in ,

Des savants anglais exigent l’arrêt des ventes des poulets « halal » KFC

KFC au coeur d'une nouvelle polémique en Angleterre, qui ne semble guère l’émouvoir.

Lors d’une récente conférence qui a eu lieu au «Hijaz Centre», l’université islamique de Nuneaton, en Angleterre, une quarantaine de savants, réunis pour l’occasion, se sont exprimés sur le caractère prétendument halal du poulet KFC.  Selon eux, la chaîne de restauration rapide  ne respecterait pas l’abattage rituel musulman pour ses volailles certifiées halal, et en conséquence, ces derniers ont appelé à l’arrêt immédiat de la vente de ces produits.

Pour justifier cet avis religieux, cet aréopage d’exégètes a rappelé que l’abattage rituel mécanique n’est pas autorisé selon la loi islamique, les bêtes devant être immolées au couteau par un sacrificateur.

Pour Naved Syed, un producteur de viande halal, les rituels « halal » sont clairement définis par les normes de la «Food Standards Agency», l’agence gouvernementale britannique responsable de la santé publique alimentaire, qu’il accuse de ne pas appliquer à la lettre ses propres instructions. "La FSA ne fait pas respecter les directives qu’elle a mises en place. Le gouvernement britannique et la FSA affirment que cela nous incombe, mais KFC n’en a cure. KFC se croit au-dessus des normes édictées par le gouvernement,  alors qu’il n’en est rien" a-t-il déploré dans le journal Meat Info UK.

Mais c'était sans compter le «Halal Food Authority», l’organisme britannique chargé du respect des normes halal, qui est d’un tout autre avis, assurant que  l’abattage mécanique est autorisé. "Il n’est pas mentionné dans les écrits religieux que les machines ne peuvent être utilisées, c’est donc qu’il s’agit d’un progrès technique", a insisté le président du HFA Khawaya Mahsood.

Opportuniste, un porte-parole du groupe KFC a aussitôt rebondi sur cette déclaration, pour indiquer qu’il n’y avait donc aucune raison de changer le mode d’abattage :"Nous avons travaillé en étroite concertation avec le HFA pour nos produits halal, et nous faisons entièrement confiance à leur avis et expertise", a-t-il lancé, sans clore pour autant le débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une nouvelle vidéo de Kadhafi fait irruption sur la toile

Dalil Boubakeur : “Je me rapproche de ceux qui travaillent”