in

Suède : un dangereux islamophobe condamné à trois ans de prison pour avoir incendié une mosquée

Le procureur avait requis contre lui sept ans d’emprisonnement, Andreas Persson, 31 ans, un pyromane suédois passé à l’acte le 17 janvier dernier contre la mosquée de Boràs, une localité située dans le sud-ouest du pays, ira finalement croupir pendant trois ans ferme derrière les barreaux pour un incendie dont la nature islamophobe et criminelle n’a pas fait l’ombre d’un doute dans le prétoire.

Pourtant, ce dernier n’a eu de cesse de nier tout acte de malveillance, allant jusqu’à broder une histoire à dormir debout devant des juges incrédules, et non moins atterrés par le parjure grossier dont il s’est rendu coupable. Alors que tout l’accablait, Andreas Persson, identifié par des caméras de surveillance, a livré un récit invraisemblable, très éloigné de l’effroyable réalité quand il a surgi, aux premières lueurs de l’aube, devant le lieu de culte musulman pour y déverser un bidon d’essence et y mettre le feu.

Echouant à convaincre le tribunal de la véracité de sa version des faits effarante, selon laquelle, c’est la faute à pas de chance – il aurait voulu entrer dans la mosquée pour se réchauffer, muni d’essence pour la « sniffer », mais en a renversé malencontreusement, avant d’allumer son briquet pour voir ce qu’il avait fait et de déclencher un départ de feu accidentel – le dangereux énergumène, connu défavorablement pour avoir frayé dans les eaux troubles de l’extrême droite, de la drogue et de la petite délinquance, mais aussi pour avoir déversé sa haine de l’islam et sa xénophobie sur les réseaux sociaux, passera par la case prison où il aura tout loisir de réaliser les faiblesses de son scénario et l’extrême gravité de son crime.

Quant à la mosquée de Boràs qui fut la proie des flammes en ce funeste début d’année, sous les yeux terrifiés de ses dignitaires religieux et des fidèles accourus sur place, sans que fort heureusement des victimes soient à déplorer, une grande partie de sa structure a été détruite. Des réparations importantes et coûteuses s’échelonneront jusqu’à cet été pour la faire renaître de ses cendres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jadot : “Finkielkraut est un intellectuel aigri qui passe son temps à insulter tout le monde”

Royaume-Uni : la “meilleure pâtissière” voilée va confectionner le gâteau d’anniversaire de la Reine