in

Deux bateaux, canadien et irlandais, de nouveau sur les flots vers Gaza

Souvenez-vous, c’était en juillet dernier , la Flottille de La Liberté II hissait les voiles, aux couleurs internationales de la solidarité pacifique, pour mettre le cap vers l’insoutenable blocus de Gaza.

Les ambassadeurs de la campagne « Un bateau français pour Gaza » et leur vaillant petit poucet des mers « Le Dignité Al Karama » forçaient alors l’admiration, déjouant avec courage l’insurmontable blocus grec, sans jamais dévier de leur itinéraire fluvial, avant un arraisonnement israélien fatal qui eut raison, sans ménagement, de leur détermination sans faille.

Aujourd’hui, près de quatre mois après, et en dépit de tangages politiques qui n’ont rien perdu de leur intensité, deux insubmersibles de l’humanitaire ont vaillamment repris la mer : « Le Tahrir » (bateau canadien) et « Le Saoirse » (bateau irlandais).

Avec à leur bord 27 passagers, et munis d’une cargaison de médicaments, ces deux embarcations ont de nouveau largué les amarres depuis un port turc, et battent pavillon ” résistance pacifique à un ordre mondial sous le joug d’Israël” sur les eaux internationales. Alors qu’ils se rapprochent de Chypre et devraient atteindre Gaza demain ou après-demain, Ehab Lotayef, membre du comité de direction du « Canadian Boat to Gaza » a justifié cette nouvelle mobilisation internationale : “par son blocus illégal de Gaza, Israël empêche non seulement l’importation de biens vers Gaza, mais aussi l’exportation de biens en provenance de Gaza. Et le blocus empêche les Palestiniens de circuler librement entre Gaza et la Cisjordanie, en violation des droits humains fondamentaux “.

Une condamnation reprise par le comité international de la « Croix-Rouge » en ces termes : la fermeture de Gaza « constitue une punition collective, infligée en violation flagrante des obligations d’Israël en matière de droit humanitaire international ».

Alors que la Palestine vient d’entrer à l’UNESCO en tant que membre à part entière, le blocus de la bande de Gaza et l’occupation israélienne perdurent et s’amplifient. La campagne « Un bateau français pour Gaza » appelle les citoyens en France à soutenir cette nouvelle mobilisation internationale pour briser le blocus illégal de la bande de Gaza.

Pour suivre la progression du Tahrir et Saoirse : http://www.tahrir.cahttp://irishshiptogaza.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chronique de l’Auvergnat. “Immigrés de souche”

Rached Ghannouchi a reçu le président de la Communauté juive de Tunisie