in

Deux personnes interpellées en train de taguer la mosquée de Pantin, quatre mosquées de la région de Rouen ciblées par des menaces (www.lemonde.fr)

Pour le maire (PS) de Pantin, Bertrand Kern, « les auteurs de ces inscriptions déshonorent la mémoire de Samuel Paty et de toutes les victimes de l’islamisme en considérant que tous les musulmans sont coupables ».

Un homme et une femme, tous les deux âgés de 21 ans, ont été interpellés en train de taguer la mosquée de Pantin (Seine-Saint-Denis) dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31 octobre, selon le parquet de Bobigny. Les deux jeunes, qui avaient été placés en garde à vue, seront jugés dans le cadre d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) le 5 mars pour « dégradation d’un lieu de culte et provocation à la haine en raison d’une religion », rapporte le parquet.

Les mots « Mosquée de tueurs de profs »« Justice pour Samuel Paty »« Je suis Charlie » ont été inscrits à la bombe blanche sur la clôture de la mosquée, fermée administrativement pour six mois sur décision du ministère de l’intérieur pour avoir notamment relayé une vidéo dénonçant le cours de Samuel Paty. Les deux jeunes étaient sur le point de terminer le tag « islamisme = fasci… » lorsqu’ils ont été interpellés, vers 4 heures du matin, indique une source proche de l’enquête. Les tags ont été effacés samedi matin par des agents de la ville.

Publicité
Publicité
Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Un Saoudien fonce en voiture sur la grande mosquée de La Mecque

L’après Tebboune aurait débuté en Algérie