rien pour rendre leur mort insignifiante
    “normale” naturelle même si elle est due à leurs violence n’est pas une vision subjective mais au combien réelle
    Affirmer un fait historique : L’extermination des amérindiens par les colons européens n’est pas un délire , c’est un fait objective.
    La colonisation contemporaine continue de tuer parfois au nom de dieu et d’autres fois au nom des hommes et de leurs DROITS sur les autres.

  6. C’est très triste, par contre nulle part dans la presse anglophone il n’est question de racisme ou d’allusion au voile? Le personnel dit que les échanges entre les enfants se faisaient en “arabe” et qu’ils n’avaient ainsi pas compris assez vite que la petite était harcelée.

  7. @inferamal
    Pendant que les arabes jonglaient avec les mathématiques ,l’astrologie , la médecine tes ancêtres mettaient un pierre sur l’autre pour que le ciel ne leur tombe sur la terre.
    Merci pour tes qui détruisent les nations et qui transforment leurs peuples en réfugiés
    Amal , petit ange ,innocente sacrifiée pour les intérêts géopolitiques des vautours.
    Allah y rahmek , les enfants canadiens responsables de ton harcèlement mortel ne savent pas qu’hier seulement leurs parents sont arrivés par bateaux sur la terre des amérindiens décimés par la civilisation
    d’infermal qui tue.Paix à ton âme petit ange.

  8. On la trouvait plutôt spéciale, Amal,
    Car elle portait un petit voile, Amal,
    Elle arrivait de la Syrie
    Dans un bateau plein d´émigrés
    Qui croyaient en la Liberté
    Dans des pays civilisés…

    Elle apprenait l’Egalité, Amal,
    Dans une école de « Libertés », Amal,
    Elle rêvait de Fraternité
    Mais les harceleurs écoliers
    Lui avaient pourtant précisé
    Qu´on aimait pas les gens voilés.

    Elle a essayé de s’accrocher, Amal,
    On lui avait tellement répété, Amal,
    Que c’est une terre de liberté
    Et ailleurs ses frères de « couleur »
    L´accompagnaient criant en cœur
    Qu’ils ont aussi droit au bonheur…

    Quand on l´appelait « stupide et laide », Amal,
    Elle tombait toujours dans le piège, Amal,
    Elle trouvait ça pas amusant
    Et il fallait serrer les dents
    Ils étaient déjà trop contents…

    Elle aimera pas un beau garçon, Amal,
    Elle pourra pas se marier, Amal,
    Sa famille effondrée nous dit
    Que trouver la mort même ici
    On aurait pu l’imaginer.

    Viens ma petite sœur, Viens Amal,
    En s´unissant on a moins mal,
    Des loups qui guettent même les enfants
    Dans le grand désert sans cœur
    Tu avais droit à ton bonheur.

    Il fallait conjurer ta peur, Amal,
    Lever parfois un poing rageur, Amal,
    Au milieu de tous ces minots
    Qui étaient tous un peu idiots
    Qui n’aimaient que les gens « normaux »
    Interdits aux gens différents.

    C’était un combat quotidien, Amal,
    Trop jeune pour mener le tien, Amal,
    T’as pas connu quelqu’un de bien
    Et l´enfant qui est mort un jour
    Avait la couleur de l´amour
    Contre laquelle on ne peut rien.

    On la trouvait plutôt spéciale, Amal,
    Elle arrivait de la Syrie, Amal.

    Allah y rahma

    • Loulou, le problème n’était pas le voile, plutôt le fait qu’elle vienne de Syrie et qu’elle soit réfugiée.

      (Cette obsession pour le voile chez beaucoup de musulmans en France…)

      Paix à son âme.

  9. toi et leroy vous êtes vraiment ratés de la tête aux pieds, pas la moindre chose récupérable chez vous.
    j’espère que vous resterez tels que vous êtes

  10. @Intic. Ok on ne compare pas. Mais arrêtez de relayer la prétendue islamophobie de Hugo. En France, on peut critiquer et se moquer des religions. On peut également critiquer et se moquer des athées. Personne n’en fait un drame et surtout personne n’appelle au meurtre. Il n’y a que des musulmans qui s’imaginent fonder à le faire. On se demande d’ou leur viendrait cette prééminence d’ailleurs. J’espère donc qu’on retrouvera les salopards en question et qu’ils seront sanctionnés comme il se doit.

  11. je compatis dans la tristesse des parents! quel honte, pour les parents de ses enfants qui l’on poussé a un tel acte!
    ils ont détruit une famille et une enfant de 9ans qui met fin a ses jours, c’est la 1é fois que j’entend un suicide a cet age.. j’ose même pas imaginer se qu’elle a endurer..a quand des sanctions strict et sévère, y’en a marre de ses “racistes”
    repose en paix Amal, tu est avec les anges et la protection d’Allah

  12. Les enfants sont cruels entre eux tout le monde le sait! Les adultes ici sont tous coupable, l’école si effectivement, la direction n’a pas réagi ainsi que les parents qui voilent leur fille de 9 ans.

    Concernant la “mauvaise blague” d’un adolescent de 15 ans, c’est aussi un gamin et lui envoyer des menaces de morts je trouve cela aussi odieux.

    • Vous osez comparer la mauvaise blague (islamophobe?) d’un adolescent de 15 (petit?) avec le martyr qu’a subit une réfugiée syrienne de 9 ans?!
      Déciment il n’y a aucune humanité ni dignité en vous! Chaque jour repousse les limites!

    • @Chat-hyène,
      (excusez moi la prononciation en anglais) l’adolescent n’a pas retiré son tweet?… Dans un pays comme l’Angleterre, cette blague aurait été considérée comme étant de mauvais goût et voulant heurter des gens. On aurait accusé l’ado d’être un IGNORANT…
      L’ironie c’est que le gamin n’y a sûrement pas vu une allusion malsaine à une religion et donc effectivement la faute à l’ignorance…
      Pourtant les adultes lui ont emboîté le pas en lui disant qu’il avait le droit de se moquer des religions… Puisque les adultes le disent ça doit être vrai…
      Les réactions disproportionnées empêchent réellement de voir ce qui se joue.

      Alors se moquer des juifs, des noirs et des arabes est ce pas bien? La France est vraiment malade….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Victoire pour les prisonniers palestiniens en grève de la faim !

Ali Lmrabet, journaliste marocain: “Avec l’Algérie, nous partageons les mêmes aspirations de liberté, de démocratie, de fraternité”